Quisling et le Pacte mondial de l’ONU sur la migration. Une trahison?

De tout temps, des citoyens, des fonctionnaires, des membres de « l’élite » d’un pays ont été des traîtres conscients ou non, à leur pays. Il n’y a pas de raison que cette malheureuse et banale constatation épargne une époque, un pays.

Ces traîtres ont toujours trouvé de bonnes, et de mauvaises, raisons pour justifier leur trahison.

En son temps, Churchill a été voué aux gémonies lorsqu’il appelait l’Angleterre, la France et d’autres nations à s’armer devant la montée du péril nazi… alors que les bien-pensants de l’époque prônaient un pacifisme béat. Les « Daladier » étaient acclamés puisqu’ils faisaient ce que l’opinion majoritaire souhaitait.

21.11.2018, le peuple suisse a appris la bonne nouvelle ; la signature du pacte est pour le moment repoussée.

La RTS désapprouve cela - neutralité de gauche oblige - et invite, lors des deux émissions les plus suivies en Suisse romande, deux socialistes pour confirmer sa prise de position !

À Forum, c’est Christian Levrat, le grand propagandiste de service, qui sonne le tocsin : la réputation de la Suisse, sa crédibilité sont en péril. Voulons-nous nous retrouver dans le camp du Diable, comme Orban, comme Trump, etc. ?
Christian Levrat : «  […] Ce que dit ce pacte, c'est qu'il faut investir dans les Etats d'origine des requérants, c’est qu'il faut lutter contre la migration illégale, c’est qu'il faut collaborer pour identifier les migrants, c’est qu'il faut introduire une obligation pour les Etats de reprendre leurs ressortissants, c’est qu'il faut collaborer sur le plan international pour régler un problème global qui est celui de la migration... Je ne vois pas ce qu'il y a de critiquable là-dedans […] »

1) "c'est qu'il faut investir dans les Etats d'origine des requérants,"----------ah oui, et pourquoi donc ?----depuis des lustres l'Occident a noyé l'Afrique d'aides diverses et elle va plus mal qu'en 1960---les Africains doivent apprendre à faire les enfants qu'ils peuvent élever, pas plus, et à s'assumer. Couverte de centaines de milliards de dollars d’aides (comme aucun autre continent), l'Afrique va mal---le Japon, la Corée du Sud en viennent à dépasser l'Occident sans être aidés---il faut cesser d'aider les Africains car ça ne marche pas depuis toujours, il faut les laisser se dépatouiller eux-mêmes, comme le Japon et la Corée du sud.
« Et pourtant, l’Afrique peuplée de Japonais deviendrait le barycentre du monde moderne, et inversement le Japon peuplé d’Africains arriverait assez vite à la situation d’Haïti, en passant par la case Afrique du Sud actuelle. Les véritables raisons, on ne peut plus les dire depuis 1945. »  Ephraim le 19 avril 2015
https://lesobservateurs.ch/2015/04/19/pourquoi-lafrique-ne-se-developpe-pas/

2) "il faut lutter contre la migration illégale"-------il faut lutter et rejeter TOUTE immigration, on ne veut pas de ces parasites en nombre... pour certains, violeurs à leurs heures.

3) "'il faut collaborer pour identifier les migrants"-------travail de Sisyphe sans fin et insensé vu l’ampleur de la tâche et le flou des données concernées en Afrique, on s'en fiche, on les rejette. Certains roublards se sont inscrits plusieurs fois, sous diverses identités, et touchent des aides sociales multiples

4) "il faut introduire une obligation pour les États de reprendre leurs ressortissants"-------travail de guignol, la majorité des États sont corrompus, les papiers peuvent être faux ou justes, les registres de naissance ne valent pas forcément grand-chose---en Afrique, ce n'est pas comme en Suisse, TOUT peut être bidon (même des papiers parfaitement légaux).

