Carola Rackete veut faire interdire les pages Facebook et Twitter de Matteo Salvini

Le conflit entre la capitaine du Sea Watch Carola Rackete et le ministre italien de l'Intérieur Matteo Salvini ne cesse de s'intensifier !

A présent, Carola Rackete veut faire interdire le Facebook et le Twitter du Ministre italien. Cette femme de 31 ans accuse l'homme politique de droite d'inciter à la haine sur les réseaux sociaux dans le cadre d'un procès en diffamation. [...] L'action en justice doit être déposée auprès du ministère public à Rome.

Le patron de la Lega s'est rapidement moqué de ce procès. "La communiste allemande, celle qui a percuté le bateau de la police financière, a demandé au bureau du procureur de bloquer mes pages sur Facebook et Twitter. Il n'y a pas de limite au ridicule. Je peux utiliser Instagram ?"

(Traduction libre Schwarze Rose pour Les Observateurs.ch)

Bild.de

 

«Les Italiens donnent majoritairement raison à Salvini»

Le politologue  Christophe Bouillaud analyse la décision de Matteo Salvini d’avoir fait arrêter Carola Rackete, capitaine du navire humanitaire Sea Watch . Pour lui, le ministre de l’Intérieur a su tirer profit de cet épisode.

[...]

Lefigaro.fr

10 commentaires

  1. Posté par Gérard Guichard le

    Une histoire d’espionnage spatial, avec des mafias, en Italie. J’ai rien compris! 🙂

  2. Posté par Vautrin le

    Cette sale gauchiste putride mérite d’être mise aux fers.

  3. Posté par miranda le

    Cela démontre bien quel est ce personnage.

    D’abord avoir osé affronter un état et ne pas respecter ses règles, c’est déjà un indice.

    Ensuite demander à ce que le compte Face Book de Mr SALVINI soit supprimé, nous indique encore le niveau de TOUTE PUISSANCE qu’elle s’accorde et qu’elle pense « incontestable ».

    Qui lui a appris ce goût de la toute puissance? A-t-elle déjà rencontré Mr SOROS, ROI du monde? Ou bien s’en est-elle inspiré comme modèle?

    Maintenant, comme toutes les personnes exerçant un métier en rapport avec la pauvreté, la détresse ou la perdition des autres, elle sait que si elle ne peut plus avoir cette clientèle, elle devra pointer au chômage. Alors qu’importe pour elle que les européens soient SATURES et dévorés financièrement par l’immigration. Elle s’accroche.

  4. Posté par NoLie le

    Carola Rackete, typique gauchiasse à dreadlocks pouilleux, ou comment donner un sens à sa vie et se sentir Supérieur en invoquant la morale pour compenser le fait qu’on est un laideron à l’air mauvais tout au bas de l’échelle de la séduction…

  5. Posté par aldo le

    @Christian Hofer le 13 juillet 2019 à 20h09 Parfaitement exacte et on peut même s’appuyer sur la mise en scène de 24 heures téléguidée par les journalistes d’extrême-gauche au sujet des menaces de mort contre Deiss attribuée à l’UDC; dont rien ne prouve qu’elles ne pourraient pas être attribuée à un sérieux pollueur médiatique Cherix, toujours veuf de la disparition de l’Hebdo, et toujours en embuscade pour nous faire prendre des vessies pour des lanternes. En l’occurance les fadaises de Deiss au sujet de l’Europe posent une sérieuse question sur sont état mental. Mais avec la tête de faux-cul de toujours qui lui convient fort bien, on ne peut s’empêcher de penser qu’il n’y a plus que les idées du cul qui lui montent à la tête.

  6. Posté par Alex le

    Elle vit de quoi ? Qui la finance ? Elle se prend pour qui ? Quelle légimité a-t-elle ? C’est pas par ce qu’elle s’ape-pelle fusée que c’est uen flèche !

  7. Posté par Huet le

    Salvini à complètement raison. Il faut emprisonner cette folle qui viole les loi d’un pays souverain.

  8. Posté par Christian Hofer le

    C’est tout de même très drôle de voir quelqu’un qui viole les lois d’un pays parler « d’incitation à la haine » et porter plainte.

    C’est d’ailleurs une vieille tactique que l’on retrouve au PS en Suisse : provoquer puis se plaindre des gens qui s’énervent (alors que la gauche sait très bien que son but est d’irriter pour se positionner en victime par la suite).

    Mais on le sait, les extrémistes de gauche se croient tout permis.

  9. Posté par Anna le

    Nathalie Steiwer dans « Le Temps » ne fait pas de l’information mais de la propagande :
    https://www.letemps.ch/monde/capitaine-rackete-suscite-un-vaste-mouvement-solidarite
    « La belle capitaine  » … Bon si on dit qu’on s’en fout de son aspect, et qu’on ne la trouve d’ailleurs pas belle, on va se faire taxer de sexisme.
    « Des centaines d’Allemands manifestent  » : Des centaines d’Allemands, c’est presque rien dans un si grand pays, mais pour la journaliste c’est suffisant pour tenter d’entourlouper le lecteur.
    « La société civile s’est levée pour demander sa libération  » . Des centaines d’Allemand, sur un pays de plus de 82 millions d’habitants, ce n’est de loin pas « la société civile », mais comme on prend le lecteur du Temps pour un crétin, allons-y ….

  10. Posté par G. Vuilliomenet le

    Matteo Salvini n’a qu’à faire comme Franck Buhler qui a appelé à un boycott de fesse de bouc pendant deux jours! Appel qui n’a d’ailleurs pas été relayé par tous les sites patriotes, identitaires et défendant la démocratie 😉

    https://ripostelaique.com/facebook-vous-censure-boycottez-facebook-les-10-et-11-juillet.html

    Et les résultats sont assez intéressants!

    https://youtu.be/JdO_VOfnj7o

    Dans ce genre d’opération, il ne s’agit juste pas de ne pas fréquenter FB, mais de se déconnecter complètement. Il faudra s’en souvenir à temps voulu.

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.