Un faux migrant mineur devant le tribunal de Perpignan : « En Afrique, nos os semblent plus vieux car on travaille beaucoup »

 

Il n’est pas encore assis dans le box des prévenus qu’il commence à pleurer. Mais pas une larme le coule, il gémit, prend l’assistance à témoin, la greffière, les avocats. Il invoque son papa, sa maman. Il n’a rien fait, il faut le libérer. Il se retrouve devant un tribunal pour avoir fourni une fausse déclaration […]

 

Extrait de: Source et auteur

Suisse shared items on The Old Reader (RSS)

4 commentaires

  1. Posté par Nicolas le

    Dire qu’ils travaillent beaucoup en Afrique, il faut oser! Ce qui est certain, c’est que ces parasites envahissent l’occident pour faire de vieux os aux frais des contribuables.

  2. Posté par Léo C le

    Oui, oui, c’est bien connu, ils sont réputés pour se retrousser les manches. En témoigne la bonne santé économique de leur pays qu’ils relèvent à la force des bras.

    Les os qui vieillissent plus vite, il fallait la trouver celle-là !!
    Le pire est qu’il s’en tirera.

  3. Posté par Michel Vasionchi le

    C’est normal , en France les socialistes ont imposé une prime , avec la loi sur la pénibilité au travail, hélas ,pour le mensonge et les fausses déclarations rien de prévu…..!

  4. Posté par Antoine le

    « En Afrique, nos os semblent plus vieux car on travaille beaucoup »
    Comme c’est bizarre, dès qu’ils arrivent en Europe, ils sont aux Services sociaux ou en arrêt maladie ou alors ils dealent toutes les nuits … (3’000.– Frs/jour) !
    Le travail ce n’est que pour les Européens pour qu’ils paient des impôts !
    Il faut bien entretenir tout ce petit monde avec le regroupement familial obligatoire ….

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.