5) "il faut collaborer sur le plan international pour régler un problème global qui est celui de la migration"----quels propos totalement insensés, "un problème global qui est celui de la migration", ça ne veut RIEN dire de précis, c'est susceptible d'être interprété dans des dizaines de sens différents. Dans ce flou complet, il n’est pas difficile d’imaginer la création d’usines à gaz insensées que ça donnerait dans une collaboration au plan international-------------une vraie démence pour payer une armée de fonctionnaires de l'ONU chargée de s'en occuper. TOUT CELA EST DE LA FOUTAISE, DE LA PURE FOUTAISE.

Par ailleurs, encore une mise au point : il va de soi que la plupart des musulmans n'ont rien à faire en terres « chrétiennes », nous ne voulons pas d’un nouveau « Liban » en Europe, l’islam ne peut pas vivre pacifiquement avec des non-musulmans (mais c'est encore un autre aspect de tout ce micmac qui ne peut que nous éclater à la figure si nous n’y mettons pas fin très rapidement).

6) « Je ne vois pas ce qu'il y a de critiquable là-dedans »---- Sans commentaire... mais que fait cet aveugle irresponsable dans la vie ?... peut-être Président du parti socialiste suisse.

Au 19h30, l’inoxydable Rochebin interviewe Mme Calmy-Rey, tout aussi inoxydable, qui en remet une couche : notre crédibilité, notre réputation sont en en danger.
La crédibilité de la Suisse, sa réputation sont « nickel » à l’étranger, il n’y a AUCUN souci à se faire à ce sujet. Ces bobos devraient trouver un autre thème pour apeurer le citoyen lambda… nous ne savons pas… peut-être « la mort des forêts » !

Avec une malhonnêteté absolue, les points relevés du pacte ne montrent nullement où est le problème, pourquoi les pays taxés « d’extrême droite » rejettent ce pacte… ce que le bon sens trouve évident.

Non seulement les arguments des opposants sont totalement absents mais la présentation du pacte est mensongère.

Mais en fait, de quoi s’agit-il ?

Le Pacte de la migration de l’ONU vise une « migration sûre, ordonnée et réglée ». L’ONU dit que l’accord n’est pas contraignant, mais c’est du pipeau. Péter Szijjártó, le ministre hongrois des Affaires étrangères, précise et répète que la répartition des migrants en Europe a été d’abord facultative puis est devenue obligatoire. Le refus des quotas a fait passer la Hongrie et les pays de l’Est pour des pays profiteurs, fermés, infréquentables et racistes et ils ont subi des menaces de toutes sortes.
En réalité, une fois signé par les pays occidentaux, cet accord deviendra à son tour contraignant… tant la gauche, les ONG et les médias feront pression en s’appuyant sur cette horreur.

Ainsi, pour les États Membres des Nations Unies: émigrer deviendrait un Droit de l'Homme.

Et ce n’est pas encore suffisant : des dénonciations pour non-respect de cet accord, des demandes d’indemnisation s’abattront continuellement sur les nations qui oseront s’y opposer.
L’invasion mortifère de l’Europe qui résulterait de l’acceptation de cet accord, achèvera en premier les pays « premiers de classe » dans les domaines des droits de l’homme (la Suisse  bien sûr), de la moralité pointilleuse de la vie politique, de « l’aplaventrisme » devant les ONG et le politiquement correct.

Le projet de pacte sur la migration est une invitation à l’invasion, à la destruction des pays économiquement attractifs… à savoir TOUS les pays occidentaux sans exception.
Dans les faits, il vise à légaliser la réalisation de l’envie irrésistible de tous les pauvres du Tiers Monde de venir en Occident (Europe, Amérique du nord, Australie, Nouvelle Zélande). L’Europe orientale, la Russie, la Chine, le Japon, etc, ne sont pas concernés réellement car tous ces pays sont reconnus comme sains et les pauvres susmentionnés savent parfaitement qu’ils ne pourront pas les envahir car ces pays se défendront par la force.

