Vendée : des migrants ont saccagé leur foyer car ils étaient mécontents de la nourriture, une association pro-migrants accusée de les avoir incités à l’émeute

 

A La Roche-sur-Yon (Vendée), le foyer pour mineurs étrangers non accompagnés du boulevard d’Angleterre a été saccagé, ce jeudi 3 janvier. Selon les premiers éléments, une vingtaine de mineurs étrangers se serait révoltée, vers midi. Un mécontentement, semble-t-il, né de la qualité de la nourriture. Les fauteurs de trouble s’en sont pris au mobilier de la […]

 

Extrait de: Source et auteur

Suisse shared items on The Old Reader (RSS)

4 commentaires

  1. Posté par miranda le

    Les adeptes de l’immigrationisme ne peuvent que commettre de telles erreurs face à des individus qui se donnent le droit d’être exigeants (d’autant plus que ces migrants viennent très souvent de régions musulmanes où l’enseignement religieux leur apprend que nous « ne sommes à pas « dignes de respect ». ( le Coran et la prière quotidienne -la fatiha – leur apprennent cela)

    Ces ONG sont peuplés d’adeptes de l’immigration. Ils sont presque « rejetants » de leur propre identité, espérant que ceux qui arrivent leur apporteront des « nourritures affectives, spirituelles, intellectuelles » plus intéressantes que celles de leur propre famille, et de leur propre culture.

    J’en ai connu tellement des cas comme ça et comme par hasard toujours présents dans ces ONG immigrationistes. Mais je me suis posée aussi la question du pourquoi? Sinon ces « rejetants » de leur nation vont continuer à prospérer. Et continueront de nous offrir dangereusement « aux autres » pour une supposée « union heureuse de toutes les cultures ».

    Les individus très attachés à leurs origines sont souvent des gens issus de cultures qui pratiquent PAR des rituels, des fêtes, des évènements, des hommages à la nation, LE RASSEMBLEMENT.
    Cela crée un attachement à SA COMMUNAUTE NATIONALE ou régionale, ou villageoise. C’est le B. A. BA du sens de la communauté.

    Si nous faisons le constat en FRANCE de ce qui nous rassemble, nous frôlons le DESERT RASSEMBLEUR. A nous d’imaginer les fêtes, les rituels, les hommages divers, qui nous permettrons DE NOUS RETROUVER et d’être fiers de nos ORIGINES.

    Nous y travaillons dans notre lieu de vie. Pour le moment nous mettons en place une fête du printemps, en la séparant bien de celle spirituelle de PÂQUES. Comme cela ça produit deux fêtes, une qui est un hommage à la nature et l’autre spirituelle. Mais nous tenons à en imaginer
    bien d’autres. Un minimum de 10 fêtes par an.

    LA NATURE A HORREUR DU VIDE. Et le prédateur a l’honneur de savoir l’exploiter. Aujourd’hui, l’animalité de nos agresseurs cherche à s’emparer de nous, grâce à nos faiblesses.

    A nous de retrouver nos forces par ce qui nous unit, nous rassemble, nous offre de l’énergie. Ca commence par sa fête de quartier, sa fête de rue, sa fête de village, sa fête d’arrondissement etc.. Elles doivent être fréquentes et réuniront enfants et adultes dans une joie commune.

  2. Posté par poulbot le

    Allez zou dehors retour dans le pays d’origine avec un grand coup de pied au cul en prime

  3. Posté par Léo C le

    Il faudrait peut-être leur demander ce qu’ils mangeaient dans le pays qu’ils se sont empressés de fuir pour cause de grand danger.

    Quelle farce, quelle mascarade !!

    Personnellement je sais très bien où je pourrais commencer à réaliser de substantielles économies.

  4. Posté par Mezigues le

    Le nom de cette résidence, très bien trouvé, correspond tout à fait à ce qu’elle abrite!

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.