Les ONG de «sauvetage en mer » collaborent avec les passeurs – la TV italienne en publie des preuves

De nouveaux reportages de la chaîne italienne Rete 4 montrent comment les ONG de « sauvetage en mer » sont en contact avec des passeurs en Libye pour transporter des centaines de migrants illégaux en Italie. Le député allemand Petr Bystron exige maintenant que les procureurs fassent enfin leur travail.

Il y a un an, en effet, Bystron avait engagé des poursuites pénales contre les principales ONG allemandes qui, sous couvert de « sauvetage en mer », cherchent à faire entrer le plus grand nombre possible de migrants dans l’UE. Les procureurs allemands ont toutefois refusé d’enquêter jusqu’à présent, invoquant le « manque de preuves », malgré le fait que les activités des ONG étaient bien documentées.

Ainsi, Sea-Watch a publié une vidéo montrant comment elle a interrompu un sauvetage en cours par la Garde côtière libyenne le 6 novembre 2017, incitant bon nombre des 130 migrants qui avaient déjà été sauvés de sauter à l’eau. Cinq personnes sont mortes, dont un garçon de 2 ans. Les garde-côtes libyens ont dit à l’époque : « L’intervention non autorisée de Sea Watch a causé la mort de cinq migrants ».

Le talk-show de Rete 4 « La Quarta Repubblica » a montré comment des migrants contactent les passeurs, qui les assurent qu’ils sont en contact avec les ONG de sauvetage comme l’espagnole « Proactiva Open Arms » et l’allemande « Sea-Watch ».

La journaliste d’investigation Lodovica Bulian a interviewé un migrant libyen qui venait d’arriver en Italie. Le jeune homme lui a montré des groupes Facebook privés appartenant au passeur, un homme de Zuwara, qui les utilise pour promouvoir ses services : « Si vous arrivez en Italie, ils vous disent de faire une vidéo pour montrer à tout le monde que vous avez réussi – afin que les trafiquants puissent recruter plus candidats à la migration. J’ai fait la traversée avec l’aide de la mafia libyenne aussi. »

Les passeurs sont de mèche avec la police libyenne, a dit le jeune migrant : « Ils soudoient la police pour qu’elle n’arrête pas leurs bateaux. La police libyenne n’arrête jamais les passeurs. Pas de souci. Ils ont un deal. »

Sur la base des informations fournies par le témoin, l’équipe de Bulian a contacté le trafiquant, Lokman Zwari.

Zwari gère un groupe Facebook avec 14 000 abonnés pour promouvoir le passage vers l’Europe. Les vidéos montrent des migrants heureux célébrant leur traversée, dansant et chantant au son de la musique, évidemment loin d’être en détresse en mer.

Se faisant passer pour un migrant marocain, un membre de l’équipe de Bulian a appelé le passeur de clandestins, qui a confirmé qu’il pouvait l’amener en Italie pour 1600 euros. Quand l’appelant a demandé des garanties de sécurité, le trafiquant a dit : « Nous savons qu’il y a des navires de sauvetage en patrouille, vous serez en contact avec eux. En ce moment, l’Open Arms est en patrouille. Le Sea Watch est détenu en Italie, mais il y a d’autres navires à proximité. »

Le passeur a ensuite envoyé la position de l’« Open Arms », le numéro de téléphone de l’ONG et une capture d’écran de l’appel via Viber, le numéro et l’info Facebook de l’ONG espagnole.

De nombreuses ONG de « sauvetage en mer » sont soutenues par l’Union européenne et l’Open Society de George Soros. Ainsi, Sea Watch et SOS Méditerranée sont soutenues par Borderline Europe, basée à Berlin, qui finance également le site Internet « Alarmphone », permettant aux passeurs d’appeler un navire d’une ONG pour qu’il vienne chercher leur cargaison humaine.

Soros gère aussi un réseau de fonds légaux en Italie destiné à aider la migration illégale et à forcer le gouvernement italien à accepter des migrants.

En juin, la garde côtière européenne Frontex a publié une vidéo montrant comment les passeurs amènent des migrants près de l’île italienne de Lampedusa à bord d’un bateau de pêche et les transfèrent ensuite dans un canot pneumatique pour qu’on vienne les « secourir ». La journaliste canadienne Lauren Southern a été une des premières à documenter le problème de la mission « Defend Europe ».