Voici ce que le pacte stipule :

Le pacte mondial sur la migration (Migration Works for All)

– déclare que la migration est un bienfait, une chose positive que chaque pays doit souhaiter ;

– veut instaurer des programmes pour rendre la migration populaire et souhaitée dans les pays receveurs ;

– déclare que la migration est la meilleure solution pour résoudre les problèmes démographiques de l’Europe et le manque de main-d’œuvre qui en découle ;

– prévoit l’obligation de fournir tout ce dont le migrant a besoin pour sa dignité durant le trajet migratoire, trajet qui doit être sans entrave ;

– ne fait pas de distinction entre réfugié de guerre, de climat, de persécution religieuse, politique ou ethnique et les réfugiés économiques ;

– préconise d’accueillir chaque personne sans distinction de statut juridique ;

– veut obliger les pays membres à accepter les migrants, qu’ils disposent des documents d’identité ou non ;

– veut que les migrants puissent bénéficier des mêmes droits que des citoyens des pays d’accueil ; veut interdire l’expulsion des migrants ; précise que les pays receveurs doivent faciliter le regroupement familial des migrants ;

– prône de qualifier de désinformation le fait de considérer la migration comme un phénomène menaçant ;

– décrète que les mesures sécuritaires sont source d’angoisse pour les migrants et mettent en danger la sécurité des migrants (!) ;

– prévoit que ceux qui ne peuvent pas être considérés comme des réfugiés mais devraient faire face à des difficultés insurmontables en cas de retour dans leur pays de provenance doivent bénéficier des mêmes protections que les réfugiés ;

******

Le projet de pacte de l’ONU est donc conçu pour le seul bénéfice des migrants.

Les droits des résidents des pays d’accueil, leur sécurité, leurs désirs, leurs projets sont totalement ignorés, déniés. Les seuls qui paient pour cela sont les Occidentaux en changeant la composition de leurs populations, en leur faisant perdre leurs identités, leurs cultures, leurs modes de vie, etc.

L’aboutissement final inévitable étant la faillite, le chaos, la guerre, la misère et le retour à l’âge des cavernes.

Soros a participé à élaboration de ce projet et a mandaté Louise Arbour pour le représenter.

(https://arretsurinfo.ch/video-les-nouveaux-colons-soros-cpi-ong/)

Szijjarto a déclaré que la Hongrie veut se retirer de cet accord qui est contraire à tout bon sens ! Les USA, l’Australie, la Tchéquie, la Bulgarie, Israël, l’Estonie … se sont également retirés de cet accord.

En réalité, le pacte mondial de la migration vise les pays occidentaux prospères et libres, dont ces caractéristiques suscitent l’envie universelle des populations des pays pauvres et mal gérés du Tiers-monde. Sans contrôles stricts des migrations, il est évident que des centaines de millions d’habitants du Tiers-monde voudront rejoindre l’Eldorado occidental fantasmé, à savoir, principalement l’Europe, l’Australie et l’Amérique du Nord.
Ce pacte a été concocté et adopté à l’ONU, instance où les pays du Tiers-monde disposent de la majorité des voix.
Les données de ce problème ont le mérite d’être claires: ou bien lesdits pays occidentaux contrôlent leurs frontières, ou bien ils seront submergés par des vagues sans fin de miséreux, de parasites profiteurs, très majoritairement musulmans, venus des pays plus pauvres de la planète entière.

Il convient  d’exposer le contenu du Pacte, qui a de quoi sidérer tout Suisse aimant son pays tant il est évident que la survie de la Suisse est en jeu à très court terme.
Cette constatation est tue par la presse romande, car les journaleux, pratiquant tous la bien-pensance, bien-pensance qui s’accompagne du mépris du peuple, savent très bien, tout comme le Conseil fédéral, que les Suisses, s'ils connaissaient le contenu du Pacte, rejetteraient, horrifiés, ce document mortifère.

Nos ancêtres se retournent dans leur tombe en se demandant comment ce peuple, autrefois libre et fier de son indépendance, s’est laissé si facilement vaincre par le politiquement correct et des journaleux sans cesse culpabilisateurs et sans scrupules !

