Notre-Dame : tous les experts qui doutent de « l’accident » sont virés des plateaux TV !

Retour sur un désastre.
.
Le mystère Notre-Dame n’est pas près de s’éclaircir  tant les interrogations s’accumulent et restent sans réponse.
.
Alors que le sujet anime toute l’actualité de ces derniers jours, chacun aura remarqué que les questions qui dérangent sont systématiquement écartées du débat par les animateurs. Les experts qui doutent sont absents des plateaux TV.
.
Seuls les adeptes de la version officielle ont le droit de s’exprimer et c’est donc sur les réseaux sociaux qu’il faut s’informer en essayant de faire le tri.
.
Polémique sur les dons, polémique sur la reconstruction à l’identique ou pas, polémique sur le délai de cinq ans, polémique sur les normes de sécurité.
.
Mais pas un mot sur l’origine de l’incendie. Un seul postulat : la piste criminelle est écartée. Pourtant les questions sont légion :
.
Pourquoi le procureur s’est-il empressé de balayer la piste criminelle dès 20h, alors que les flammes atteignaient 30 mètres de hauteur et que personne n’avait la moindre idée des causes du sinistre ?
.
Pourquoi personne ne s’est expliqué sur la hauteur des flammes, sur leur couleur jaune, sur la rapidité de propagation du feu ?
.
Pourquoi de multiples professionnels du bâtiment et des pompiers affirment que des poutres en chêne vieilles de 800 ans ne peuvent pas brûler ?
.
Pourquoi y a-t-il eu deux départs de feu ?
.
Pourquoi peut-on  voir une explosion sur certaines vidéos ?
.
Pourquoi Macron a-t-il  fixé à cinq ans le délai de reconstruction avant tout débat ? Que cache cette précipitation ?
.
Pourquoi un projet de loi pour contourner les règles sur les marchés publics et les textes qui régissent la  protection du patrimoine ?? C’est la porte ouverte à tous les abus, toutes les fraudes.
.
« Ce projet de loi, qui vise à reconstruire la cathédrale en cinq ans, devrait permettre au gouvernement de passer outre des obligations en matière de marchés publics et de lois de protection du patrimoine ».
.
Et que dire de cette vidéo, devant Notre-Dame en flammes,  où Édouard Philippe rit sous cape, en glissant une blague à l’oreille de Macron qui a bien du mal à maîtriser un fou rire. Tout cela n’est pas clair.
.
Étincelle, court-circuit, chiffon imbibé d’essence, gel chimique de barbecue, white spirit et même chalumeau, rien ne parvient à enflammer une poutre de 35 ans d’âge. Alors, comment cet incendie dévastateur a-t-il pu enflammer la « forêt » vieille de 800 ans en quelques minutes ?
.
Certains professionnels affirment que seule la thermite a pu permettre un tel embrasement aussi fulgurant. Ce mélange détonnant produit une chaleur de 2 200°.
.
D’ailleurs, une vidéo montre un individu qui circule sur le toit à 17 h 05.
.
Ce n’est pas la vidéo du pompier dans une tour, ce n’est pas non plus la vidéo montrant un homme immobile qui est en fait une statue.
.
Non, c’est une troisième vidéo qui, comme par hasard, n’a pas été démontée par les médias, contrairement aux deux autres qui étaient des fake news.
.
.
Que faisait cet individu qui déambule seul sur le toit ? Depuis quand est-il là ? Que manipule-t-il puisqu’on voit deux éclats lumineux ? Je n’ai pas la réponse.
.
Par ailleurs, regardez cette autre vidéo ci-dessous  jusqu’au bout (elle est en deux parties ) et lisez la chronique de Charles Sannat.
.
Et vous serez convaincu que la piste accidentelle, c’est le bobard d’or du moment.
.
.
.
Jacques Guillemain

source:

34 commentaires

  1. Posté par paganelli le

    La cathédrale coûtait trop cher à l’état , alors pourquoi pas y foutre le feu !

  2. Posté par Gérard Guichard le

    De toute façon « notre dame de Paris » = « notre agente en poste à Paris »; c’est comme « la Marseillaise », celle de Marseille et peut-être maîtresse SM…
    Pauvre époque!

