Le plus vieux chœur de garçons de Berlin se fait traîner en justice par une fille de 9 ans pour discrimination de genre

Les critères d'admission de la Chorale d'État et de la cathédrale de Berlin, basés sur le genre, sont contraires à la Constitution allemande, a déclaré la mère de la fillette, qui a intenté un procès au tribunal pour violation du droit de sa fille à l'égalité des chances dans le soutien de l'Etat.

Cette chorale de renommée internationale n'a jamais admis de femmes au cours de ses 554 ans d'existence. Elle a pour partenaire un chœur de filles, mais la mère n'en veut pas, affirmant que celle-ci n'est pas du même calibre.

Les directeurs de la chorale expliquent que les chœurs de filles et de garçons sonnent différemment pour des raisons anatomiques et qu'ils avaient le droit de rejeter qui ils voulaient pour des raisons de liberté artistique.

L'avocate de la plaignante maintient qu'il s'agit d'une discrimination de genre.

Source en anglais : RT

Résumé Cenator

Écouter aussi :

7 commentaires

  1. Posté par Josette Degrotte le

    Ben disons que à cet age les petits garcons chantent comme des petites filles hahahaha donc oui je peux comprendre la mère ,mais bon j ai pas envie de polémiquer la dessus…par contre les plus beaux coeur sont les voix de femmes et d hommes mélangés à
    plusieurs tonalités voila mdr…

  2. Posté par Sergio le

    Le scandale des petites filles élevées comme des petites filles et des petits garçons élevés comme des petits garçons doit cesser. Place à une génétique neutre, aux quotas, aux LGBT+. Nous voulons une politique et une orthographe asexuée et non racisée. Le but est une idéologie unique et obligatoire ainsi que la pauvreté pour tous. Nous porterons la bêtise à son paroxysme pour partir de zéro vers un avenir radieux.

  3. Posté par leone le

    La mère, une gourde qui veut se faire mousser sous prétexte de prendre soin de sa fille. Pauvre conne!

  4. Posté par Marie-France le

    se fait traîner en justice par une fille de 9 ans pour discrimination de genre
    Cette maman doit être du même acabit que la maman de Greta
    « Les directeurs de la chorale expliquent que les chœurs de filles et de garçons sonnent différemment pour des raisons anatomiques. … »
    Imaginons « Les choeurs de l’Armée Rouge  » chantant Kalinka , avec des femmes !!
    Il n’est pourtant pas nécessaire d’avoir une culture musicale très développée pour comprendre
    ! On vit quand même une époques de dingues !

  5. Posté par SD-Vintage le

    Dans ce cas, il faut supprimer toutes les associations sportives féminines. La lutte mixte, ça va être bien ! Mais aussi tous les quotas de filles dans certaines administrations ou autres, puisqu’il n’y a plus aucune différence entre les hommes et les femmes. Et dans l’armée, fin pour les distributions de soutiens-gorges et de tampons. Les femmes sont des hommes comme les autres.

  6. Posté par Vautrin le

    « Je ne connais que deux choses infinies : l’univers et la bêtise humaine. Encore pour l’univers ne suis-je pas sûr » (Enstein). Prendre pour discriminante une différence naturelle, c’est confondre les torchons et les serviettes et se montrer parfaitement sot. La sottise est la marque de fabrique du « féminisme » fanatique actuel.

  7. Posté par Marc le

    Ben quand on a affaire à des cons il est impossible de penser ou parler raisonnablement. Cette mère est têtue et son avocat (protection juridique aidant) cherche à faire chier comme lors d’un divorce. Faut faire chier parce qu’on est con et insatisfait, le reste, le sens commun, le bon sens, le respect des gens des traditions ou institutions comme cella est sans valeurs. Seul son appréciation personnel supporter par des lois crétins sont devenu la référence.
    On est dedans, faut faire avec les cons ! Peut-être devenir aussi con que les cons cela n’aidera pas le monde mais aidera à rendre la médaille.

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.