Même Orwell n’aurait pas imaginé cela ! La critique de l’immigration sera interdite et poursuivie en Europe !

Rappels :

« Les États signataires s'engagent à:
« ... éliminer toutes les formes de discrimination ; condamner et contrer les expressions, actes et manifestations de racisme, de discrimination raciale, de violence, de xénophobie et toutes les formes d'intolérance à l'égard des migrants, conformément à la législation internationale sur les droits de l'homme. » (Objectif 17)
De manière bien pratique, l'accord se garde de définir le « racisme » ou la « xénophobie » dans un contexte de migration de masse. Que signifient « toutes les formes d'intolérance » par exemple? Et la critique des politiques migratoires des Nations Unies peut-elle être qualifiée « d'intolérance » ? »
Judith Bergman, Gatestone Institute
États membres des Nations Unies: Émigrer devient un Droit de l’Homme

« Il est dit clairement que ceux qui exprimeront des critiques envers le « Global Compact for Migration » seront poursuivis pénalement et devrons payer de lourdes amendes. Les médias officiels ont l’obligation de faire la promotion de ce contrat »
Olivier Renault, Riposte Laïque
Israël refuse de ratifier le Pacte mondial pour les migrations ! Macron va le signer !

« En particulier, les médias qui "pratiquent systématiquement l'intolérance, la xénophobie, le racisme et d'autres formes de discrimination à l'égard des migrants" devraient – "dans le plein respect de la liberté des médias" – voir leurs subventions supprimées.
L'Association suisse des médias critique ce passage du pacte migratoire de l'ONU : "Une intervention directe telle que celle envisagée par l'ONU est très délicate", déclare le porte-parole Jon Baumann.
La frontière entre les principes éthiques des médias et la censure idéologique est très étroite. » […]
Pour le politologue Sandro Lüscher, cette "application d'une conception très spécifique de la migration" constitue une atteinte sévère à la liberté de la presse. »
20 Minuten
ONU – Pacte sur la migration : Pour garder leurs subventions, les médias vont devoir écrire des articles positifs sur l’immigration

« […] Cela signifie en clair qu’il faudrait créer des itinéraires légaux, censurer les médias pour leur imposer des comptes rendus prétendument équilibrés, offrir des cours de langue déjà dans les pays d’origine, faciliter sensiblement le regroupement familial et faciliter les transferts d’argent dans les pays d’origine des migrants. »
Communiqué UDC
Victoire d’étape de l’UDC: le Pacte de la migration de l’ONU sera soumis au Parlement

« Cet engagement, qui ne sera jamais soumis à un vote ou un référendum, réduira davantage la liberté d’expression des citoyens. Comme Bernier le mentionne [Maxime Bernier, Parti populaire du Canada],« un aspect très préoccupant (objectif 17) du Pacte est qu’il engage les pays à faire des campagnes de propagande pour changer la perception du public envers les migrants, « sensibiliser et éduquer les médias » et punir ceux qui sont vus comme intolérants envers les migrants. »
[…] ce pacte signifiera une propagande accrue pour l’immigration ainsi qu’une répression plus importante des dissidents. On ne peut vaincre les populistes dans les urnes comme l’ont démontré les différentes élections provinciales de cette année, Trudeau se tournera donc vers la répression.
Rémi Tremblay, EuroLibertés
Le Pacte de l’ONU pour les migrations : Un Pacte totalitaire


Le texte complet du Pacte ici :

UN – Global Compact for Safe, Orderly and Regular Migration

6 commentaires

  1. Posté par maury le

    La comparaison entre Orban et Macron est terrible… pour la France !

    Il n’est un secret pour personne que Viktor Orban est la bête noire d’Emmanuel Macron, tant le leader hongrois représente ce que Macron exècre le plus : le nationalisme affirmé que notre président ose appeler « la lèpre populiste ».

    Une véritable insulte au patriotisme hongrois.

    Rien d’étonnant, donc, à ce que Viktor Orban ait préféré ne pas assister le 11 novembre au classique show d’Emmanuel Macron consistant à diaboliser les populistes, tout en surfant sur la peur d’un retour aux années 30.

    Difficile de faire plus grotesque, quand on connaît la véritable personnalité du leader hongrois.

    Dans un remarquable article du Figaro, l’essayiste Édouard Tétreau remet les pendules à l’heure de façon magistrale. J’en reprends de larges extraits, tant ces quelques vérités valent le détour.

    Pour Macron et les élites mondialistes européennes, Viktor Orban est devenu « la Bête immonde des Carpates », un nuisible de la pire espèce qui véhicule des idées nauséabondes, faisant craindre un retour à la peste brune.