En guise de conclusion :
Viktor Orban 2016 : […] La Hongrie ne veut pas participer au remplacement de population qui sévit dans l’Union Européenne. Avec une politique de remplacement de population, dans 15-20 ans, toutes les villes hongroises seraient méconnaissables comme le sont déjà les villes des pays de l’Europe occidentale (Orban ironise en disant que chaque citoyen peut aller vérifier ses dires, ce qui l’aidera à voter). « Nous avons une responsabilité. Si nous n’agissons pas maintenant contre cela, nos enfants, et les futures générations, nous le reprocheront : « Comment avez-vous pu laisser faire cela ? Nous transmettre un pays où on ne se sent plus chez soi ? » Nous devons sauvegarder notre sécurité, notre culture et notre homogénéité culturelle.
C’est un avantage incommensurable d’avoir un héritage culturel ininterrompu de mille ans, de garder un sentiment d’appartenance culturelle, un sentiment de « chez soi ». Dans les grandes villes européennes, ce sentiment a déjà disparu. […]

Le 26.11.2018, Louis Jämes, reprise autorisée moyennant indication de la source.

 

Concernant le Pacte, voir aussi :

https://lesobservateurs.ch/2018/10/21/victoire-detape-de-ludc-le-pacte-de-la-migration-de-lonu-sera-soumis-au-parlement/

https://lesobservateurs.ch/2018/11/14/lesprit-du-pacte-mondial-des-migrations-de-lonu/

https://lesobservateurs.ch/2018/11/09/israel-refuse-de-ratifier-le-pacte-mondial-pour-les-migrations-macron-va-le-signer/

et sur les réactions en Allemagne :

https://lesobservateurs.ch/2018/11/16/discours-dalexander-gauland-dirigeant-de-lafd-au-bundestag-sur-le-pacte-mondial-de-la-migration-des-nations-unies/

https://lesobservateurs.ch/2018/11/17/manifestation-le-1-decembre-2018-a-berlin-contre-le-pacte-sur-la-migration/

https://lesobservateurs.ch/2018/11/19/pacte-de-lonu-sur-les-migrations-opposition-en-allemagne-meme/

https://www.rts.ch/info/suisse/10013083-ne-pas-signer-le-pacte-de-lonu-sur-les-migrations-est-une-erreur-politique.html

 

7 commentaires

  1. Posté par kandel le

    @Miranda « ON NE PEUT RIEN CONTRE CELA SAUF NOUS DÉFENDRE »,… nous ne voulons pas de ces envahisseurs, il faut les renvoyer à la case de départ dans un autre continent et si ce n’est pas immédiatement possible, envoi dans des camps fermés spartiates+++ (ils ne pourront pas même rêver d’envoyer de l’argent à leurs familles car ils ne recevront pas 1 centime)… cela découragera les centaines de millions qui rêvent de venir dans les vagues suivantes ces prochaines années.

  2. Posté par miranda le

    En ce qui concerne les roublards à l’aide sociale , paragraphe (3)
    pour déshabituer nos chers migrants du système « relax » d’où ils viennent à un sytème ou la règle est la règle et laquelle ne peut pas être contournée, comme dans leur pays :

    – il serait possible qu’il n’y ait plus de tricherie si les aides sociales n’étaient plus envoyées chez les particuliers, mais si l’assisté allait les chercher au centre distributeur d’aide :

    1) à la condition que les données biométriques soient vérifiées sur place
    2) les empreintes digitales vérifiées également sur place pour éviter la fraude

    Il suffirait de se présenter au guichet apte à la distribution d’un chèque ( pré-établi par les services comptables) et regroupant toutes les aides.
    Un appareil vérifierait le faciès et un autre appareil, les empreintes digitales de l’assisté.
    Après vérification, il obtiendrait enfin son chèque.

    3) INGENIEURS DU NUMERIQUE mettez vous au travail
    Ces appareils existent pour l’accès aux maisons des particuliers. Ils peuvent donc exister pour le système social. Un problème mène toujours à une solution.

