LesObservateurs.ch: A la rencontre de nos contributeurs, lecteurs et soutiens. Deux rendez-vous avant Noël, et deux nouveaux ouvrages.

Au cours de l’année 2019,nous continuerons à répondre périodiquement aux nombreuses demandes de rencontres de la part de nos contributeurs, lecteurs et soutiens, cela dans différents lieux de Suisse romande, pour l’instant.

Chers lecteurs, chers amis,

 

A l’occasion de la sortie de deux ouvrages dans la collection Bibracte - déjà disponibles en pré-commande (ici) - , nous proposons deux premières dates à nos contributeurs, lecteurs et soutiens afin de venir nous rencontrer. Ce sera l’occasion, pour nous, de partager un verre de l’amitié et même, un repas pour ceux qui le souhaitent.

  • La première rencontre aura lieu vendredi 14 décembre 2018 à Genève. Nous serons à disposition de 16h à 19h, au Restaurant de l’Hotel-de-Ville, Chez l’père Glozu. Ceux qui désireraient, après 19h, partager le dîner avec nous sont priés d’annoncer leur intention à info@bibracte.ch avant le mercredi 12.12.2018 afin que nous puissions procéder aux réservations nécessaires.

 

  • La deuxième rencontre aura lieu à Lausanne, samedi 22 décembre, dès 17h, au restaurant Milan, sous la Gare, parking de la gare à proximité. La soirée se prolongera jusque vers 20-21h. Pierre Friederich, auteur de Chroniques [très] irrévérencieuses sur sa carrière diplomatique et sur la diplomatie Suisse, et Bertrand Hourcade, auteur du roman socio-politique Fatwa, traitant de l’Islam et du calvaire d’un écrivain connu, seront présents pour dédicacer leur livre.

 

Nous annonçons, d’ores et déjà, d’autres rencontres à l’avenir, à Lausanne, Genève et dans d’autres villes de Suisse Romande, dans le but, peu à peu, d'enrichir et de développer le courant de la Réinformation, de poser les jalons d’un axe patriotique, rassembleur, non-exclusif, de recevoir vos remarques, d’organiser votre contribution à la résistance à l'ultra-  libéralisme et au mondialisme destructeur, et à toutes les formes de soumissions, aussi bien internes qu' aux organisations internationales.

La lutte contre le monopole inacceptable et trop politiquement correct du Service public médiatique suisse dans un pays qui se dit pluraliste, constitue un autre axe de notre travail constant et inlassable.

Comme vous le savez, plus que jamais, la Réinformation et la résistance à la mainmise de ces instances nationales et internationalistes demandent des bras, demandent des engagements déterminés de diverses sortes, et avant tout  beaucoup de volontaires, et bien sûr des fonds (ici).

Nous nous réjouissons déjà de ce que vous pourrez apporter, quelle que soit la nature de votre contribution; vous êtes les acteurs de votre propre destin, comme cela a toujours été le cas en Suisse. Ce n’est qu’ainsi que nous pourrons lutter contre les Béhémoths et les Léviathans qui aspirent à nous écraser. Cette lutte peut épuiser, démoraliser et susciter des tensions mais rien de nous décourage; au contraire elle renforce notre détermination. Nous vous présenterons également quelques nouveaux projets d'actions.

LesObservateurs.ch subissent constamment des pressions sur plusieurs fronts et sont, en plus, régulièrement victimes  d’incompréhensions et d'accusations infondées. Nous voulons autre chose, pour notre pays. Nous ne sommes pas qu’un site internet. Derrière la toile, il y a des personnes. Des personnes déterminées à se battre pour la Suisse et pour l’Europe, la vraie. Venez nous rencontrer, venez discuter avec nous, et rejoignez-nous!

Thomas Mazzone & Uli Windisch, 8.12.2018

 

3 commentaires

  1. Posté par Milo Derol le

    La mystification de l’urgence climatique.
    La meute des enragés du désastre climatique planétaire est en train de paniquer. La longue litanie des mystifications et des sinistres prophéties du GIEC, ses mensonges et les tricheries sont en passe de s’éffondrer, démasquées par des études réalistes de scientifiques qui ne vont pas (ou plus) à la soupe des officines de l’ONU.
    Alors, sentant le danger de voir la vérité surgir, les démiurges et bonimenteurs du club des sauveteurs planétaire ont mis le paquet ; la mise en scène de la toute dernière version de leurs mensonges : l’urgence climatique.
    Manque de chance, leur paquet-trouille est un lamentable assemblage de considérations de cartomanciennes aisément réfutables. De plus, c’est tellement visiblement faux, vaseux, pernicieux et racoleur que les gens (cf gilets jaunes) ont tout de suite compris que ces escrocs Onusiens veulent encore leur faire les poches tout en les menaçant. Et du coup, sauver leur confortables et rémunérateurs occupations et autres bonnes combines, dans le style des kermesses COPxx où des milliers de festivaliers (ieres) de tout poil font de la figuration.
    Comprenons nous bien, si il y a bien (trop) longtemps que le concept de réchauffement climatique à la mode GEIC est à juste titre contestable et contesté, il ne s’agit plus maintenant de climato-sceptiques de principe ou par opinion, mais de faits biens étayés. C’est donc le moment, car il y a vraiment une urgence, urgence de réagir contre ce qui devient une agression, un grave danger de laisser des pervers dogmatiques s’accaparer de ressources économiques tant des pays, que et surtout, de celles du peuple. C’est un moment favorable, car l’argumentation actuelle dépasse les querelles négationnistes futiles et démontre clairement que le GIEC, entre autre, à orienté sciemment et frauduleusement des faits et des hypothèses pour attribuer des changement climatiques à l’activité humaine exclusivement et en imposer malhonnêtement une politique préjudiciable et destructrice. Le reconnaître est salutaire.
    Il faut à tout prix entreprendre le nettoyage de 25 ans de tromperies, de fautes et de punitions et réparer. Ça ne va pas être facile, tant cette aberration à pollué les esprits tout en procurant tout espèce d’opportunités et d’avantages à des politiciens ou partis, sans oublier l’instauration du racket écolo par l’état. Et pas que. Les médias aussi en ont fait leurs choux gras. Et puis cette espèce d’élite auto-proclamée, devenu une chapelle, une religion, avec son bas clergé, ses disciples, ses prêtres et prêtresses, ses prophètes et autre marchands de vertes illusions.

  2. Posté par aldo le

    Le moment est peut-être venu de vendre des Gilets jaunes, des masques à gaz, des lunettes de plongée et du sérum physiologique et des casquettes avec caméra intégrée.

  3. Posté par Marc le

    J’y Serai. Neuchatel c’est pour quand ?

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.