Zurich. Fraude à l’aide sociale: comment un couple turc a dupé les autorités

Ils roulaient en Audi Q5, avaient un travail et percevaient des indemnités journalières de la Suva. Ce couple turc a caché tout cela à la Commune et touchait une aide sociale. Le couple doit désormais répondre de ses actes devant le tribunal.

Le couple était assisté par les services sociaux d’Embrach (canton de Zurich) depuis novembre 2017. Le transporteur et la femme au foyer ont déclaré qu’ils ne disposaient pas de revenus suffisants et qu’ils avaient donc besoin de ce soutien.

[...]

Bluewin.ch

Nos remerciements à Victoria Valentini

5 commentaires

  1. Posté par Jandur le

    Semble qu’aucune de nos institutions suisses ne soit de taille à appliquer nos lois. Suis témoin des magouilles de cette famille turque, dont le père, pas même quinca, est à l’ai depuis son arrivée en Suisse. A l’AI, le turc a déclaré proprio l’un de ses fils, supposé comptable bien que hors registre, d’une propriété acquise en zone frontalière française. Les hypothèques d’Annecy ayant un retard d’enregistrement de plus de 2,5 ans, aucun contrôle n’est fait quant au proprio turc et son adresse boîte-aux-lettre en Suisse et la mairie frontalière française se satisfait d’une adresse boîte-postale fictive en Suisse du turc proprio, fils du turc à l’AI résident genevois. Ce modus operandi n’est pas clair, et c’est bien pourquoi ça rapporte un max à ces truands. Qui ont tenté de louer ce bien immo frontalier à des Suisses au black et se faire payer en cash un loyer doublé pour une surface hors bail à -5%, à des conditions illégales.
    Nous sommes à Genève. Et si cela s’est passé à côté, il ne doit pas s’agir d’un cas exceptionnel, mais héla de pratiques courantes.

  2. Posté par Léo C le

    Pourquoi un séjour en prison, encore aux frais du contribuable un peu trop pressuré, entre autres par les abus de cette engeance ?

    Expulsion directe, sans délais, sans recours; déchéance de la nationalité avant cela pour les « bi-nationaux ».

    Une nationalité se mérite, ne se brade pas avec un bout de papier dont beaucoup se torchent.

  3. Posté par pepiou le

    Tout notre système législatif et administratif est basé sur la bonne foi et la confiance. S’en montrer indigne doit être puni des sanctions les plus sévères avec expulsion à la clé et déchéance de la nationalité le cas échéant. Trop bon, trop con ne doit plus être la règle.

  4. Posté par poulbot le

    confiscation de la totalité des biens et expulsion vers la Turquie après un petit séjour en prison.

  5. Posté par Socrate@LasVegas le

    Y a-t-il un site où la dénonciation de tels cas soit possible anonymement?
    Merci

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.