Italie : appui des ministres de l’Éducation et de l’Intérieur aux crèches de Noël et aux crucifix dans les écoles

 

Le ministère italien de l’Éducation italien a autorisé l’installation de crucifix et la réintégration de crèches de Noël dans les écoles du pays.

« Le crucifix est pour moi le symbole de notre histoire, de notre culture et de nos traditions », a déclaré le ministre de l’Éducation, Marco Bussetti, devant la Fédération des écoles catholiques. « Je ne vois pas comment cela peut être offensant, cela peut au contraire aider les écoliers à réfléchir à notre histoire. » Il a ajouté « Le crucifix et la crèche sont des symboles de nos valeurs, de notre culture et de nos traditions, expression de notre identité. Je ne vois pas comment cela peut poser problème à l’école. Ceux qui pensent que pour pratiquer l’inclusion il faut les cacher font fausse route ».

Après qu’une école de Terni, au nord-est de Rome, a annulé la crèche vivante traditionnelle sous le prétexte de respecter les enfants d’autres cultures, le ministre de l’intérieur italien Matteo Salvini a qualifié la mesure d’« IDIOTIE ».

« Il ne s’agit pas seulement de religion », a déclaré Salvini sur Facebook, « mais de l’histoire, des racines, de la culture. Vive nos traditions. Je ne lâche pas ! » a-t-il ajouté.

Samedi dernier, Salvini s’est exclamé au sujet d’un autre incident du même type quand une école avait interdit le mot offensant de « Jésus » qu’il ne voyait pas comment le mot « Jésus » dans un Noël pouvait offenser quiconque pour conclure par « exceptionnelle écolière [qui s’est rebellée], lamentables institutrices. »

Dans ce dernier incident, les institutrices d’une école primaire du Nord de l’Italie avaient demandé aux élèves d’omettre le nom de Jésus dans le cantique de Noël afin de ne pas offenser la sensibilité de leurs camarades non catholiques. Mais une écolière se rebella, recueillit les signatures de ses camarades et obtint à la fin que la chanson soit chantée dans sa version originale lors du Récital de Noël. Le fait s’est produit dans une école élémentaire de la Riviera del Brenta, à la frontière entre les provinces de Venise et de Padoue. La fille a 10 ans et est en 5e année.

Sources : Corriere de la Sera, Il Gazzettino (de Padoue), Facebook de Salvini

 

Extrait de: Source et auteur

Suisse shared items on The Old Reader (RSS)

3 commentaires

  1. Posté par kitty le

    Pourquoi faudrait il ôter les crèches et crucifix en 2.018 , ceux que ça dérange n’ont qu’à retourner dans leur pays.

  2. Posté par aldo le

    Vous remarquer qu’en plus de cette réaction des plus légitimes contre les frustrations imposées par les occupants musulmans à l’aide des traîtres au service de l’Europe esclavagiste, le nouveau gouvernement italien ne prend plus des pincettes avec les mafieux de toutes origines. https://www.tvanouvelles.ca/2018/12/04/arrestation-du-nouveau-chef-de-la-mafia-sicilienne https://www.20minutes.fr/monde/2117307-20170815-italie-1133-arrestations-liees-criminalite-mafieuse-sept-mois
    https://www.24heures.ch/monde/europe/onze-suspects-arretes-sicile/story/15439109
    http://www.rfi.fr/emission/20181126-rome-s-attaque-villas-illegales-clan-casamonica Donc les roms sédentarisés font aussi partie des mafias. Avec l’ « origine sinti » RFI qui en plus d’être lèche-babouche et lèche-roms, se prosterne devant la terminologie adéquate faisant silence sur le mot mafia. Ce qui devrait encourager à signer la pétition. https://lesobservateurs.ch/2018/12/04/une-petition-tres-courageuse-contre-les-yeniches-au-mont-sur-lausanne/ Oui il faut être très courageux pour défier les mafias et mettre ces criminel SINTI dans le panier des subventionné est un preuve de plus que nous sommes gouvernés pas des mafias. https://www.change.org/p/monsieur-le-conseiller-f%C3%A9d%C3%A9ral-alain-berset-reconnaissance-des-y%C3%A9niches-et-des-manouches-sinti-en-tant-que-minorit%C3%A9s-nationales-et-pour-l-appellation-correcte-de-nos-groupes-ethniques.

  3. Posté par Michel Vasionchi le

    les derniers dinosaures communistes et socialistes italiens , vont certainement dire …. que ces symboles traditionnels de l’Italie ,sont intolérables, car ils risquent de choqué les enfants musulmans et leurs parents…

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.