    Et bien entendu, la presse aux ordres est au garde-à-vous pour enfoncer le clou et servir la soupe à celui qui la subventionne…

    Passons sur la lèpre islamiste ou le danger du tsunami migratoire qui va tout emporter. Pour Macron, un seul défi à relever : combattre le populisme.

    Viktor Orban, 55 ans, est un protestant marié à une catholique et père de 5 enfants.

    Dans sa jeunesse, il a lutté contre l’occupation soviétique. Ça s’appelle le patriotisme !

    À 24 ans, il a frôlé la prison pour avoir créé un parti d’opposition au régime communiste. Ce parti deviendra le Fidesz. Ça s’appelle le courage !

    Orban a été élu 3 fois Premier ministre, et très largement, car il est à l’écoute de son peuple et n’a qu’une obsession, le servir et le protéger. Ça s’appelle la démocratie !

    Il a transformé une colonie de l’URSS, rongée par l’inflation, le chômage, la corruption et l’idéologie communiste, en une économie libérale performante.

    Ça s’appelle la compétence !

    Croissance à 4 % (France 1,5 %)

    Chômage à 3,7 % (France 10 %)

    Déficits publics à 2 % du PIB (France 3 %)

    Dette publique à 74 % du PIB (France 100 %)

    Orban a eu le courage d’inscrire dans la Constitution de la Hongrie « le rôle du christianisme dans l’Histoire millénaire du pays ». Ça s’appelle la fierté de ses racines.

    Mais pour Macron, ce bilan remarquable ne compte pas.

    Le crime de Viktor Orban ? Avoir fermé sa frontière en 2015, alors que 450 000 migrants traversaient la Hongrie, pays de 10 millions d’habitants (ce qui équivaudrait à 3 millions de migrants pour la France).

    L’UE reproche à Orban d’avoir agi de façon unilatérale. Mais personne ne reproche à Merkel d’avoir ouvert les frontières de l’Europe sans consulter qui que ce soit !

    Orban n’est pas le salaud que les mondialistes nous vendent, au mépris de la vérité et du respect de la souveraineté du peuple hongrois.

    Orban est un vrai démocrate, le seul en Europe à avoir demandé l’avis de son peuple par un référendum sur l’immigration.

    Comme le rappelle Édouard Tétreau, en Hongrie, journalistes et opposants ne sont pas décapités et découpés en morceaux comme en Arabie saoudite, pays ami de la France…

    En Hongrie, les journalistes ne disparaissent pas mystérieusement comme en Russie ou en Chine.

    En Hongrie, les fonctionnaires ne sont pas emprisonnés sans jugement comme en Turquie, pays que l’UE ménage à bien des égards.

    En fait, Macron, qui ne supporte pas la moindre contradiction, est en train de se mettre à dos tous les leaders occidentaux qui ne partagent pas son idéologie mondialiste.

    Macron oppose les nationalistes, donc les patriotes, aux progressistes, qui veulent une grande braderie de la nation.

    Dans le camp du Bien, on retrouve la France, l’Allemagne et le Benelux.

    Dans le camp du Mal, on a la Hongrie, la Pologne, la Slovaquie, la République tchèque, l’Italie, l’Autriche, le Danemark, la Grande-Bretagne, qui a osé voter pour le Brexit, et bien entendu, l’odieuse Amérique de Donald Trump !

    À ce rythme, Macron finira tout seul, surtout si Merkel s’en va.

    Telle est la vision du monde de notre président.

    Orban, un grand patriote et un vrai démocrate, protecteur de son peuple et de son identité, est remisé dans le camp des fachos et des racistes, une ordure en quelque sorte, qui n’a pas sa place au sein de l’UE.

    Et ceux qui bradent leur pays, qui sacrifient l’avenir des générations futures, ceux qui sèment les germes de la guerre civile en refusant de voir l’échec de l’intégration et la menace islamiste grandissante, ceux-là sont portés aux nues.

    C’est ce que Macron appelle le nouveau monde. Nous avons le pire des présidents d’Europe, c’est une évidence. Il va transformer notre France millénaire en pays du tiers-monde et nous ruiner à jamais.

    Jacques Guillemain 14 novembre 2018

  2. Posté par lafronde le

    Ce Pacte n’est ni plus ni moins qu’un Pacte colonial ! Les députés qui le voteront seront tôt ou tard jugés pour Haute Trahison ! En signant ce Pacte, Macron révèlera l’imposture de son régime liberticide et spoliateur, qui usurpe les insignes de feu la République française (assassinée par le trio de traitres Sarko, Hollandouille, Macaron). Face a la tyrannie, l’Eglise autorise le tyrannicide. Face à l’alliance étrangère (islamo-qatarie pour la France (voir le PSG)) le recours à l’alliance russe et serbe sera légitime pour la Résistance. Ce Pacte allumera la Guerre civile européenne. Macron le corrompu, pervers, autocrate, finira comme Néron ou Caligula !

