Acte XX à Besançon : Un policier fracasse le crâne d’un Gilet Jaune pacifique ! (30/03/19)

The Boss, le 31 mars 2019
MINABLE ! Acte XX des Gilets Jaunes à Besançon : Un policier donne un violent coup de matraque sur le crâne d'un Gilet Jaune désarmé et ne présentant aucune menace ! Le pauvre homme se met à boiter, la tête en sang. - 30 mars 2019

***

Une CRS femme vise la tête des gilets jaunes

***

 

2 commentaires

  1. Posté par Marc le

    On pense voir des vidéos de ce genre de pays totalitaires, fascistes, mais non c’est la France, notre voisin la France. Ou alors la France est devenu totalitaires et Fasciste depuis que l’Europe et leurs dirigeants machiavéliques lui dicte ces ordres !
    Et c’est ça que veut les Socialistes et PLR…. Quelle tristesse.

  2. Posté par DAMMAN le

    Et en plus elle se moque en mimant la peur avec ses genoux. Quelle exaltation quand on tient quelqu’un au bout d’un fusil! C’est très dangereux de connaître ce plaisir. Tous les sociologues le diront, ça commence avec les jeux vidéo de tueurs… C’est impensable qu’on en soit à tant de haine.

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.