Nucléaire iranien : il est temps pour l’Europe de renoncer au « pire accord de tous les temps ».

Par Con Coughlin

• Alors que l’Iran ne montre aucun signe de vouloir tempérer sa posture agressive à l’égard des Etats-Unis et de ses alliés dans la région, l’Europe continue de s’accrocher aux débris du Plan d’action global conjoint (JCPOA), nom officiel de l’accord nucléaire de Vienne, dans la conviction erronée que cet accord reste le meilleur moyen d’empêcher l’Iran de développer des armes nucléaires.

• La détermination des Européens à sauver l’accord nucléaire à tout prix a été particulièrement manifeste cette semaine lors d’une réunion des ministres des Affaires étrangères de l’Union européenne à Bruxelles, où ils ont avancé l’idée complètement débile que les violations de l’accord nucléaire de 2015 par l’Iran n’étaient pas significatives et que les Européens ne devaient donc pas s’en retirer.

• L’obstination de l’Europe à conserver l’accord de Vienne et son refus de soutenir les efforts de Washington pour assurer la protection navale de la navigation internationale dans le détroit d’Ormuz pourraient finalement se retourner contre elle.

• L’Europe est beaucoup plus dépendante des ressources énergétiques du Golfe que ne le sont les États-Unis, et toute nouvelle tentative de l’Iran de perturber les livraisons de ces ressources aurait des conséquences catastrophiques pour l’économie européenne.

Suite en anglais : Gatestone Institute
Traduction Cenator

Photo : Federica Mogherini et Javad Zarif

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.