Le reportage de la TV allemande à bord du Sea-Watch 3 : la preuve de la manipulation de masses

Cenator : Ci-dessous le reportage de l’équipe de télévision allemande qui a filmé durant 17 jours l’aventure du Sea-Watch 3, y compris son accostage forcé.

Cette vidéo est la preuve qu'il s’agit d’une énorme manipulation médiatique montée contre le gouvernement de Salvini. Le reportage a été revendu par la suite à plusieurs médias, rentabilisant juteusement l’affaire...

Le  navire-taxi pour migrants commandé par Carola Rackete a débarqué sa cargaison de clandestins à Lampedusa malgré toutes les interdictions des autorités et malgré le fait que les malades et les femmes enceintes avaient déjà bénéficié d’une évacuation sanitaire.

Pourtant, Rackete a été relâchée libre de charges le lendemain. Star fabriquée de toute pièce joue depuis son rôle d'icone de  "no border, no nations", en prenant la posture d'une experte en migrations et en droits humains.

Des questions se posent. Comment se fait-il que la TV allemande était présente dès avant la prise en charge des clandestins, afin de pouvoir faire son reality show durant les jours de blocus ? Ceci est en totale contradiction avec le récit de Rackete, qui a vendu sa story aux médias en racontant que ses « passagers » étaient en danger de mort et que c’est pour cela qu’elle devait accoster. Tout donne à penser qu’il s’agit d’une attaque organisée contre l'Italie, un Etat souverain.
Pour moins que cela, des guerres ont été déclenchés en Europe avant que les Etats ne soient émasculés par les gauchistes... et paralysés par la crainte d'être lynché médiatiquement parlant.

******

Vidéo 20 mn en allemand et en anglais :
« Exclusif : Que s’est-il passé à bord du “Sea-Watch 3” ? »

source:

4 commentaires

  1. Posté par aldo le

    @janine salaun le 17 juillet 2019 à 16h57, oui les arnaques sont partout. Il suffit de lire les conditions générale de la nouvelles carte de crédit ou de débit surpercard dont la pub est au-dessus pour se rendre compte du sérieux danger qu’elle représente. Et là vous êtes invité à consulter un conseiller financier pour ne pas mouiller la coop dans cette affaire qui est orchestrée par une nouvelle société faite par le copain de la coop. Et tous le monde a un conseiller financier dans sa poche, c’est un évidence. Au final beaucoup de responsabilités reposent sur l’acquéreur, voir les très petits caractères.

  2. Posté par janine salaun le

    c’est énorme comme arnaque

  3. Posté par Michel Vasionchi le

    Je pense ,donc je suis , que E. Macron se fait hué de partout ,mais le jour de la fête nationale c’est plus visible;…

  4. Posté par Michel Vasionchi le

    L’arnaque à la compassion de masse pour bisounours est énorme !

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.