« Médialogues » : La RTS dénonce ceux qui bafouent la liberté d’expression et la pensée scientifique, au nom d’une idéologie… à l’instar de l’UDC !!

RTS : [...] Liberté d'expression et fabrique de l'ignorance sont au programme de Médialogues [...]

Antoine Droux reçoit Caroline Vuillemin, directrice de la Fondation Hirondelle, et Pascal Pellegrino, directeur de la Maison du dessin de presse à Morges.

La deuxième partie de l'émission est consacrée à l'agnotologie et aux "marchands de doute" avec Richard-Emmanuel Eastes, notamment philosophe, médiateur scientifique et chef d’entreprise.

******

Cenator : Chaque jour, la propagande de gauche dans les médias publics redouble d’efforts, la pensée unique progresse au-delà de ce que la gauche pouvait rêver. La gauche est en guerre totale contre la civilisation occidentale, c’est la guerre culturelle dans sa phase finale. En Suisse romande, il y a une véritable chasse aux sorcières contre les opposants, la diabolisation des souverainistes est devenue un métier, des chaires universitaires sont dédiées à combattre les pensées des citoyens de droite qui sont surnommés des « extrémistes », des « populistes », criminalisés, diabolisés, déshumanisés par la bien-pensance... La situation s’aggrave à vue d’œil, le lavage des cerveaux prend une ampleur qui dément ceux qui se disaient que « ça ne peut pas être pire ». La RTS se surpasse jour après jour. Vendredi, grève mondiale des femmes, précédée et suivie d’une hystérie délirante, et le lendemain, c’est déjà la journée « mondiale » des réfugiés. L’establishment fait tout son possible pour étourdir le peuple qui l’entretient, en orchestrant des hystéries collectives et des divertissements de tout genre, et le peuple assommé, étourdi n’est plus capable de faire autre chose que de beugler selon les recommandations de son élite.

En voici un exemple pris au hasard, l’émission « Médialogues » du 15.06.2019.

L’émission débute en relatant que le New York Times supprime les caricatures politiques dans son édition internationale et met au chômage Chappatte. S’ensuit un branle-bas de combat du dessinateur, qui entame une tournée « mondiale » pour crier au scandale alors que ses caricatures sont exclusivement animées par le politiquement correct.

Par ailleurs, la totalité de ces « bouffons du roi » du New York Times sont de gauche, férocement anti-Trump, antirépublicains, tout comme la totalité des caricaturistes des médias suisses sont de gauche : il leur faut un sacré toupet pour parler à présent de censure...

Comme l’antisémitisme a pris des proportions démentielles sur les réseaux sociaux, Youtube, Rutube, etc., un de ces dessins a été la goutte de trop.

Et voilà, la RTS crie au scandale : un journal de gauche américain bafoue la liberté d’expression à cause de ces fichus réseaux sociaux !

Puis les auditeurs conditionnés ont droit à la deuxième partie de l’émission Médialogues :

 L’interview de Richard-Emmanuel Eastes.

Les titres de noblesse de Richard-Emmanuel Eastes sont les suivants : Responsable du Service d'Appui et de Développement Académique et Professionnel de la HES-SO (Haute Ecole spécialisée de Suisse Occidentale), ancien élève de l'Ecole normale supérieure - Professeur agrégé de chimie - Docteur en sciences de l'éducation et en philosophie (thèse en ligne), consultant en Communication des Sciences et Ingénierie Cognitive - société SEGALLIS, partenaire académique de la société Creaholic, chercheur associé au Muséum d'Histoire Naturelle de la ville de Neuchâtel (Suisse), chercheur associé au Laboratoire de Didactique et d'Epistémologie des Sciences (Université de Genève), président de l'association USINESONORE (Jura Bernois), fondateur du Groupe Traces et de l'association Les Atomes Crochus (Ecole normale supérieure, Paris), ex-directeur de l'Espace des sciences Pierre-Gilles de Gennes (ESPCI ParisTech), ex-recteur de la Haute Ecole Pédagogique des cantons de Berne (francophone), Jura et Neuchâtel (HEP BEJUNE), Suisse.

