Voici les trois lauréats du “Swiss Stop Islamization Award 2019”

Ndlr. Giorgio Ghiringhelli nous signale que les médias du Système n’ont pas publié ce communiqué. Nous le faisons volontiers.

Communiqué de presse (18 juillet 2019)

 

Voici les trois lauréats du “Swiss Stop Islamization Award 2019”

 

 

Le but du “Swiss Stop Islamization Award” lancé par le mouvement politique  “Il Guastafeste” ( fondé par Giorgio Ghiringhelli: www.ilguastafeste.ch – ilguastafeste@bluewin.ch), est de décerner chaque année une récompense de 2'000 francs à trois personnes qui – en Suisse romande, en Suisse italienne et en Suisse alémanique (ou dans les pays limitrophes de la Suisse)  -  se sont distinguées pour leur courageuse activité contre l’islamisation de la Suisse et de l’Europe  et contre la diffusion du radicalisme islamique.

 

Voici  les trois lauréats de la deuxième édition:

 

 

 prof. Sami Aldeeb (Saint-Sulpice)          Magdi Cristiano Allam                Alain Jean-Mairet  (Lucerne)

(Suisse romande)                                     (   Italie)                                      ( Suisse alémanique)

 

RAISONS

 

Prof. Sami Aldeeb (expert de droit arabe et musulman; écrivain)

Chrétien d'origine palestinienne, devenu citoyen suisse, il est né le 5 septembre 1949. Docteur en droit, il a été professeur universitaire. De 1980 à 2009, il était responsable du droit arabe et musulman à l'Institut suisse de droit comparé et il dirige actuellement le Centre de droit arabe et musulman (http://www.sami-aldeeb.com  - www.blog.sami-aldeeb.com  ). Il a écrit une soixantaine de livres traduits dans diverses langues et dans lesquels il a clarifié à l'aide de critères scientifiques certaines interprétations du Coran et de la Sunna (recueil des "paroles" de Mahomet) fondées sur les opinions exprimées au cours des siècles par les exégètes de l'Islam. L'un de ses derniers ouvrages, publié en 2018, en français, en italien et en allemand, est consacré à la comparaison entre les normes suisses et les normes musulmanes du droit, démontrant l'incompatibilité de ces dernières avec les lois en vigueur dans notre pays. Il a réalisé une édition arabe du Coran par ordre chronologique et l'a traduite en français, en anglais et en italien, séparant clairement les versets pacifiques révélés à La Mecque de ceux opposés aux droits de l'homme révélés à Médine. Ce Coran pourrait être une bonne base pour une réforme de l’islam. Aldeeb est l'un des rares personnes qui a eu le courage de se déclarer publiquement "islamophobe et fier de l'être", motivant sa position dans un article publié sur son blog "Savoir ou se faire avoir" (https://blog.sami-aldeeb.com/2011/07/10/sami-aldeeb-est-islamophobe-et-fier-de-letre/ ). Dans une lettre ouverte adressée en 2015 à l'imam de la Mosquée de Paris Dalil Boubakeur, il a affirmé qu'au nom de la liberté d'expression, les critiques de l'Islam devaient être acceptées, et il a plaidé pour que les musulmans qui ne sont pas d'accord avec cette liberté de critique  retournent dans leur pays d'origine, afin d'éviter une guerre civile en France entre musulmans et non musulmans ; dans sa lettre, il a écrit également qu'il était nécessaire d'interdire l'enseignement du Coran dans sa forme actuelle qui incite à la violence dans la partie médinoise (http://ripostelaique.com/lettre-ouverte-de-sami-aldeeb-a-dalil-boubakeur-revoir-intégralement-les-enseignements-de-lislam.html ).  Dans  une   vidéo publiée  sur  youtube,  il  a  déclaré  que  "le Coran est mille fois pire que  Mein Kampf ". (https://www.youtube.com/watch?v=U2L75l2UlTU) .

Chapeau !

 

Magdi Cristiano Allam (journaliste et écrivain )

Magdi Cristiano Allam, né au Caire en 1952, est diplômé de sociologie de l'Université La Sapienza à Rome. Comme journaliste, il a été directeur adjoint du Corriere della Sera et a collaboré avec le Corriere del Ticino. Musulman depuis 56 ans, il croyait en un « islam modéré » jusqu'à ce qu'il soit condamné à mort par des terroristes islamiques et des soi-disant « musulmans modérés ».  En 2008, il s'est converti au christianisme et a été baptisé par le pape Benoît XVI. Il a été le premier journaliste en Italie à faire l'objet d'une procédure disciplinaire pour "islamophobie" par l'Ordre national des journalistes. Mais il a gagné en arguant du principe qu'il est permis de critiquer l'Islam. En Italie, c'est la cible principale du "Jihad by Court", une persécution judiciaire promue par les militants islamiques, pour l'obliger à ne rien dire contre l'islam. Il a écrit 17 livres dans lesquels il explique que les musulmans en tant que personnes peuvent être modérés, mais que l'islam en tant que religion est totalement incompatible avec les lois laïques de l'État, avec les règles de la coexistence civile, avec les valeurs du caractère sacré de la vie, de l'égalité entre l'homme et la femme, de la liberté de choix individuelle,  qui justifient notre civilisation européenne.  Dans  un entretien  accordé au journal italien "Libero" le 29 avril 2019, il a dit qu’en Europe on devrait déclarer l'islam hors la loi :

(https://www.liberoquotidiano.it/news/personaggi/13456981/magdi-allam-libero-pietro-senaldi-islam-fuori-legge-occupera-italia.html  ). C’était un ami d'Oriana Fallaci, qui en 2003 lui avait envoyé une lettre dans laquelle elle l'avait désigné comme son héritier spirituel.  Il est en train d’écrire un livre intitulé “Stop Islam” (voire interview intitulée “Vade retro islam” publiée sur  www.ilguastafeste.ch).

 

Alain Jean-Mairet  (rédacteur et traducteur indépendant )

Né en 1958, c’est un  spécialiste impitoyable de l'islam. Il a tenu un blog passionnant (ajm.ch/wordpress) jusqu'en 2008. Il a lancé une campagne d'information à l'intention des autorités cantonales sur le consensus problématique de l'exégèse coranique, comme la haine, les malédictions, le jihad, la corruption, etc. (precaution.ch/action). Censuré sur Twitter, il écrit maintenant sur son nouveau blog (www.precaution.ch ) . Il y utilise des données concrètes, objectives et mesurables pour montrer comment l'Islam dégrade nos sociétés. Il a surtout déployé d’importants efforts pour informer les autorités juridiques et politiques du pays sur les dogmes les plus fondamentaux et les plus toxiques de l’islam. Quelque 1500 élus de Suisse romande et alémanique ont ainsi été interpelés par ses soins et ont reçu les travaux très complets de Sami Aldeeb sur ces aspect problématiques. Toutes ces activités, réparties sur plusieurs années, ont été entièrement financées et en majeure partie réalisées  par Alain Jean-Mairet.  Lui aussi, comme Magdi Cristiano Allam et beaucoup d'autres, pesne que l'islam devrait être interdit en Europe.

Le mouvement politique “Il Guastafeste”  remercie les citoyens et les citoyennes (26) qui ont contribué à cette initiative pour un total (jusqu'à présent) de 6’410 francs, dont 6’000 versés aux trois gagnants et le reste utilisé pour couvrir les frais d'organisation ( environ 430 francs ) .

Giorgio Ghiringhelli :

Un commentaire

  1. Posté par Doebelin le

    On vit la même chose à Grenoble, c’est triste.

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.