  3. Posté par André Massicotte le

    Quelle est l’intérêt de cacher la vrai histoire ?

  4. Posté par Jean Claude Denis le

    Notre Dame ?… plus personne en parle sauf sur les réseaux sociaux !… Une enquête à hui clos, de temps à autre quelque déclarations dans les médias pour nous confirmer une négligence : une cigarette mal éteinte, un cour circuit… Une question centrale ce pose : cette volonté délibéré d’interdire tout acte criminel vient d’ou et pourquoi?…Répondre à la question c’est déjà désigner le ou les criminels … Je pencherai pour un crime d’État !… Un attentat islamiste tellement symbolique dans le cœur des chrétiens, que Macron s’est empressé de faire une diversion pour protéger ses amis arabes !… le fautif ça sera le lampiste !…

  5. Posté par aldo le

    L’annonce précipitée d’un accident alors que les flammes étaient encore visibles est déjà fortement suspecte d’une connaissance de faits antérieurs à l’incendie. Pourrait-on supposer que les têtes des statues avaient été coupées volontairement avant l’idée du transport pour réfection et trouvées accompagnées des menaces adressées aux autorités. Dans ce cas ces dernières auraient arrêté d’avance l’explication d’un accident, si un incendie volontaire suggéré dans des menaces pouvait avoir lieu, histoire de protéger les musulmans comme elle s’ingénient à le faire en toutes circonstances…

    2 faits importants qui n’apparaissent pas ici.
    1. De tête je me rappelle avoir lu qu’avant l’incendie, un nettoyage avait dégagé 160 kg d’oxyde de fer qui entre dans la composition de la Thermite. Est-ce qu’on a ainsi préparé le terrain en disséminant des petits tas dans plusieurs endroits puis qu’on y a mélangé de la poudre d’aluminium et que le mystérieux agité présent sur le film était chargé de les allumer avec un puissant laser ? Cette info sur les 160 kg a dû disparaître, mais avec google et ses surprises, on ne sait jamais si la multiplications des recherches pourrait la régénérer. sauf s’il y a des ordres… de Macron évidemment.

    2. Le Parisien et d’autres médias ont publié plusieurs photos trop parlantes du démontage, de l’expédition et du stockage avant l’incendie, des STATUES PRESENTES SUR LES TOITS, pour les expédier dans le sud ouest. Une grande partie DES TETES ETAIENT COUPEES, exactement comme l’a pratiqué en masse L’ETAT ISLAMIQUE sur des vivants non musulmans. Coupées comment et pourquoi ? Visiblement à voir les têtes de près, l’usage de chalumeaux à précédé cette action, ont-il été laissés sur place avec des bombones d’oxygène et d’acétylène qui pourraient naturellement aussi avoir justifié de très fortes explosions durant l’incendie. Lors du transport par grue, on voit bien les statues avec LES TETES COUPEES, ce qui a facilité leur transport, mais toutes ne l’ont pas été. http://www.culture.gouv.fr/var/culture/storage/images/media/regions/drac-ile-de-france/images/restauration-des-statues-de-la-fleche-de-notre-dame-de-paris/ndp-site3/2226958-1-fre-FR/ndp-site3.jpg https://img.huffingtonpost.com/asset/5cb4e33b240000130a4f6ac3.jpeg?cache=KNW3aPHPCA&ops=scalefit_630_noupscale ONT-ELLES ETE COUPEES AVANT, PAR QUI POUR D’AUTRES RAISONS SYMBOLIQUES CACHEES? PUISQUE TOUTES N’ONT PAS ETE DECOUPEES DE CETTE MANIERE : https://www.google.com/search?q=les+parisiens+notre+dame+statues&client=firefox-b-d&channel=trow&tbm=isch&source=iu&ictx=1&fir=gxqnuHchJXp3-M%253A%252CsXFR4AW92mc-SM%252C_&vet=1&usg=AI4_-kTEPO6mKeo9YdK-VSLqvknX60gfqw&sa=X&ved=2ahUKEwibu9OyzuDiAhUSbVAKHQbfC7IQ9QEwCXoECAUQCA#imgrc=_&vet=1 Parce que pour les protéger, il suffisait d’utiliser des procédés ad’hoc permettant de les maintenir intactes, exactement comme on le fera pour les déposer après réparations et qu’on a dû le faire pour celles qui ont conservée entières.

