4 commentaires

  1. Posté par john longeole le

    Bravo monsieur Windisch ! Vous avez fait là un magnifique discours du 1er août comme on aimerait en entendre plus souvent dans la bouche de nos politiciens !

  2. Posté par Alberto Da Giussano le

    Merci Monsieur Windisch.
    Juste reprendre cette citation pour conclure et souligner la pertinence de votre analyse :

    « Pour liquider un peuple, on commence par lui enlever la mémoire. On détruit ses livres, sa culture, son histoire. Puis quelqu’un d’autre lui écrit d’autres livres, lui donne une autre culture, lui invente une autre histoire. Ensuite, le peuple commence lentement à oublier ce qu’il est, et ce qu’il était. Et le monde autour de lui l’oublie encore plus vite. »

    Milan HÜBL, historien tchèque

    Cette citation s’applique aujourd’hui, hélas, à merveille pour la Suisse, non plus face à l’URSS … mais à l’UE !

    Poscritto : Juste un mot pour la situer dans son contexte : Milan HÜBL, est un historien tchèque et ce texte lui fut inspiré par la situation dramatique, et qu’il pensait désespérée, de son peuple et de sa patrie, après la ‘’normalisation’’ qui suivit le printemps de Prague en avril 1969 :
    http://www.radio.cz/fr/rubrique/histoire/en-avril-1969-le-processus-de-normalisation-est-enclenche

  3. Posté par Alain le

    Merci M. Windisch pour votre Eclairage.
    Il est important de se souvenir de tout cela en ce jour.
    Pour votre information les « Tellspiele » ont lieu à Interlaken.
    Ceux de Altdorf selon Schiller seront pour 2020.

  4. Posté par Sergio le

    Merci Monsieur Windisch. Si l’on veut démolir une entreprise, on s’attaque à sa culture et à tous les symboles qu’elle représente. C’est ce que veut faire la gauche verdâtre avec la Suisse. Elle va la déconstruire en la soumettant à tout ce qui lui est étranger. On rit de notre patriotisme, on se moque de nos valeurs et de nos emblèmes. On essaie ainsi de nous faire croire que nous n’existons pas, que nous ne sommes rien. Notre patrie est négligeable par rapport à l’Europe, en regard à l’apport immense de toutes ces chances que nous devons entretenir. Tout est fait pour qu’à terme nous disparaissions.

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.