Inde : 158 actes de violence antichrétienne au premier semestre

 

Inde : 158 actes de violence antichrétienne au premier semestre

Au cours du premier semestre 2019, 23 États sur 29 ont été le théâtre d’actes de violence antichrétienne. Les chrétiens représentent 2,3 % de la population indienne… Les six premiers mois de cette année ont vu 158 épisodes de violence à l’encontre de chrétiens dans 23 États de l’Union indienne, au cours desquels ont notamment…

 

Extrait de: Source et auteur

Suisse shared items on The Old Reader (RSS)

Un commentaire

  1. Posté par Max93 le

    L’hindouisme intégriste comme tous les intégrismes religieux tous « de la même farine » (la phase politique genre trotsko- léninisme semble passée…mais la Chine avec un président à vie non élu un comité central PC de 1800 dont 900 milliardaires en est une métamorphose « stalino-capitaliste  » écrasant 1,2 milliards d’humains plus subtile…mais tout le monde y-a -bon commerce avec « l’usine du monde » ) est une pathologie collective qui peut animer cruellement des grosses masses grâce à la bêtise et l’ignorance. Gandhi, Indira G et qcqs autres grands hindouistes doivent comme on dit « se retourner dans leurs tombes » .

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.