Après l’épisode Rackete, l’Italie durcit ses mesures contre les navires des ONG humanitaires

post_thumb_default

 

Un texte de loi concernant la sécurité et l'immigration, sur lequel le gouvernement italien avait posé la question de confiance, a été voté le soir du 5 août par le Sénat, avec 160 voix pour, 57 voix contre et l'abstention de partis d'opposition de droite et de droite radicale (21 voix). «Le décret sécurité octroie plus de pouvoirs aux forces de l'ordre, plus de contrôles aux frontières, plus d'hommes pour arrêter les mafieux», s'est félicité sur Facebook le ministre de l'Intérieur Matteo Salvini, qui avait réclamé ce texte.

Celui-ci accorde au ministre des pouvoirs élargis pour interdire les eaux territoriales aux navires ayant secouru des migrants et confisquer les bateaux des ONG. Les commandants de navires entrant dans les eaux italiennes sans autorisation, seront en outre passibles d'une amende pouvant aller jusqu'à 1 million d'euros, contre 50 000 euros auparavant.

Après l'affront de Carola Rackete, la capitaine du Sea-Watch 3 qui avait accosté de force sur l'île italienne de Lampedusa pour débarquer des migrants recueillis en mer, le texte donne la possibilité d'intercepter préventivement un navire, et d'infliger jusqu'à 10 ans de prison pour toute résistance. En juin, une juge avait invalidé l'arrestation de Carola Rackete, arguant que le décret signé par Matteo Salvini pour interdire les eaux italiennes au Sea-Watch 3 en vertu d'un précédent texte sécuritaire n'était «pas applicable aux opérations de sauvetage».

Le nouveau texte accroît aussi les possibilités d'écoutes et de recours pour des agents sous couverture, pour lutter contre toute forme de complicité à l'immigration clandestine.

Alors que les élus du Mouvement 5 étoiles (M5S), alliés à la Lega de Matteo Salvini, rechignaient à céder aux pressions de ce dernier pour faire passer le texte, le dissident M5S Gregorio De Falco, ancien officier des garde-côtes, avait appelé ses collègues à faire preuve de «courage», parlant de «règle criminogène et mortifère» qui allait «faire mourir les gens en mer».

Mesures anti-hooligans et contre les violences en manifestation

Le texte présente aussi une série de mesures sur le quotidien des policiers ou contre les violences autour des stades et des manifestations. Désormais, le seul fait de porter un casque ou une capuche lors d'une manifestation sera passible de deux à trois ans de prison et l'utilisation de battes de baseball, bâtons, ou feux d'artifice contre les forces de l'ordre pourra valoir quatre ans de prison.

L'ONG Amnesty international a fustigé des mesures qui «n'améliorent pas la sécurité de personne» et s'est indignée d'un article instaurant un fonds pour les pays acceptant de reprendre des migrants, qui «risque de financer des dictatures, faisant grimper au final le nombre de personnes en fuite».

Le texte doit encore être ratifié par le président de la République italienne (indépendant), Sergio Mattarella.

Lire aussi : «Ça suffit !» : Salvini rappelle à l'ordre la France et l'Allemagne sur leur politique migratoire

 

Extrait de: Source et auteur

Suisse shared items on The Old Reader (RSS)

4 commentaires

  1. Posté par Matelot le

    Cette cinglée de rakete, en voulant forcer l’Italie à accepter de nouveaux faux réfugiés, à réussi à durcir les sanctions contre les tarés de son espèce. Dans ce cas, elle à bien joué et on peut regretter qu’elle ne l’ait pas fait avant.
    Bravo Monsieur Salvini et continuez comme ça, enfin un exemple de ce qu’il faut faire.

  2. Posté par Palador le

    Qu’on mette cette Raquete en taule. 3 mois de prison pour la faire cogiter, plus une grosse amende. Je pense qu’elle sera vaccinée !

  3. Posté par Antoine le

    Cette mesure aurait du être prise il y a 3-4 ans ! cela aurait permis de juguler l’immigration de masse illégale, la traite d’êtres humains et éviter des drames en Méditerranée !
    »Le décret fixe désormais à 1 million d’euros l’amende maximale dont sont passibles les navires entrant dans les eaux italiennes sans autorisation, l’arrestation des capitaines ignorant l’ordre de rester en dehors des eaux territoriales et la saisie automatique des navires par les autorités navales »
    Bravo M. Salvini, nous vous soutenons !

  4. Posté par Socrate@LasVegas le

    L’assos amnesty international prétend que ça n’améliore pas la sécurité des personnes? Elle doit confondre avec schengen…LOL
    De toutes façons, il n’y aura qu’à attendre un peu pour voir… :-))

    L’Italie devrait sortir de l’ue, ce qui nous en débarrasserait pour de bon!

    VIVA SALVINI!

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.