Italie : pour Salvini, « Cesare Battisti est une personne infâme »

 

Le ministre italien de l’intérieur s’est exprimé au sujet de l’ex-terroriste italien d’extrême-gauche qui va désormais purger une peine à perpétuité en Sardaigne après près de 40 ans de cavale.

 

Extrait de: Source et auteur

Suisse shared items on The Old Reader (RSS)

4 commentaires

  1. Posté par aldo le

    Rien qu’à lire le Tribune de Genève totalement inféodée aux crypto-communistes avec des relents radicaux socialistes, on a droit sur le sujet à une sorte d’éditorial, puis une demi-page histoire de passer à l’attaque contre l’Italie. Exactement le même réflexe à France-Info, dans tous les médias, ce sont les 90% de crypto-communistes qui mènent le bal pro-gauche, donc pro-assassins et sans vergogne dans ce cas là puisqu’il a assassiné aussi des communistes… Toute cette décomposition pro-criminels n’est qu’une preuve de plus de l’alliance de fait des gauches, avec les grands et les petits criminels, en droite ligne avec le concept des drogues douces en réalité de plus en plus dures et de l’immunité des consommateurs-diffuseurs et tueurs de masse. Fabriquer des schizophrènes ce sont des frais médicaux, des crimes impunis, des juges et des tribunaux surchargés et des prisons bien remplies, bref des impôts et des taxes à perpète, comme le système Macron.

  2. Posté par SD-Vintage le

    Il reste Marina Petrella, brigade rouge et tueuse de policier, réfugiée en… France ! Amie de Nicolas Sarkozy, Carla Bruni-Sarkozy, sa soeur Bruni-Tedeschi et tous les bobos de gauche.

  3. Posté par Covariant le

    TJ 19:30 de hier soir (lundi) sur la RTS. A propos de Cesare Battisti, la correspondante de la RTS en Italie, Valérie Dupont, après nous avoir expliqué que Battisti était souvent considéré à l’étranger comme une « victime », un « bouc-émissaire », fait le commentaire ahurissant suivant : « En Italie, il a toujours été considéré pour ce qu’il était, c’est-à-dire un criminel qui avait tué froidement des personnes, CERTES, POUR SES IDEES DE GAUCHE, MAIS QUAND MEME un criminel… » !! En d’autres termes, il a assassiné froidement pour des idées de gauche, on serait donc prêt à lui pardonner (et sous-entendu : d’ailleurs, de nombreux dirigeants l’ont fait : Mitterrand, Chirac, etc.) mais bon, QUAND MEME, c’est un criminel…
    A part cela, quelques secondes avant, cette correspondante (ça doit être un boulot épuisant ça, correspondante en Italie, avec grosso modo une intervention télévisuelle par mois…) nous apprend qu’il existe des complices de Battisti vivant en … Suisse !! Au social sans doute…
    https://www.rts.ch/play/tv/emission/19h30?id=105932&station=a9e7621504c6959e35c3ecbe7f6bed0446cdf8da

  4. Posté par Alberto Da Giussano le

    [Pubblicato da Tirano / Lombardia Retica / Nord Italia]

    Il ne faut pas donner à ce Cesare Battisti plus que l’importance et les responsabilités qui lui reviennent.
    En fait il est tout à fait comparable à n’importe lequel des casseur gauchos et antifas et autres pulapisses d’aujourd’hui.
    Les vrais responsables, c’est-à-dire les pseudo intellos de gôche et autres people de la jet set, vont eux passer cette nuit bien au chaud dans de belles demeures bourgeoises avec tout un paquet d’autres domestiques (plus présentables ceux-là) qui continueront à leurs lécher le c…ul !

    N’est-ce-pas Signora Carla Bruni Sarkozy ?

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.