Le jihad d’un chirurgien musulman : stériliser, à leur insu, des non-musulmanes

Par Bernard Dick

Le jihad islamique peut revêtir une foule de variantes qui permettent d’aller jusqu’à dire que chacun individuellement ou chaque groupe peut choisir son propre jihad. Seule compte la victoire de l’islam.

Parmi ces types de jihad, nous connaissons déjà le jihad terroriste qui nous a meurtris en France avec Charlie-Hebdo, le Bataclan, Nice etc., le jihad par l’immigration musulmane de masse en Europe, le jihad pour instaurer le califat, le jihad de fornication pour assurer le « repos du guerrier » des jihadistes d’Irak et de Syrie, le jihad de civilisation ou de ruse par l’islamisation progressive des sociétés occidentales, le jihad des « ventres » pour assurer à la oumma musulmane une croissance démographique telle qu’elle garantirait la pérennité du recrutement pour les diverses formes de jihad et que surtout assurerait un pouvoir islamique planétaire.

Une nouvelle variante du jihad démographique a vu le jour récemment au Sri Lanka : un chirurgien musulman, faute de pouvoir augmenter directement le nombre de musulmans, aurait […] stérilisé à leur insu des femmes qu’il avait accouchées par césarienne. Et hop ! avec deux boucles et en deux coups de ciseaux (*) il empêchait ces jeunes femmes de continuer à procréer, ce qui pouvait faire le bonheur de la oumma dont il est membre. […]

Schéma d’une ligature-section tubaire (Health Reflect)

 

Qu’on se rappelle que le Sri Lanka a subi deux attaques de jihad terroriste dans deux églises et des hôtels, à Pâques 2019, faisant 290 morts et 500 blessés, ce qui a choqué le pays et la planète et fait encore trembler toute la population.

Cinquante-et-une plaintes [en date du 28 mai] ont été déposées contre le Dr Seigu Shiyabdeen Mohamed Shafi de l’hôpital de la ville de Kurunegala par des patientes qui pensent avoir subi une stérilisation abusive car, depuis l’intervention du chirurgien, elles ont tenté une nouvelle grossesse, sans résultat. L’affaire devient plus obscure car le ministre de la Santé, Rajah Senaratne, doute de ces « allégations », arguant que les procédures de stérilisation ne peuvent être pratiquées sans la présence d’aides opératoires assistant à l’intervention. Pour lui, cette stérilisation est impossible.

[…]

La police a arrêté le chirurgien de 42 ans qui se trouve avoir amassé un capital confortable. Il est sous investigation car la police veut savoir si l’argent accumulé a été obtenu grâce à une organisation terroriste.

L’hôpital a déclaré n’avoir aucune confiance dans l’investigation conduite par le ministère de la Santé. Les enquêteurs saisiront tous les documents médicaux et administratifs de l’hôpital. […]

(*) La ligature-section-cautérisation des trompes est la technique la plus courante pour une stérilisation définitive lors d’une césarienne.

Bernard Dick
Médecin gynécologue-accoucheur (Faculté de Lyon, ancien Résident des Hôpitaux de Baltimore, USA) – Titulaire d’une maîtrise de langue et de civilisation arabes –Ancien expert près la Cour d’Appel de Reims – Militant laïque issu d’une famille chrétienne arabe du Proche-Orient.

Article complet : Riposte Laïque

******

M. à j. (Cenator) : le 2 juin, on comptait déjà plus de 400 plaintes.

Le Dr Shafi a travaillé dans trois hôpitaux pendant plus de 13 ans en tant qu’obstétricien et gynécologue. Il a effectué 8000 césariennes et on le soupçonne d’avoir pratiqué 4000 stérilisations. (Hiru News).

La plupart des victimes sont des bouddhistes. Une d’elles affirme avoir aussi été empoisonnée par une « boisson de bienvenue » avant l’opération. La police pense que ces stérilisations n’ont été possibles que grâce à des complicités au sein de l’hôpital. (TapHaps)

*****

voir aussi:

WHAT WERE YOU THINKING? Of all the good doctors in America you could choose, you chose a Muslim one?

ONE MORE REASON never to allow a Muslim doctor to touch you

NEVER use a Muslim doctor…especially if you are Jewish

Apparently, her problems didn’t end after the Muslim doctor, Lara Kollab, who threatened to give “Jewish patients the wrong meds” was fired from the Cleveland Clinic

Yet another reason for Jews to avoid ever being treated by any Muslim doctor, anywhere!

The problem isn’t that your Muslim doctor might be a jihadist, it’s that you’re using a Muslim doctor

YET ANOTHER MUSLIM doctor and his wife arrested in Michigan for performing Female Genital Mutilation on young girls

2 commentaires

  1. Posté par Nordman le

    Avec ces actes scandaleux, il est évident que nos hôpitaux et nos cliniques ne devraient en aucun cas utiliser des musulmans qui non seulement peuvent être aussi pervers, mais qui aussi peuvent denier à la médecine occidentale toute qualité, pour imposer à leur patient une médecine issue de ces sauvagerie que sont les croyances musulmanes. ON PEUT Y VOIR UNE VOLONTE DE L’ETAT ISLAMIQUE D’IMPOSER LEURS INVASIONS TOTALITAIRES AUX FRAIS DES CONTRIBUABLES EUROPEENS, TOUT EN REDUISANT LA NATALITE DE PERSONNES SUPPOSEES ENNEMIES DES ISLAMISTES PUISQUE NON INTEGRABLES DANS LEURS RELIGIOSITES DE SAUVAGES. Un question demeure est-ce que la loi Simone Veil n’a pas été imposée, parce que des totalitaires juifs avaient les mêmes ambitions ? Qu’est-ce qui distingue en matière de peuples civilisés, l’abattage casher ou hallal ? N’oublions pas que malgré les lois protectrices pour les animaux, le commerce lié à ces abattages existe malgré elles et n’est pas sanctionné. Ce qui démontre que des scélérats sont reconnaissables avec leurs intentions de se soustraires aux lois pourtant imposées par des majorités démocratiques. Donc ils sont des hypocrites totalitaires et aussi des bolchevo-fascistes. https://www.laculturegenerale.com/difference-halal-casher/

  2. Posté par pierre frankenhauser le

    Si nos militantes pro-avortement lisaient cet article, elles trouveraient sûrement ça génial.

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.