  6. Posté par Jean Paul Dupuis le

    La thèse de l’accident est simplement impossible… Du bois aussi vieux et dur ne s’enflamme pas avec un mégot…
    Cet (accident) est volontaire et décidé. Comment macron peut il décider alors que le feu n’est pas éteint, que c’est accidentel ?
    Il y avait bien un projet sur Notre-Dame ?….il va pouvoir se réaliser :-((

  7. Posté par Rommelaere Marie-gabrielle le

    Je pense la même chose: c’est un incendie provoqué délibérément

  8. Posté par Mireille Denis le

    Tous les commentaires, dont le Prefet qui affirme que c’est accidentel pdt l’incendie, les Plans de reconstruction déjà prêts, la vente des m2 du parvis, le silence exigé par l’État, les Lois contournées par les derniers textes de Macron, zéro nouvelle de l’enquête etc … Mènent à une unique conclusion possible : terrorisme mafieux.

  9. Posté par PierreBé le

    Si je partage l’idée de Fred Moebieus pour des prises d’échantillons et des analyses indépendantes, je doute qu’il ait été possible de répandre une couche importante de thermite sans que cela soit vu comme anormal tant en aspect style peinture métallisée qu’en épaisseur.
    En effet, contrairement à l’affirmation de Moebius « Le produit de type « thermite » est composé d’oxyde de fer et d’oxyde d’aluminium …. » la thermite se compose d’oxyde ferrique (couleur rouge très foncé) et de fine poudre d’aluminium METALLIQUE et non oxydé, selon la réaction rédox bien connue Fe2O3 + Al –> Al2O3 + Fe.
    On retrouverait donc dans quasi toutes les cendres du fer métallique et de l’oxyde d’aluminium comme produits de réaction, en plus des oxydes de plomb pouvant colorer la fumée en jaune-orangé et des éléments chimiques composant le bois.

    D’autre part, cette réaction exothermique nécessite une importante température d’activation (flamme de magnésium ou arc électrique p. ex.) et exclut ainsi par refroidissement naturel des situations où le rapport surface / volume est trop important, comme un « vernis » sur des poutres. Il faudrait que la couche de mélange thermite associée à une colle très inflammable dépasse plusieurs millimètres sur toute la poutraison pour rendre possible la propagation de cette réaction.
    En outre, tout traitement insecticide sérieux se fait dans le volume par injection, et je ne connais pas d’insectes xylophages capables de survivre dans du chêne ancien dont la dureté et la faible teneur en éléments nutritifs rend leur bilan énergétique négatif.

    De plus, la pyrolyse de l’eau dans un gros brasier est bien connue des pompiers, mais son bilan énergétique est au mieux nul car décomposer la vapeur d’eau en hydrogène et oxygène prend au brasier exactement autant d’énergie que la combustion de l’hydrogène lui rendrait. En revanche l’évaporation de l’eau arrivant de la lance prend une importante énergie au feu, permettant de le ralentir puis l’éteindre.

    Cela dit, ce triste incendie est troublant car chacun sait que du bois massif (planches sur solives, poutres) même sec est difficile à enflammer sans une belle quantité de « petit bois » ou de combustible liquides ou pâteux collés au bois. La foudre peut enflammer une charpente ancienne non protégée par des éléments métalliques (ND était blindée de ce côté!), souvent grâce à des masses de toiles d’araignée fort inflammables.
    Je conclus juste que l’usage de la thermite dans ce cas me semble hautement improbable, et qu’une enquête indépendante est indispensable, notamment sur l’apparente existence de deux foyers distants…

  10. Posté par savonarole le

    de tous les commentaires le + intéressant est celui de FRED MOEBIUS , quelqu’un à l’esprit scientifique sans aucun doute !
    et oui le produit pulvérisé 1 an auparavant doit jouer un rôle dans ce triste evénement

  11. Posté par stephane zétaat le

    Un juteux plan de rénovation du site datant de 2017 refusé alors par un décret de protection du patrimoine UNESO revient aujourd’hui d’actualité grace aux étincelles d’un état providence semble t il.

