Manif des Gilets Jaunes : D’Ornellas dit avoir vu «de ses propres yeux» les forces de l’ordre laisser passer des groupes clairement identifiables comme casseurs

 

Charlotte d’Ornellas sur la manifestation des Gilets Jaunes aux Champs Elysées : « J’ai vu arriver des groupes qui étaient clairement identifiables comme des groupes qui venaient casser, tout de noir vêtus, avec un foulard sous les yeux. Ils passaient, il n’y avait que nous qui les voyions apparemment. On les a clairement laissés passer […]

 

Extrait de: Source et auteur

Suisse shared items on The Old Reader (RSS)

5 commentaires

  1. Posté par anti-crapules le

    c est normal le pouvoir est un état voyou , donc il protège les crapules c est aussi simple que ça aux U-S-A c est autre chose.

  2. Posté par G. Guichard le

    Ben de toute façon, avec la mentalité benala de Macron et Mélenchon qui aime bien les Gilets jaunes, ça ne pouvait pas être autrement

  3. Posté par miranda le

    De plus en plus de personnes sont invités sur les plateaux de télévision, A CONFIRMER ce que nous avions tous constaté.

    Est-ce que les médias commencent à trouver « très malsain » le jeu du pouvoir.

    C’est peut-être aussi pour ça que Mr COLLOMB n’a plus voulu « jouer le jeu » et a déguerpi.

  4. Posté par Vautrin le

    C’est très clair : les gouvernementaux ont sciemment laissé passer les casseurs gauchistes afin de provoquer de heurts et le bombardement de manifestants pacifiques par des lacrymogènes et des canons à eau. J’irais dans ce sens, ayant aperçu, lors du reportage fait en continu par RT France, un groupe de gauchistes agitant un drapeau rouge avec l’effigie du criminel Guevarra. Le document peut être retrouvé, je pense, dans les archives de RT. Par ailleurs, de nombreses personnes interrogées sur place par RT ont signalé la présence d’énergumènes vêtus de noir, sans gilets jaunes et portant foulard sur le groin à la manière des « blackblocks » et des « antifas ». Après, évidemment, l’énergumène Castanier parle « d’ultra-drwââââte », toute honte bue.
    La raison de cette provocation est, je pense, comprise par tout le monde ici : « décrédibiliser » le mouvement venu des profondeurs du Peuple, afin de permettre à l’énergumène Macron de poursuivre sa politique de ruine du Peuple. Je ne sais pas ce qu’il adviendra du mouvement, s’il perdurera ou disparaîtra, s’il se structurera ou non, en tous cas, les causes de la colère populaire demeurent, et par conséquent la colère aussi. Elle se cristallisera peut-être encore dès janvier, par répercussion psychologique du prélèvement de l’impôt à la source, qui fera prendre mieux encore conscience de la spoliation fiscale. Une des urgences, après celle de structuration du mouvement : convaincre tous ces gens légitimement en colère d’aller voter le 26 mai prochain pour transformer l’élection européenne en référendum anti-macronique.

  5. Posté par aldo le

    Vous avez les mêmes phénomènes en Suisse. Les casseurs sont directement issu des milieux liés aux squatters. Une faune de migrants, de trafiquants, d’homo-gougnottes, de drogués, de pseudo-artistes autoproclamés le tout en pompant des deux côtés de la frontière comme intermittents du spectacle et autres plaisanteries. Il vivent aux crochet de la société et bénéficient des soutiens des gouvernants gauchistes et assimilés, favorisant l’achat de propriétés privées avec de l’argent public pour en faire des squats légaux pour illégaux.

    Tout ceci après avoir fait déserter ces immeubles parfois des commerces, des usines, parfois des habitations, par des locataires normaux, légaux etc. sous prétexte de rénovation ou de destruction. Ce sont-là une partie des bras armés qui fabriquent ces impostures, pour discréditer des manifestations. La multiplication des squats permet d’étoffer les nombres de ces casseurs. Exemple G8 etc. Et leurs situations proches des frontières qui n’existent plus, favorise la perméabilité internationale. On l’a bien vu ici et ailleurs. https://www.letemps.ch/suisse/vehicule-police-incendie-un-suisse-condamne-sept-ans-prison-ferme. Il est clair qu’avec un traître-menteurs Maudet crypto-communiste bis-national, soit-disant libéral radical, qui a accès aux services des renseignement et qui recrute comme chef de cabinet une Nadia Méric socialiste portant foulard, toutes les dérives sont possibles et c’est ainsi que la police est prise ainsi entre deux-feux avec ceux qui savent et les autres qui prennent les coups.

    Voilà le moteur de la gabegie dans toute sa splendeur. Dans des tels contextes qui se multiplient il est évident que les votations et élections ne peuvent qu’être aussi truquées et comme ce sont les amis de Maudet qui sont à l’origine du logiciel de votation décrété le plus sûr au monde, ce qui a permet de faire condamner, puis libérer, un journaliste ayant découvert une faille, on se demande bien pourquoi, sinon que les failles et les portes-dérobées sont volontaires et qu’au bout de ce chemin de terroristes malfaisants, il se pourrait bien qu’il soit possible de faire voter des masses de plus ou moins « Suisses de l’étranger » qui n’ont peut être même pas voté, et ce en toute impunité.

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.