Richard-Emmanuel Eastes est un professeur en agnotologie. C’est une des dernières fumisteries en sciences sociales, inventée par des parasites pour mieux laver le cerveau de la population. Il a comme spécialité de débusquer les «marchands de doute », les complotistes ou conspirationnistes.

Richard-Emmanuel Eastes donne des conférences dans les lycées, gymnases, et autres lieux académiques et hautes écoles dont la Suisse romande regorge, pour enseigner à penser à gauche. Sa science est née dans les cerveaux  de la gauche américaine, créateurs du marxisme culturel. Les agnotologues dénoncent ceux qui seraient les mal-pensants, les complotistes, bref, les populistes.

Avec un raisonnement totalement pervers, Richard-Emmanuel Eastes « démontre » que les climato-sceptiques sont comparables à ceux qui affirment que la terre est plate, les « platistes », qui cherchent à créer le buzz sans y croire. Certains internautes diffusent des fake news du genre de la terre plate. Il compare les climatosceptiques aux marchands de doute, aux manipulateurs d’opinion, tels ceux qui sèment le doute sur la toxicité du tabagisme pour mieux vendre des cigarettes, produit qui a causé la mort de millions de personnes. Pourtant, le réchauffement climatique est scientifiquement établi, on ne peut pas le contester comme on ne conteste pas qu’un trousseau de clef tombe si on le lâche… Toute cette explication pour aboutir finalement à l’UDC et à son dernier tous-ménages.

Car l’UDC, poursuit Eastes, est dans le déni, elle prône la résistance au changement, veut imposer une idéologie (sic !) conservatrice au nom de la défense des libertés individuelles, et crée le déni non seulement de l’existence du réchauffement climatique mais aussi de sa gravité. L’idéologie qui amène l’UDC à diffuser cette fake news est le rejet de l’interventionnisme de l’Etat, car, pour l’agnotologue, bien sûr, l’urgence climatique est gravissime, les faits sont établis scientifiquement, prouvés à jamais, mais niés car ils vont à l’encontre des valeurs de l’UDC.

L’idéologie négationniste de l’UDC, poursuit Eastes, amène ce parti à accuser les Verts de vouloir imposer une idéologie communiste.

Mais la vérité scientifique est sauve, grâce au  responsable du Service d'Appui et de Développement Académique et Professionnel de la Haute École spécialisée de Suisse Occidentale, qui explique à la jeunesse ce qu’est la pensée scientifique, se sert même de Karl Popper (d’une manière totalement pervertie) pour se justifier.

Ainsi, aucun élève, étudiant, sur le territoire de la Suisse Romande n’entendra JAMAIS l’exposé d’une personne qui nie le réchauffement climatique, comme par exemple, François Gervais (L'urgence climatique est un leurre).

 La fin de l’émission fait de la pub pour la bibliographie déjà publiée et celle à venir du professeur, qui est très certainement la lecture incontournable pour réussir les examens du diplôme en « Politiquement Correct ».

Nous sommes dans une sorte de totalitarisme de la pensée unique, dépassant toutes les espérances d’Orwell, et aucun réveil des esprits ne pointe à l’horizon.

Le lien vers l’émission : Médialogues - Radio - Play RTS

 

3 commentaires

  1. Posté par aldo le

    Ce matin LA RTS, INTEGRALEMENT AROSEES PAR L’IMPOT STALINIEN OBLIGATOIRE BILLAG-SERAFE-SECON, nous annonce une bonne nouvelle qui conforte la nature profondément et définitivement crypto-communiste des médias et des policitiens (femelles comprises)

    LA SUISSE S’OFFRE UNE NOUVELLE AMBASSADE A MOSCOU ET NOTRE PRAVDA NATIONALE JUBILE: UN REPRESENTANT DU PARTI COMMUNISTE A ETE INVITE. Comme quoi nos bolchévo-fascistes de LA TSR ET LEURS COMPLICES DE BERNE ont même L’AMBITION à long terme DE REACTIVER LE COMMUNISME DANS LA SAINTE RUSSIE, histoire de déstabiliser Poutine en personne. Après l’inauguration par Juncker de la statue de Karl Marx en Allemagne, on sait ce que couvrent les bécotages de nos poulardes au sommet de l’arbre avec ce triste sir. Le communisme n’est qu’une secte totalitaire de plus, qualquée sur la franc-maçonnerie pour faire bonne conscience.