  12. Posté par tad le

    il faudrait aussi posé la question de savoir pourquoi ce jour là la cathédrale a fermé plus tôt que les autres jours (17h30 au lieu de 18h30)… drôle de coïncidence.
    c’est quand même incroyable de privilégier une piste accidentelle, sans aucune enquête préalable… ça laisse quelque peu dubitatif…

  13. Posté par Pierre le

    Le feu a été produit à l’aide de Thermite. Des trous ont surement été percés à l’aide de mèches à bois diamètre 30mm , assez profondément environ 200 mm minimum. Un coup de scie cloche pour appliquer un bouchon en bois à fin de masquer. Dans les trous percés il est facile par la suite de déverser de la thermite et de lier les points clefs ( point de chauffe) par des mèches au magnésium. Une fois le ratio de température suffisant, même le vieux bois rempli de silice ne pouvait résister à une telle chaleur.

  14. Posté par François Laurent le

    Comment un homme seul en l’occurrence Macron peut décider seul de tous ça il doit y avoir une mafia d’élite ou même plusieurs après tout que savons nous déjà réellement des plus simples choses

  15. Posté par Didier le Blond le

    Je m’appelle .Maxime Le blond. et j’ai 16 ans je me suis inscrit sur allovoisins pour aidez mais parent financièrement on habite dans un HLM mais il veulent nous viré ou rembourser les loyer non payer et je ne veut pas abandonner mais parent 

    On as tous fait mais quand l’etat ne comprend rien 

    Merci de m’aidez ceci n’ai pas une obligation mais un coup de coeur 

    https://www.leetchi.com/c/aide-financiere-pour-mais-parent

  16. Posté par Sophie DESESTOILES le

    Notre Dame sauvée des flammes

    Ancrée au bout de la Cité
    Elle rayonne sans partage
    Depuis la profondeur des âges
    Vers l’azur et l’immensité

    Bien plus qu’un beau vaisseau de pierre
    Par la hauteur de ses beffrois
    Ses rosaces au nombre de trois
    Et sa flèche défiant la matière

    Elle est présence spirituelle
    Parmi la foule ou en silence
    Son rayon vers le ciel s’élance
    Présence calme et maternelle

    Elle a conservé la mémoire
    Des rois augustes qui l’édifièrent
    Des humbles pauvres dont la misère
    Fut adoucie par l’encensoir

    Ayant échappé aux pillages
    Aux guerres aux bombardements
    On pensait qu’éternellement
    Elle veillerait sur nos âges

    Quel conseil venu de Satan
    Poussa des esprits embrumés
    À vouloir la voir en fumée
    Pour gagner de l’or ou du temps

    Le feu attaqua la forêt
    De chênes du temps de saint Louis
    Puis devint rougeur dans la nuit
    Brasier puissant et abhorré

    On eût dit que l’esprit du Mal
    Se tordait en volutes grises
    Pour anéantir notre église
    Conviant les damnés à ce bal

    Dans la lutte entre les esprits
    Démons rougeoyant de colère
    Anges invisibles dans l’air
    Longtemps le sort fut indécis

    Toute la nuit fut un combat
    Avec le secours des pompiers
    Qui bataillèrent pied à pied
    La cathédrale ne mourut pas

    Quand au matin ces chevaliers
    Ayant vaincu grâce à leur cœur
    Virent la croix au fond du chœur
    Droite et intacte et qui brillait

    Leurs yeux surpris reçurent ce signe
    Comme celui de la victoire
    De la Vie sur les forces noires
    Et du Sauveur la marque insigne

    Sophie Desestoiles

    Poème écrit le 19 avril 2019,
    selon mon ressenti intuitif en observant cet incendie fulgurant et infernal