    DERNIERE CONSTATATION. Nous ne nous occupons pas de la misère du monde, nous nous occupons de la SUR-DEMOGRAPHIE DU MONDE. Ce serait un bienfait d’aider l’Afrique à avoir un nombre d’enfants raisonnable.En aidant les centres de planing familial qui sont déjà créés ou à créer.
    Néanmoins, l’instrument qu’est la télévision diffuse des images du monde occidental qui les fait rêver. Ils ne connaissent pas ce qu’est la vie en occident, le peu de temps que nous avons, le stress que nous connaissons au point que nous sommes les plus grands consommateurs d’anxiolytiques. ILS ne savent pas que les classes moyennes n’ont plus assez d’argent dès la moitié du mois. Ils regardent souvent des films déformant ou enjolivant notre réalité. Mais notre télévision les encouragera à toujours vouloir venir. Françoise GIROUD avait prédit que cette diffusion d’images pourrait engendrer des guerres.

    ON NE PEUT RIEN CONTRE CELA SAUF NOUS DEFENDRE. Le tout sera de voter pour des gouvernements qui auront toujours l’intention de nous défendre, comme le faisait le seigneur féodal, du haut de sa tour.
    DEMAIN ce sera défend toi ou ta nation périra. Jusqu’à ce que l’Afrique comprenne le chacun chez soi.Malheureusement, cela prendra DIX ou VINGT, surtout si des SOROS continuent d’agir.

  3. Posté par miranda le

    Justement. Aujourd’hui Anne Lauwaert a trouvé un terme qui convient bien à ceux qui trahissent leur pays : L’OÏKOPHOBIE. leur penchant est la xénophilie. (dans son article: « ce week-end les suisses ont stupidement voté pour BIG BROTHER » sur riposte laïque).

    L’Union Européenne dans son fonctionnement risque d’engendrer ou de devenir la pompe aspirante de nombreux carriéristes qui n’ont pas vocation à protéger le citoyen mais à s’intégrer dans un système qui les « allègera » du poids de la gestion d’un Etat, d’une région etc… et les transformera en moutons obéïssant à toutes les directives.. qui seront dictées loin de nous, sans nous.

    Et dire qu’un petit Royaume, celui du BHOUTAN était heureux de s’inspirer de la constitution et de la démocratie Suisse. Quand la nostalgie d’un ancien ordre des choses vous prendra vous saurez où vous ressourcer.

    Maintenant pour que les Suisses qui ne lisent jamais les journaux du WEB parce que la télévision « est le biberon quotidien plein de douceurs », il est temps de glisser le maximum d’articles percutants provenant des journaux WEB dans leurs boîtes afin qu’ils aient une autre version de la REALITE.

    Mais avant, il faut savoir où ça vaut la peine de remplir les boîtes.

    Et cela suppose de prendre un échantillon de 100 ou 500 ou 1000 personnes selon la dimension du quartier qui doit être sondé , dans une ville. Leur demander s’ils lisent OUI OU NON les journaux WEB. Et après, les SONDEURS amateurs peuvent se réunir et additionner les résultats. Vous saurez ainsi où ne lit jamais ou pas ou peu la presse WEB. C’est un sacrifice d’une journée sur un quartier. Ca vaut la peine.

    Ainsi l’on peut cibler les endroits où il est indispensable de diffuser des articles de la press web. Ca fera enfin des informés qui, curieux, iront ENFIN naviguer sur les sites web.

    Mais notre devoir à tous est « d’offrir par envoi postal », les bouquins les plus démonstratifs sur les dangers qui nous attendent AUX JOURNALISTES QUI VIVENT EN DEHORS DE LA REALITE : La super classe mondiale – No society – La tyrannie médiatique (pour qu’ils se voient dans le miroir) – Immigration la catastrophe – Et la gauche devint la putain de l’Islam
    La ruée vers l’EUROPE.

  4. Posté par Mauron le

    @Bussy Non pas cons mais roués !

