L’UDC va-t-elle retirer son initiative de limitation?

Ndlr. NON, car les « claques » vont changer de camp. A notre avis , comme déjà dit dans nos interviews publiés sur le site, ce serait une grande erreur de retirer cette initiative car malgré l’échec de la votation contre « Les juges étrangers » ou pour « l’autodétermination », les gagnants d’un seul jour vont recevoir plusieurs « claques »sur des thèmes en cours de l’agenda politique : les restrictions de la possession d’armes de nos citoyens que veut nous imposer l’UE, le thème de l’immigration et de l’asile sous ses divers aspects, les rapports Suisse-UE : l’Accord institutionnel, Le Pacte de l’ONU sur les migrations, et pour le dessert la future votation sur la burqa. Sur tous ces sujets vitaux pour notre pays et son identité, les « claques » frapperont certainement d’autres joues.

Échaudé par son échec dimanche sur les juges étrangers, l'UDC se réunit ce mardi. Elle pourrait laisser tomber sa nouvelle initiative sur la libre circulation.

C'est une réunion extraordinaire qui doit se dérouler au sein de l'UDC ce mardi. Au menu, l'initiative pour une immigration modérée dite «de limitation», qu'a lancé le parti en début d'année. Après le refus massif du peuple dimanche de l'initiative sur les juges étrangers, plusieurs élus veulent discuter du bien-fondé de continuer avec le nouveau texte. Ils craindraient les effets d'une image de perdant.

C'est une réunion extraordinaire qui doit se dérouler au sein de l'UDC ce mardi. Au menu, l'initiative pour une immigration modérée dite «de limitation», qu'a lancé le parti en début d'année. [...]

Est-il judicieux de s'en tenir à cette nouvelle initiative et de risquer une nouvelle défaite dans les urnes, se demande ainsi le conseiller national Ulrich Giezendanner dans les colonnes du Tages-Anzeiger ce mardi. L'élu ne précise pas qui seront les membres présents à la réunion.

Résilier la libre circulation

Pour rappel, l'initiative dite de limitation vise à résilier la libre circulation des personnes avec l'Union européenne (UE). Elle a abouti fin septembre dernier. Le texte de l'UDC et de l'Action pour une Suisse indépendante et neutre (ASIN) exige que la Suisse règle de manière autonome l'immigration des étrangers. Il interdit tout nouveau traité ou obligation de droit international qui accorderait la libre circulation à des ressortissants étrangers. Les traités existants ne pourraient pas non plus être modifiés en ce sens.

Si l'initiative est acceptée par le peuple, les autorités auraient un an pour négocier la fin de l'accord sur la libre circulation avec Bruxelles. Faute de solution dans ce délai, le Conseil fédéral devrait dénoncer l'accord dans le mois qui suit. Avec le risque de faire tomber l'ensemble des accords bilatéraux I en raison de la clause guillotine.

L'immigration en forte baisse

[...]

Une nouvelle défaite en vue?

Un politologue va même plus loin. Selon Michael Hermann, l'UDC prendrait un risque considérable en la maintenant. «Le temps des succès faciles est terminé pour le parti, et l'UDC se dirige vers une nouvelle défaite avec son initiative de limitation», estime-t-il dans le Tagi.

Et tout cela risque de nuire à l'image du parti à moins d'un an des élections fédérales. [...]

Réflexe anti-UDC?

Mais les parlementaires UDC qui se sont battus pour l'initiative sur l'autodétermination, sont unanimes: tous ont été confrontés à des réactions agressives et à des insultes. Il y aurait peu à peu un réflexe anti-UDC, qui empêcherait les discussions de fond, se plaignent-ils. [...]

source:

Un commentaire

  1. Posté par SD-Vintage le

    proposer des initiatives comme ça fait partie de l’ADN de l’UDC.

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.