  17. Posté par FRED MOEBUS le

    J APPELLE LES PARISIENS A FAIRE LA CHASSE AUX POUSSIÈRES ET COPEAUX DE BOIS CALCINE PROVENANT DES FUMÉES DE L INCENDIE , VOUS EN TROUVEREZ DE GRANDES QUANTITÉS SUR LES TOITS , LES GOUTTIÈRES , LES TERRASSES , LES BALCONS … CES ÉLÉMENT NOUS PERMETTRONS DE SAISIR UN LABORATOIRE HORS DE FRANCE AFIN DE PROCÉDER A DES ANALYSES SPECTROGRAPHIQUE DE MASSE ET DES OBSERVATION PAR MICROSCOPE ÉLECTRONIQUE A BALAYAGE ! LA CHASSE EST OUVERTE ET DES DÉCOUVERTES A SAISIR ET A COMMUNIQUER !VOUS VOULEZ FAIRE TOMBER CES CRIMINELS ? EXIGEONS UNE ENQUÊTE PUBLIQUE INDÉPENDANTE SUR NOTRE DAME « Pour une grosse poutre, pour qu’elle soit coupée en deux ou atteinte à cœur, il faudrait 3-4H au moins d’un foyer très très intense… » Donc non, des poutres multi-séculaires ne prennent pas feu en un claquement de doigts. (Ici, charpente de la Cathédrale des Invalides UN POMPIER DE PARIS EXPLIQUE ICI => https://youtu.be/PROyOML8bNA ANALYSE TECHNIQUE DE L’INCENDIE ET CONCLUSIONS. En Février dernier la charpente a été traitée, (voir le reportage sur A2) contre les insectes avec un gel. Elle ne l’avait jamais été depuis plus de 800 ans. L’entreprise qui a « désinsectisé » à du faire preuve de talent car il a fallu pulvériser à 15 m. Pulvériser du gel à 15 m de haut n’est pas à la portée de tout le monde. Suite à ce traitement le bois change de couleur et devient un peu couleur acajou. Le 15 avril la charpente prend feu et brûle en faisant un bruit très important pour un feu de bois situé en hauteur. Ce bruit gêne les reporters les obligeant à s’éloigner pour faire leur travail. Assez significativement le feu augmente au moment où les pompiers sont intervenus comme si l’eau activait les flammes. La charpente est en chêne ors le chêne sec ne fait pas de flamme, il rougeoie d’où l’intérêt d’un tel bois pour les cheminée car c’est un feu qui dure très longtemps : une buche de chêne peut tenir facilement un feu toute la nuit. Il m’est arrivé de faire tenir 12 heures une bonne bûche dans ma cheminée. Des vidéos de bonne foi (non truquées) (caméra Survey) montreront par la suite une personne sur le toit de la cathédrale s’activant avec du feu sous forme d’éclairs ou au moins de grosses lueurs très brèves et jaunes-orangées comme seront les flammes de la charpente ensuite, après le départ des ouvriers. Puis cette personne disparait. L’entreprise, qui a désinsectisé a été bernée en répandant non pas un produit désinsectiseur mais un produit pyrotechnique qu’on lui a obligatoirement fournit car elle n’est pas en mesure de le produire sur le plan chimique. Le produit de type « thermite » est composé d’oxyde de fer et d’oxyde d’aluminium ce qui donne la couleur acajou obtenue après la pulvérisation et la couleur des flammes jaunes-orangées de l’incendie. Depuis Février le produit sans doute associé à une colle a séché et s’est solidifier sur les poutres comme une pâte devenue très fine, une sorte de vernis, sauf que ce n’était pas du vernis…. Le 15 avril, il ne suffisait plus que d’un vrai « pot thermique » générant une chaleur intense de 2200 degrés pour percer la toiture par sa très forte température et allumer ainsi toute la charpente pré-imbibée située nécessairement juste en dessous du toit. Le pot thermique c’est la personne vue sur le toit avec des flammes jaunes-orangées qui met le feu. En fait toute la charpente était un pot thermique avec cette fausse désinsectisation. Pour avoir montré aux vidéos des éclairs ou des flammes orangées-jaunes le pot thermique initial a été allumé classiquement avec du magnésium par la personne sur le toit, la toiture est en plomb donc aucun problème de perçage. Après l’amorçage sur le toit le feu a gagné toutes les parties pulvérisées pendant la fausse désinsectisation. Sous l’action des lances incendies le feu augmente dans un 1er temps car l’eau active ce type de pyrotechnie avec des crépitements intenses et même de petites explosions. Si l’eau active ce genre de feu c’est en raison de l’extrême chaleur produite. En effet l’eau se catalyse au-dessus de 1100 degrés libérant ainsi ses deux gaz : l’Hydrogène et de l’Oxygène d’où les flammes sur un bois qui d’ordinaire n’en fait pas, flammes dues à l’Hydrogène et à l’Oxygène. C’est deux gaz : H² et O s’additionnent à l’oxyde de fer et à l’oxyde d’aluminium augmentant la combustion. Un pot thermique est capable de détruire un char, c’est pour ça qu’il a été inventé. En produisant une chaleur de 2200 degrés ils placent au double de la valeur de sa catalyse (séparation en gaz) l’eau, dont la catalyse est à 1100 degrés, c’est pourquoi la charpente a fait comme un feu de paille sous les lances à incendie, les pompiers ne sachant pas à quel genre de feu ils avaient à faire. Il s’agit donc d’un attentat grandiose, soigneusement calculé et qui ne peut être l’œuvre que d’esprits pervers de la pire espèce venant d’un État et non pas d’un simple quidam ou terroriste primaire, et sans doute tout cela est-il au profit d’intérêts commerciaux voulus par des salopards ignobles. Le traces du forfait sont présents partout. Il suffit de chercher et les bouts de charbons tombés au sol sont les bienvenus pour faire des analyses. NON NON NON ET NON Désolée ça ne tient pas , le compte n y est pas on ne retrouve pas l équivalent carbonise des 750 tonnes de bois de charpente en chêne durci de 800 ans sur le sinistre , en revanche le panache de fumée est beaucoup trop conséquent ce qui laisse entendre que des poutres de section de 0.50 a 0.60 en chêne durci de 800 ans ont été purement et simplement sublimés en poussières , poussières que l on retrouve dans le périmètre OUEST de la cathédrale et qu il serait IMPÉRATIF de collecter afin d être analysée ! FRED MOEBUS

