On reparle d’Andreas Gross et de ses expertises pour le Conseil de l’Europe

Claude Haenggli
rédacteur/traducteur, Berne, Suisse

On reparle d’Andreas Gross et de ses expertises pour le Conseil de l'Europe

Il y a quelques jours s’est tenu, au Tribunal pénal  fédéral, un procès contre un officier de la police fédérale, accusé, après avoir été limogé,  d’avoir accepté des nuits d’hôtel à Moscou et une invitation à chasser l’ours au Kamtchatka. L’homme voulait recueillir des informations auprès du parquet général russe, pour pouvoir démontrer que le rapport d’expertise de l'ancien conseiller national socialiste Andreas Gross pour le Conseil de l’Europe dans l’affaire « Magnitzky » n’était pas digne de foi. Andreas Gross, membre fondateur du « Groupe pour une Suisse sans armée », a été le premier Suisse à présider un groupe dans l'assemblée parlementaire du Conseil de l'Europe, pour lequel il a réalisé de nombreuses missions. Mais en avril 2018, le Conseil de l'Europe lui a interdit l'accès de son bâtiment à Strasbourg, après qu’il eut refusé de s’expliquer devant les enquêteurs chargés d’une affaire de soupçon de corruption de la part de l’Azerbaïdjan, le Caviargate.

https://twnews.ch/ch-news/barenjager-hatte-sozialdemokraten-im-visier

Traduction (Claude Haenggli) : Viktor K. a fait des déclarations au tribunal qui font dresser l’oreille. Il est en effet question d’un conseiller national et de son travail pour le Conseil de l’Europe. Andreas Gross rédigea en 2023 un rapport sur la mort violente du conseiller fiscal Sergej Magnitzky dans une prison moscovite, dans lequel il critiqua le fait que les responsables soient restés impunis. Magnitzky avait enquêté en Russie pour l’investisseur américain Bill Browder dans un énorme cas de fraude fiscale. Lors de sa déclaration devant le tribunal fédéral, Viktor K. a confirmé qu’il considérait le rapport du conseiller national comme non crédible, car Gross s’était « à 100% laissé duper » par Browder, bien que son rapport ait été considéré dans l’opinion comme reflétant la vérité

 

Claude Haenggli, 6.6.2019

 

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.