Le 29 juin, la capitaine du Sea-Watch est entrée de force au port de Lampedusa avec 40 migrants clandestins à bord, malgré les avertissements italiens de rester à l’écart, endommageant un navire de la garde côtière et mettant en danger la vie du personnel à son bord. Salvini a annoncé qu’il imposerait désormais des amendes allant jusqu’à 1 million d’euros aux ONG qui violent les eaux italiennes.

Il s’est avéré ensuite qu’une équipe de la TV publicitaire allemande NDR était à bord du Sea-Watch depuis 2 semaines avant l’« incident » et a sorti  le 12 juillet un film pro-« frontières ouvertes » très mis en scène.

Depuis que l’Italien Matteo Salvini a commencé à mettre le holà en Méditerranée, le nombre de morts en mer est passé de 384 au premier semestre 2018 à 128 au premier semestre 2019, selon le HCR.

Article complet en anglais (avec liens) : Voice of Europe
Résumé Cenator

Vidéo figurant dans l’article :

10 commentaires

  1. Posté par Morello le

    Il est évident que ces merdes d’ONG sont.coplices du » Plan Kalergy  » et du  » Grand Remplacement organisé par les dirigeants corrompus de l’UE. Il zppzrtient a TOUS les citoyens européens de se rebeller ou dd se résigner !!!

  2. Posté par Cedric SIMON le

    Peut-on avoir la liste exhaustive des financeurs de l’ocean viking?

  3. Posté par Olivier le

    Ca on le savait déjà que toute ces ONG de merde sont de mèche avec les passeur. Les seul débile qui croient encore que toutes ces ONG sont des héros c’est tout les neuneus qui pige rien du tout au monde dans lequel ils vivent et qui par dessus le marcher arrive encore à venir vous expliquer la vie, bref y en a raz-le-bol de toute cette merde, les fumiers qui détruisent notre civilisation ont une idéologie clairement « maléfiques » y a pas d’autre explication à leur folie destructrice et leur aveuglement. Et à cause de ces connard, ça va péter sévère et ça va faire mal, très très mal.

  4. Posté par maury le

    Le Père noël Soros cad Mammon arrose de « flouze »l’ue corrompue et sans doute pas mal encore de politicards et médias de chez nous et d’Allemagne en gros, tout le système mondialiste progressiste donc gauchiste droitsdel’hommiste contre les peuples et sa cohorte de pauvres nazes instrumentalisés!VIVEMENT LA FIN DE CE MONDE!!!

  5. Posté par Derrien le

    Il s’agit d’économies parallèles, ou des individus ,passeurs, ong, et autres font de l’argent sans le moindre risque

  6. Posté par Antoine le

    800 morts selon RTS TJ 19H30 du 26.07.2019
    https://www.rts.ch/play/tv/emission/19h30?id=6454706
    Voir à 07:08
    Source : UNHCR / OIM
    Et
     »128 au premier semestre 2019, selon le HCR »
    Y aurait-il des statistiques différentes entre UNHCR et HCR ?

  7. Posté par Agnès Chapman le

    Est-ce que ces infos vont sortir dans les media pro-gouvernementaux ? La vidéo de Frontex, pourtant bien explicite, a fait un énorme flop sur les chaînes info. Espérons au moins que ces nouvelles informations alertent l’opinion. Les gens pensent que Soris est un mythe, comme une sorte de licorne ou un monstre du Loch Ness !

  8. Posté par Antoine le

     »le nombre de morts en mer est passé de 384 au premier semestre 2018 à 128 au premier semestre 2019 »
    Le TJ 19H30 de la RTSocialiste du 26 juillet 2019 indique 800 morts …. où les ont-ils trouvés ?
    Quelles sources ? UNHCR ? autres ?

  9. Posté par Antoine le

    Malheureusement, suite aux atermoiements de la justice et au forcing des ONG à violer toutes les lois en vigueur, le retour des canonnières est de RETOUR !
    1 coup de semonce, 1 coup au but ! Touché coulé.
    Cela fera réfléchir tous les inconscients qui se dirigent eux-mêmes dans la gueule du loup qu’est la Libye !

  10. Posté par Michel Vasionchi le

    L’arnaque des passeurs était connue ! mais les bisounours instrumentalisés par les gauchocrates ne voulaient voir que leurs réalités de bisounours !

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.