  18. Posté par John le

    tout mene à penser que ND a été incendié délibérément.
    Et vue la propagande, la désinformation, la censure, la corruption, les magouilles, conflits d’interets et autres en FRANCE depuis qq années…. pour moi c’est évident.

    Comme le 11 septembre.

    Le New World Order c’est pas juste un bout de papier qui fixe d s objectif.. c’est une doctrine économique et de contrôle par la peur.

  19. Posté par aldo le

    C’est donc avec raison que j’ai soupçonné que le Pont de Gênes a été délibérément explosé pour déstabiliser l’Italie et son ministre de l’intérieur Matteo Salvini. En travaillant sur le film, j’ai découvert au moment approximatif de l’explosion une brusque montée puis d’une descente d’une fraction de seconde d’un objet pixelisé de la forme d’un parallélépipède rectangle orienté verticalement sur sa base la plus étroite. C’était exactement là ou le pilier porteur a dû se désintégrer. Je peux aussi supposer que comme pour Notre Dame la signature criminelle est la même, et pas nécessairement d’origine islamique. Là aussi les grandes quantités d’oxyde de fer issu des fers à bétons très corrodés, ont rendu possible et très maniable l’usage de la Thermite. Et comme pour Notre Dame je suppose que l’usage d’un laser vraisemblablement autre que rouge, très puissant, a pu ainsi assurer la mise à feux à distance sans trop de prise de risques. L’orage et les éclairs ayant permis un camouflage plus aisé des ces actions. Le film sur Notre Dame fait par un drone, nous montre que le brasier restant, composé de braises encore rouges est étonnamment de la même apparence sur toute la surface au sol. Ce qui confirme encore un feu qui n’a pas eu besoin de se déplacer d’un endroit à un autre mais qui a été déclenché quasiment au même moment.

  20. Posté par G. Guichard le

    Par ailleurs, il est très troublant que cet incendie ait eu lieu:
    1) alors que Macron devait conclure le Grand débat
    2) au début de la Semaine Sainte
    Par ailleurs, on notera que les grandes disparitions française (Halliday, Ormesson, Aznavour) ont peut-être eu lieu aussi alors que Macron devait intervenir, parler, etc. d’une certaine façon
    Au maximum, ça sent l’embrouille; au minimum, ça sent le Macron qui joue aux cachotteries

  21. Posté par Cléret le

    Macron !

  22. Posté par Lucie le

    Voici une autre vidéo intéressante qui fait froid dans le dos, selon beaucoup d’avis de mon entourage.

