Macron nomme un Italien socialiste au gouvernement français

Claude Haenggli
rédacteur/traducteur, Berne, Suisse

Macron nomme un Italien socialiste au gouvernement français

Sandro Gozi, ancien sous-secrétaire d'État italien, va prochainement rejoindre le cabinet d'Edouard Philippe à Matignon en tant que chargé de mission aux affaires européennes. Pour les Italiens, cela confirme le fait que l’ancien gouvernement de gauche ne défendait pas les intérêts italiens, mais ceux de la grande finance internationale. Ce que fait aussi Macron en ce qui concerne la France.

http://www.affaritaliani.it

 

Traduction (Claude Haenggli) : On apprend que celui qui a été produit « in vitro » par l’élite turbo-financière Rotschild, Macron, a nommé l’homme du parti démocratique Sando Gozi comme responsable français aux affaires européennes. Souvenons-nous que ce Monsieur Gozi avait été sous-secrétaire à la présidence du Conseil dans le gouvernement Renzi. Les mêmes qui se scandalisent des roubles russes devraient aussi nous révéler dans l’intérêt de qui le gouvernement précédent gouvernait. Eux particulièrement, qui disaient aller en Europe se battre pour les intérêts de l’Italie.

 

Claude Haenggli, 30.7.2019

 

 

4 commentaires

  1. Posté par aldo le

    En Italie, la mafia a mis sous sa coupe le pays. Comme touriste, aux travaux pratiques, j’ai pu voir comment un mafieux venait chez un restaurateur pour l’intimider afin qu’il paie LE PIZZO. Cette saloperie EST EN MARCHE DANS TOUTES L’EUROPE ET DÉJÀ EN SUISSE DEPUIS PAS MAL D’ANNÉES. Elle est caractérisée par les incendies et des assassinats parfois camouflés en suicides, toujours plus nombreux. Mais en plus LES ACTIONS VIOLENTES D’ONG à la botte de Soros qui ne devraient pas avoir les droits liés à ce type d’associations de malfaiteurs comme le devient aussi l’ONU. Tout ceci a fait que l’Italie est un pays cher. Mais si vous avez des soucis d’argent, pas de problèmes la mafia vous en prêtera. Par analogie avec l’Europe, qui elle aussi dépouillera les caisses de retraites, favorisera l’inflation, augmentera le coût de la vie pour agir en toute liberté GRACE AUX ARMES QU’ON VEUT ÔTER AUX CITOYENS ET A SON ARMÉE pour IMPOSER A LA SUISSE L’USURE A VIE SUITE A DES ACCORDS FORCÉS à l’aide des chantages, de la corruption politique et sa TVA asociale à 27% comme en Hongrie.

    Alors SI MACRON PREND UN ITALIEN, C’EST TOUT SIMPLEMENT PARCE QU’IL APPARTIENT A CETTE MAFIA DEVENUE MONDIALISTE, D’ESSENCE COMMUNISTE COMME LES MACRONS.

    Voilà pourquoi LA SUISSE DOIT COUPER LES PONTS ET LES ACCORDS AVEC CETTE MAFIA EUROPÉENNE BOLCHEVIQUE, DES PLUS MENAÇANTES POUR SA LIBERTÉ, SA NEUTRALITÉ ET L’AVENIR DÉMOCRATIQUE DU MONDE ENTIER. L’EUROPE FAIT EXACTEMENT AVEC LA SUISSE CE QUI S’EST PASSE AVEC HONGKONG.

    Parce que ces pourritures atteignent même l’ONU et les organisations internationales qui sont comme par hasard très courtisées par nos socialistes d’opérette et assimilés de la fausse droite. L’ONU se dirige tout droit dans le sillage de la SDN.

  2. Posté par miranda le

    Je me souviens en effet que dans les débuts de son mandat, Mr MACRON avait évoqué « les transnationales ». A savoir qu’un polonais ne connaissant pas la France ni la langue Française, ni l’esprit français, pouvait avoir un rôle politique en France. Je me disais que cela ne serait pas forcément possible, puisque nous votons.
    Eh bien, il y a des cas ou notre vote ne sera plus nécessaire. Le petit polonais pourra faire un saut de puce jusque chez nous, sans obstacle. La preuve, cet italien peut venir goûter tout en restant un professionnel de la politique, au charme Français, grâce au meilleur élève de la mondialisation : Mr Macron.

    Un homme politique qui n’a aucune attache avec le pays dans lequel il travaille ne peut qu’être indifférent et un bon exécutant au service de la hiérarchie. Une hiérarchie qui ne peut qu’être dictatoriale.
    Christine Tasin avait produit un gros dossier sur le sujet.

    Que c’est beau un programme mondialiste! Où tout le monde pourra « aimer tout le monde ».
    Est-ce que la Critique des transnationales va « être considérée comme propos haineux »????

    Nous sommes tellement en désaccord avec ce que font les mondialistes que demain ils devront vendre des tonnes de muselières. Mais au lieu de se réformer, non ils suivent leur voie suicidaire.

  3. Posté par Maurice le

    Combien d’étrangers dans le gouvernement français? d’étrangers de tous les continents? Peut-on encore parler de gouvernement français?

  4. Posté par pepiou le

    Ce n’est plus un gouvernement, c’est le Conseil d’administration de la multinationale France dont les actionnaires sont les Banksters qui ont fait mettre Macron à sa tête.

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.