Les chroniques irrévérencieuses de la diplomatie suisse

Oskar Freysinger
Conseiller national UDC, enseignant

Le langage d’un homme est la carte de visite de son âme.

Celui de Peter Friederich est direct, franc du collier et bienveillant. Il ne donne pas de leçons et ne juge pas. Il laisse les évènements parler par eux-mêmes au gré des rencontres, sans tomber dans le travers de la langue de bois. Il n’habille pas ses phrases du costume lisse et protecteur de la diplomatie. On sent que cet homme issu d’une famille modeste n’est pas devenu diplomate par atavisme – porté par une lignée familiale – mais par choix. Le bourlingueur ayant roulé sa bosse en tant que garçon de courses, placeur au théâtre, postier, secrétaire particulier, steward, reporter photographe, chargé de sondages d’opinion, traducteur, guide pour groupes touristiques et j’en passe ressort à chaque coin de phrase.

C’est le Simplicissimus de Grimmelshausen traversant une époque qui, pour les plus jeunes, fait partie de l’histoire, et représente pour les plus anciens une tranche de vie vécue. Il y a aussi du Don Quichotte en Peter Friederich, un Don Quichotte qui se serait perdu dans les lettres persanes.

Se plonger dans cet ouvrage, ce n’est pas seulement suivre les pas d’un homme à travers les joies et les peines de l’existence, ainsi que la géographie bigarrée du monde de Berlin à La Havane, en passant par Madrid, New York, Hanoi et bien d’autres villes encore, c’est suivre le fil de l’histoire – de la grande histoire, celle des Etats et des puissants de cette terre – d’un peu plus près que le commun des mortels. C’est sentir battre le pouls du monde.

Quiconque ouvrira ce livre découvrira d’une manière inattendue, telle une terra incognita, tout un pan du passé qu’il croyait connaître et dont il ignorait cependant bien des facettes. Peut-être révisera-t-il certains de ses jugements, peut-être même s’abstiendra-il à l’avenir de vouloir réécrire l’histoire en la faisant passer à travers le filtre si dangereusement « moral » de notre époque trop politiquement correcte.

 

Oskar Freysinger, Ancien parlementaire, conseiller d’Etat honoraire et écrivain, 2018

 

 

-> Découvrez l''ouvrage de Pierre Friederich en compagnie de son auteur le 22 décembre à Lausanne. Uli Windisch, rédacteur en chef du site, et Bertrand Hourcade, auteur du roman Fatwa, seront aussi présents à cette occasion.

 

-> Profitez d'une rencontre amicale avec Uli Windisch et Thomas Mazzone, et son équipe, le 14 décembre à Genève pour découvrir les livres de la collection Bibracte, donner vos idées, échanger, offrir votre contribution, etc.

Un commentaire

  1. Posté par Christian le

    Ce brave homme n’a-t’il pas été condamné pour blanchiment d’argent lié au trafic de cocaine ? Bref un garçon tout à fait recommandable !

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.