    Regardez « Incendie de Notre-Dame à Paris : J’en suis à l’origine et j’avais prévenu. »

    https://youtu.be/a6ASJZh1YAo

  23. Posté par Lucie le

    Voici la *symbolique de l’incendie de Notre-Dame de Paris qui s’est produit *777 ans plus tard, pour comprendre, il faut regarder la vidéo.:

    Note : Les réflexions de Stéphane Blet donnent un éclairage différent à ce cataclysme et la vision d’un pro-musulman nous aide à décrypter cette ignominie qu’est l’incendie criminel… de Notre Dame de Paris dont les fondations remontent à mille ans soit au 13ème siècle

    https://youtu.be/drkwv-NMSjM

  24. Posté par sko le

    Oui on voit bien Anakin sur le toit. C’est très clair. J’ai reconnu le sabre.
    Pour les poutres, vous pensez vraiment qu’un bois qui sèche pendant 800 ans se transforme en pierre et ne peut plus brûler ? Vous êtes sérieux là ?

  25. Posté par Carmelo Miccio le

    Sur la video sur laquelle vous faites des essais pour faire prendre feu une poutre, il manque un facteur essentiel 800 ans de poussiere accumulé sur les poutres, poussiere qui peut s’averer tres inflammable et même explosive.

  26. Posté par JeanPaul le

    Depuis le début de l’incendie, je suis convaincu qu’il s’agit d’un acte terroriste ou tout au moins volontaire. Pendant que le feu continuait de détruire la magnifique toiture, les commentaires officiels mentionnaient déjà la fatalité. On a vraiment l’art de nous faire prendre des vessies pour des lanternes en étant convaincu que le bas peuple, la plèbe, acceptera sans coup férir des explications foireuses distillées à une vitesse impressionnante. L’heure du soulèvement contre un gouvernement, avide d’argent et surtout d’une incapacité légendaire, a largement sonné. On ne peut que comprendre les Gilets Jaunes, ceux qui se battent pour le respect de leurs droits et non les imbéciles préhistoriques qui ne pensent qu’à tout casser autour d’eux. Les politiciens ne sont plus crédibles du tout. La preuve: ils empêchent certaines réactions lors d’enquêtes de journalistes de la télévision. Surtout ne PAS parler d’attentat, d’intervention humaine, au risque d’être licencié avec effet immédiat. Vive la démocratie, à bas la corruption !

  27. Posté par Egües le

    Je suis triste pour Notre Dame de Paris pour moi et pas une accidenté et possible tout la donation pour notre Dame de Paris se partage pas

  28. Posté par Mauron le

    Couleur jaune = Thermite sans aucun doute.
    La couleur jaune de la fumée est un signe significatif de l’usage de la Thermite.

  29. Posté par Antoine le

    La thermite n’est PAS un explosif ou détonnant !
    C’est une réaction chimique (REDOX) exothermique (qui produit beaucoup de chaleur à des températures de l’ordre de 2’000 à 2’500°C)
     »Certains professionnels affirment que seule la thermite a pu permettre un tel embrasement aussi fulgurant. Ce mélange détonnant produit une chaleur de 2 200°. »
    Se poser la question suivante est y répondre :
    Comment créer un foyer très intense en quelques minutes (18H20 il n’y a rien et à 18H43 c’est un brasier) pour initier le feu aux poutres de chêne de dimensions conséquentes (40cm – 60 cm ?)
    Comme dit si bien l’ingénieur en chef de Notre Dame : il faut beaucoup de petit bois !
    https://lesobservateurs.ch/2019/04/17/lancien-ingenieur-chef-de-notre-dame-sur-la-these-de-laccident-du-vieux-chene-il-faut-beaucoup-de-petit-bois-pour-le-faire-bruler/
    Vouloir influencer le public par des annonces avant que le feu ne soit éteint démontre la malhonnêteté de nos politicards !

  30. Posté par Léo C le

    Ma mère, le soir même, avait ironisé sur une possible implication de notre satrape sur l’incendie de Notre-Dame;  » C’est encore un coup de Macron.. » avait-elle dit.

    Je lui avais rétorqué qu’il ne pouvait s’abaisser à telle vilenie.

    A y bien réfléchir, je crois ce bon à rien prêt à tout pour tirer ses marrons du feu.

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.