La preuve que Mueller est une ordure

post_thumb_default

 

Prenant la parole pour la première fois en deux ans, le procureur spécial Robert Mueller a affirmé mercredi que « Si nous avions eu la conviction que le président n’avait clairement pas commis de délit, nous l’aurions dit ». En d’autres mots, Mueller refuse d’exonérer le président en dépit de l’absence de preuves qu’il a, […]

 

Extrait de: Source et auteur

Suisse shared items on The Old Reader (RSS)

2 commentaires

  1. Posté par miranda le

    @ Sergio. Tout est dit, merci. Mais ne peut-on pas ajouter à cette gauche, ce qui la définit le mieux : « fausse » gauche. Nos pères n’auraient jamais accepté que celle d’aujourd’hui en porte le nom. De même pour celle de Moscou, qu’ils nommaient déjà, « totalitarisme ».

    Pour nos pères la gauche se devait de penser à l’autochtone (donc logiquement patriote) et être d’essence humaniste.
    A ne pas confondre avec le communisme et son « universalisme » qui produit de la masse soumise..

    Aujourd’hui, nous avons plutôt l’impression d’être face à « une entité globaliste mafieuse qui se nourrit à tout ce qui dans les diverses doctrines politiques et sciences humaines peut lui permettre de manipuler et soumettre lentement ou brutalement les individus, pour les re-massifier. Recréer de la masse obéissante, soumise.
    Un nouveau totalitarisme qui s’implante lentement mais sûrement, jusqu’au coeur de l’UE avec des airs de respectabilité. Les juges de la CEDH lui témoignent aussi, une grande obéissance.

  2. Posté par Sergio le

    Racaille judiciaire de tous pays, unissez-vous contre tout ce qui n’est pas de gauche. Tout présumé innocent qui ne fait pas partie du camp du bien est coupable par définition. La gauche c’est comme l’islam, si vous ne démontrez pas votre ferveur, vous êtes un mécréant, donc on vous tue.

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.