  5. Posté par Aristocle le

    Il faut aussi insister sur le fait que les Etats qui signent ce pacte auront le devoir de “condamner et contrer” les actes de racisme, de discrimination ou encore d’intolérance envers les migrants, par la voie judiciaire mais aussi un exerçant un contrôle de l’information. Il est ainsi de leur responsabilité de promouvoir une “information indépendante, objective et de qualité, y compris sur Internet” ! Comment y parvenir dans un État ou la presse est libre ? “En sensibilisant les professionnels des médias aux questions de migration et à la terminologie afférente, en instituant des normes déontologiques pour le journalisme et la publicité et en cessant d’allouer des fonds publics aux médias qui propagent l’intolérance, la xénophobie, le racisme et les autres formes de discrimination envers les migrants”, exige, sans ciller, le pacte. Mais que l’on se rassure, le tout, “dans le plein respect de la liberté de la presse”. »
    Ces simples phrases montrent le potentiel de destruction du texte de l’ONU. C’est carrément un bréviaire pour couler l’Europe.

  6. Posté par Bussy le

    C’est évident que des centaines de millions de migrants vont arriver en Europe, et sans parler du problème principal causé par ceux qui sont inintégrables car de culture totalement incompatible, comment les finances des pays européens vont-elles absorber cette invasion ?
    Finances qui déjà aujourd’hui sont très mal en point !
    Et pour financer et entretenir la partie parasites de cette invasion, les Européens seront-ils encore d’accord de se faire saigner en impôts ?
    On le voit déjà avec les augmentations en France des taxes, qui pour une toute petite partie seront peut-être utilisées pour l’écologie mais qui en grande partie doivent financer la venue massive de migrants.
    Mais bon, même si la Suisse ne signe pas, Merkel et Macron vont signer avec plaisir car cherchant justement à couler l’Europe afin de la mettre à genoux devant les oligarques, et de toute façon ça débordera sur la Suisse, l’Autriche, seuls les pays de l’Est ne se transformeront pas en vastes shitholes soumis à la charia et ravagés de guerres tribales.
    On a vu ce que ça a donné au Liban, appelé « Petite Suisse du Proche-Orient » avant la venue des parasites agressifs qui ont ruiné le pays et fait des centaines de milliers de morts, faut vraiment être cons comme des balais ou autre chose de pire pour faire la même chose en Europe !
    Merci Messieurs, la bonne nouvelle, ‘est que ça tournera mal pour vous aussi, pour vos enfants et petits-enfants aussi !

  7. Posté par Dominique Schwander le

    1. Le rejet de la tsunamigration musulmane et extra-européenne, la discrimination des étrangers d’une autre temporalité et d’inculture, l’exercice de la préférence nationale et civilisationnelle sont indispensables à la survie de notre pays et de l’Europe à la dérive.
    2. Il y a deux siècles la Suisse était très très pauvre. Elle est devenue riche sans recevoir d’aide publique d’autres pays ni d’ingérences d’autres pays. L’utopie coûteuse de reconstruire un pays pauvre d’émigration ou de le transformer à nos frais aux fins d’y exporter notre démocratie ne fonctionne pas parce que les cultures sont souvent hermétiques à la démocratie et se complaisent dans la corruption. Ainsi les pays musulmans, les pays corrompus d’Afrique, les pays communistes et tant d’autres extra-européens ne sont pas un monde où la démocratie peut s’implanter grâce à nos impôts. Nous devons accepter leur immobilisme, leur pauvreté et leur lente transformation par eux-mêmes, évidemment tant que les musulmans, les communistes et autres ne s’en prennent pas directement ou indirectement à nous chez nous. Ne nous ingérons pas chez eux ni par la force, ni pas l’aide publique mais fermons nos frontières à tous les faux réfugiés, à tous les réfugiés économiques ou illégaux.
    3. Pour cela les citoyens ne devraient jamais faire l’erreur d’élire des élus médiocres, comme Dreifuss, Sommaruga, Leuthard, Merkel, Macron et tant d’autres qui n’ont pas fait la preuve qu’ils avaient été capables d’éduquer avec succès des enfants responsables, qui n’ont jamais gagné leur salaire dans la vraie vie et qui chaque fois qu’ils prennent une décision, pensent qu’à leur carrière et ne se posent pas la question primordiale: Est-ce bien pour les Suisses? Est-ce bien pour la Suisse?

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.