  3. Posté par J- J. le

    Merveilleux! Continuez de grâce continuez ainsi à exiger au peuple d’aller contre sa Nature et plus rapide sera la Grande Révolte, dont vous ne soupçonnez même pas l’imminence!!!

  4. Posté par François POULIQUEN le

    Je crois sincèrement ,qu’en cas de guerre civile, nos gouvernants actuels n’hésiteraient pas à mettre des armes entre les mains des migrants dispersés sur tout le territoire, devenus alors leurs mercenaires .

  5. Posté par Yolande C.H. le

    L’industrie de l’asile crée énormément d’emplois, dont une grande partie sont financés par l’état, donc les contribuables.
    Se rajoutent donc aux retraités (les seuls dont on ose signaler la charge), un surplus de fonctionnaires ainsi que des assistés: le bateau va couler.

  6. Posté par miranda le

    Ils le veulent tellement leur tsunami migratoire, ça en devient tellement obsessionnel que ça cache sûrement quelque chose de plus grave à venir.

    A supposer que leur PLAN MIGRATOIRE se déroule sous nos yeux, ils auront un tsunami défensif à toutes les frontières d’Europe. Car les Européens ont quand-même compris que leur survie était en jeu. Et comme l’Etat est démissionnaire ou complice, c’est région par région que s’opérera la protection ou la défense..

    Les migrations sont AUSSI « l’arbre qui cache la forêt ». Comme détourner notre attention en nous amenant à nous concentrer sur les migrations afin de camoufler  » l’autre cauchemar » dans lequel ils vont nous plonger. Comme ce tsunami migratoire se situe dans un contexte où l’emploi va se faire de plus en plus rare, où la pauvreté va croître, cela devrait nous mettre « la puce à l’oreille ».Car quand on a dix millions de précaires comme en France, n’est-ce pas une idée complètement « tordue » de faire venir des millions de migrants?.

    ALORS que bientôt, un autre tsunami, BANCAIRE celui là , sera bien plus anéantissant que celui de 1929 et va nous tomber dessus. Pendant ce temps les hommes d’affaires richissimes, eux, peuvent s’endetter jusqu’à des hauteurs de 45 millions de dollars et plus , sans craindre pour leur avenir, car c’est nous tous qui allons assumer la dette et tomber au fond du trou. (s’informer en tapant le mot DETTE sur youtube qui vous permettra d’explorer le sujet – et une approche « peut-être » intéressante sur : https://youtube.com.watch,?v=C6qddVf4xWI)

    Les DEUX TSUNAMIS DOIVENT AIDER à la réalisation du plan de la super classe mondiale. Ce plan est très simple : EUX EN HAUT, NOUS EN BAS OU TRES BAS, quels que soient les moyens ou stratégies employés (tsunami migratoire, tsunami bancaire, guerres etc).
    Alors quand arrivera ce tsunami bancaire et avant de devenir « des bêtes sauvages » pour nourrir nos estomacs, réveillons notre esprit d’initiative :
    – d’abord engranger lentement mais sûrement des provisions pour tenir debout assez longtemps et avoir de l’énergie pour participer quand le « moment viendra » A UN EFFORT COLLECTIF DE SURVIE…..OUI, collectif et pas individuel, car certains individus se sentant ISOLES ou PERDUS pourraient se montrer très dangereux pour assurer leur survie.

    UN CLIMAT DE SOLIDARITE COLLECTIVE ne peut se réaliser que si déjà la CONSCIENTISATION se fait quartier par quartier, rue par rue, immeuble par immeuble. Il suffit de « pondre » un résumé ou analyse de la situation et d’expliquer à quel jeu joue la super classe mondiale, pour que les gens comprennent que leur survie devra être le premier objectif dans un proche avenir. Quatre pages maximum suffisent à expliquer la situation dangereuse dans laquelle nous sommes.
    LA PARTICIPATION DES MAIRES :
    ET envisager avec les maires une réquisition DES ESPACES VERTS PROCHES (prise d’espaces dans les parcs, les terrains de jeux, les espaces verts bordant les bâtiments, des espaces de culture à créer sur les toits d’immeubles, permettant l’apprentissage rapide de la culture potagère intensive.. (la permaculture pourrait s’avérer très productive)

    Soyons vigilants, car ils ont sûrement un autre scénario plus grave encore dans leur projet et qu’ils pourraient utiliser comme dans le passé. à savoir …..la guerre. La pathologie des puissants est éternelle.
    .
    S’ils en arrivent à ce dernier scénario, espérons que nos descendants n’oublieront jamais de partir à leur recherche « pour l’éternité », afin qu’ils soient jugés.

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.