«Attrape les par le vote» : des démocrates posent nues pour attirer les électeurs aux urnes

post_thumb_default

 

A l'approche des élections de mi-mandat, démocrates et républicains cherchent coûte que coûte à motiver leur base et à convaincre les éventuels abstentionnistes de se tourner vers leur camp plutôt que vers celui de leur adversaire. 

Dans cette optique, dix femmes du Vermont, démocrates, ont décidé de poser nues pour une séance photo intitulée «Grab Them by the Ballot» (attrape-les par le bulletin). Une référence explicite à la phrase prononcée en privé par Donald Trump dans un bus en 2005, «grab them by the pussy», dont l'enregistrement était sorti pendant l'élection présidentielle de 2016.

BREAKING NEWS: Democrat-supporting women strip off for photo shoot called 'Grab Them By The Ballot' in an attempt to persuade people to vote against Republicans. They're hoping the images will encourage people to vote on November 6. pic.twitter.com/ydZw1KVdHe

— Dave Vescio (@DaveVescio) 1 novembre 2018

Dawn Robertson, qui a organisé la séance photo, a expliqué au Daily Mail que cette campagne s'inscrivait dans un mouvement plus vaste, qui s'oppose à l'administration Trump. «Avec la nomination de [Brett] Kavanaugh, MeToo, et [Donald] Trump, les femmes se révoltent partout», a-t-elle assuré. «J'espère que ces photos encourageront les femmes et les communautés marginalisées à voter. Je veux qu'elles sachent que leur voix importe et que c'est p*tain de sérieux», a-t-elle fait valoir. 

Les modèles ont été choisis pour représenter au mieux la diversité, que ce soit par leur âge, leur physique, ou encore leur couleur de peau. Le casting comprend même une femme enceinte et une femme transgenre.

Si la campagne a été un franc succès en terme de notoriété, le hashtag #GrabThemByTheBallot se plaçant parmi les tendance de Twitter, elle ne l'a probablement pas été pour les raisons souhaitées par Dawn Robertson. Une vague de commentaires négatifs a en effet accueilli chacun des clichés.

«C'est vraiment gênant. Je suis déçue et dégoûtée par ces femmes qui sont non seulement grossières et méchantes si vous n'adhérez pas à leurs convictions, mais se mettent en plus en colère quand vous leur posez des questions. Cette campagne est une blague», a par exemple écrit une internaute sur leur page Facebook. D'autres commentaires sont plus laconiques : «dégoûtant», pour l'un, quand une autre y voit des «moutons».

Et un internaute, pas tendre, d'assurer : «Je vais voter républicain juste à cause de ces phénomènes de foire.»

Lire aussi : Elections de mi-mandat aux Etats-Unis : la vague bleue est-elle en train de virer au rouge ?

 

Extrait de: Source et auteur

Suisse shared items on The Old Reader (RSS)

Un commentaire

  1. Posté par aldo le

    Et après on va s’étonner que nos étalons migrants s’occupent en même temps des chèvres, des brebis et même des vaches. C’est tout simplement qu’il ne voient pas la différences. DONC QU’ELLES AIENT SE RHABILLER CES CONNASSES !

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.