    Ce qui démontre bien que la Chute du Mur de Berlin n’était qu’une imposture de plus imposée avec la complicité des médias toujours à la botte des bolchévo-fascistes et ce dans le monde entier. Les attaques contre Trump en sont aussi une preuve absolue.

  2. Posté par aldo le

    LE VIOL DE LA LIBERTE D’EXPRESSION EST UNE PERMANENCE DE NOS MEDIAS. La semaine passée la Tribune de Genève nous imposait les états d' »âme » de Cornu le médiateur à vie comme tous les dictateurs, qui n’apprécie pas les cornes portées par les journalistes parce qu’aujourd’hui tous le monde se fait journaliste. Déjà que « journaliste » ressemble furieusement à une injure, c’est pas sympa pour tout ces cocus. Mais le médiateur, c’est l’arbitre dont la finalité est médiane, c’est-à-dire de couper la poire en deux, en cas de conflit avec le contenu du journal. Donc il y a toujours un cocu, c’est celui qui a été lésé et qui reçoit un demi justice et une baffe pour le reste. Encore un poste bidon. Et si ce médiateur ne se contentait pas de son nombril, il saurait qu’il y a des tas de professions qui sont lésées par cette éruption anarchique. Exemple, les architectes, les avocats, les notaires qui deviennent agent d’assurance et sont rémunérés par commissions tout en coupant l’herbe sous les pieds des agents réels d’assurance une profession qui n’engage plus que des intérimaires pour aller à la pêche dans ses relations et après c’est le retour à la case départ. Idem chez les curés qui sont singés par Macron en chaire et ses imposteurs les imam. Idem les médecins qui sont cocufiés par ceux venus de l’étranger avec de faux diplômes immédiatement reconnus pour ne pas être raciste, quand il ne sont pas donnés ici même pour les mêmes raisons sous prétexte qu’ils retourneront au pays pour aider les leurs… C’est plein d’imposteurs partout, MAIS CORNU NE VOIT QUE LA PAILLE MAIS PAS LA POUTRE QU’IL Y A DANS L’OEIL DE LA TRIBUNE TAMEDIA-PRAVDA.

  3. Posté par Antoine le

     »Nous sommes dans une sorte de totalitarisme de la pensée unique, dépassant toutes les espérances d’Orwell (1984), et aucun réveil des esprits ne pointe à l’horizon. »
    Soyons optimistes !
    – Une bonne proportion de la population de croit pas au théorie de réchauffement climatique ! Mais actuellement il ne faut pas le dire sur la voie public on risque la vindicte populaire !
    – Une autre proportion de la population, surtout les scientifiques et les ingénieurs, se rend compte de l’énormité des déclaration des politicards corrompus !
    – Les personnes de 50 ans et plus ont connu les vagues alarmistes hystériques précédentes _
    La mort des forêts
    Le trou d’ozone
    En 2006 Al Gore avec ses prédictions fantaisistes jamais vérifiées !
    Hausse des océans de 6m !
    La fonte totale des glaciers de l’Himalaya en 10 ans !
    La fonte de la calotte polaire arctique (elle se reforme chaque année)
    La mort des ours polaires dont la population est passée de 5’000 à 20’000 individus
    La terre qui reverdit grâce au CO2 !!
    etc … etc …
    Attendons la fin de l’hystérie actuelle et vérifions dans 10-15 ans, toutes les balivernes et autres annonces apocalyptiques !
    La manipulation actuelle est extrêmement dangereuse ! Il y a trop de personnes naïves et facilement manipulables !

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.