Rezo après Greta : la manipulation des adolescents à des fins politiques continue

Claude Haenggli
rédacteur/traducteur, Berne, Suisse

Rezo après Greta : la manipulation des adolescents à des fins politiques continue

 Après celle de la Suédoise Greta Thunberg, utilisée avec succès par une entreprise spécialisée pour influencer les jeunes à manifester en faveur du « climat », une autre manipulation a eu lieu à quelque jours des élections européennes. Dans une vidéo diffusée largement à l’aide d’une agence professionnelle, le jeune producteur musical allemand « Rezo », très prisé des adolecents sur youtube, s’est attaqué à tous les partis politiques allemands. Tous, sauf un, celui des Verts. Alors que dans le cas de Greta, il s’agissait d’un projet créé et orchestré par la fondation « Plant for the Planet », dans celui de Rezo, c’est la sociéte Tube One Networks qui l’a engagé pour cette réalisation. Tube One Networks appartient au groupe Ströer, dont le siège est à Cologne, qui emploie dans le monde entier 12’000 personnes et dont le chiffre d’affaires approche les 1,6 milliards d’euros. Avec des « Influencers » comme Rezo, l'objectif est d’atteindre le groupe particulièrement intéressant du point de vue publicitaire des 14 à 29 ans.

 http://www.pi-news.net/2019/05/nach-rezo-fake-wissenswertes-ueber-rolle-des-stroeer-konzerns/

 

Traduction (Claude Haenggli) : Les éco-stratèges ont découvert depuis longtemps ce potentiel : environ deux tiers des adolescents sympathisent ici avec les Verts - quoi de plus facile que de les gagner comme électeurs par le biais des médias qu’ils utilisent ? Un site internet à particulièrement grande audience est pour cela l’auxiliaire du groupe Ströer : depuis 2015, t-online fait partie de la maison. Avec quatre millions d’utilisateurs, il offre également une plateforme idéale pour des campagnes politiques. La rédaction de t-online s’est particulièrement distinguée lors de la diffusion et la commercialisation de la vidéo de Rezo. Son chef rédacteur est un certain Florian Harms. Cet ancien chef de la rédaction de Spiegel-Online oriente depuis 2017 de manière conséquente t-online.de du côté rouge-vert. 

Claude Haenggli, 27.5.2019

 

2 commentaires

  1. Posté par rejasse le

    Oh mon dieu ! Des enfants manipulés pour sauver la planète ! Mais quelle Horreur !

  2. Posté par Andrea le

    Cette mouvancequi s’inscrit sous les sceau de l’écologie est aussi ridicule que l’excès de féminisme auquel nius assistons de nos jours. Parlez à un jeune aujourd’hui de n’importe quel sujet. Vous finerez à coup sûr et inévitable sur « la planète ».
    A croire que la totalité des connaisance que l’école aurait dû leur, l’histoire, les sciences, la littératures subissent l’éblouissement de cette sorte de réligion.

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.