Quand les antifas donnent la main à l’oligarchie capitaliste

post_thumb_default

 

On le sait depuis le début du mouvement des Gilets jaunes, les casseurs d’extrême gauche sont à la manœuvre pour tenter de discréditer la révolte populaire, dont les revendications (fin du racket fiscal, réforme des institutions, recours au RIC) inclinent clairement à tribord. Nouvelle illustration en date, lors de l’acte 13 des Gilets jaunes, samedi dernier à Paris, avec un antifa héroïque, originaire du bordelais, qui a pu détruire, quatre heures durant, tout ce qui lui tombait sous la main, dont un véhicule pénitentiaire, avant d’être enfin interpellé. Ce qui démontre, au passage, la patience pour le moins étonnante des autorités policières.

Casser pour nuire, tel est le rôle dévolu à l’extrême gauche par la fortune anonyme et vagabonde. Mission accomplie, samedi dernier.

Cet article Quand les antifas donnent la main à l’oligarchie capitaliste est apparu en premier sur Présent.

 

Extrait de: Source et auteur

Suisse shared items on The Old Reader (RSS)

Un commentaire

  1. Posté par Antoine le

     »Ce qui démontre, au passage, la patience pour le moins étonnante des autorités policières. »
    Je ne dirais pas la patience, mais la PASSIVITÉ sur commande !
    En effet, M. Castaner est aux commandes et ordonne aux policiers sur le terrain de laisser agir telles personnes  »utiles » pour ensuite mieux massacrer les Gilets Jaunes au moyen de LBD 40 ….

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.