Un commentaire

  1. Posté par aldo le

    On va directement à cette case https://www.20min.ch/ro/news/monde/story/Le-communautarisme-de-l-URSS-toujours-present-19401840 Les bolchéviques noyautent tous les médias et laissent l’anarchie s’installer. La porte ouvertes aux hordes barbaresques des migrants aux nom des droits de l’homme. Et le tout à la soldes des études d’avocats marrons captives de ce cercle vicieux pour pouvoir traire la vache de l’assistance juridique, monopolisée par leurs volontés de la garder pour les faux-réfugiés, mais vrais migrants illégaux. Une situation propice à l’anarchie en cours, aux manifestations violente et aux provocations organisées par le pouvoir comme ici https://lesobservateurs.ch/2018/11/26/manif-des-gilets-jaunes-dornellas-dit-avoir-vu-de-ses-propres-yeux-les-forces-de-lordre-laisser-passer-des-groupes-clairement-identifiables-comme-casseurs/ Il ne manque plus que l’intriguant Maudet continue à multiplier les opérations de trahisons organisées comme avec Papyrus. Vivement qu’on le foute dehors, c’est un minimum avec tribunal militaire, dégradation, reconduction à la frontière de ses origines, saisie de ses biens et de ses cotisations à la caisse de retraite. Encore faudrait-il savoir combien y a-t-il de caisses noires qui restent cachées, dans des banques d’Abu Dhabi vraisemblablement.

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.