Thomas Matter, Conseiller national UDC, « Dans le marais bernois » 42, Le Pacte mondial de l’ONU sur les migrations.

Thomas Matter, Conseiller national UDC, « Dans le marais bernois » 42, vidéo

Le Pacte mondial de l’Onu sur les migrations

Traduction de la vidéo en dialecte alémanique. Merci à J.-D Ruegsegger.
Des années durant, les diplomates suisses ont mené leurs négociations. Et maintenant, le Conseil fédéral veut signer l’ainsi nommé Pacte sur les migrations. En cas d'aboutissement, bonne nuit la Suisse! Tout un chacun, de toute provenance, aurait alors le droit d’immigrer dans notre pays, et chaque migrant pourrait exiger de l’Etat plus ou moins les mêmes prestations que les autochtones. Ne manquez pas de suivre mon commentaire à ce propos:
En décembre doit être signé un nouveau Pacte de l’Onu sur les migrations. Son but est - je cite - une migration sûre, ordonnée et régulière.
La migration devient une sorte de droit humain, comme l’est par exemple le droit des réfugiés. Le monde entier doit être transformé en une société globale de migrations. La migration serait un phénomène fondamentalement bienvenu et positif, en bref: un gain sur le plan de l’économie. 
 
Dans ce document, il est question d’obligations, donc d’engagements, à l’égard des migrants. Tous les enfants de migrants devraient pouvoir accéder à une formation dans un délai de quelques mois. Les sentiments négatifs à propos de la migration, donc la xénophobie, devraient être condamnés. Il s’agirait de contrôler si les médias et les portails Internet traitent de façon équilibrée de la migration. A défaut, ils seraient privés de tout soutien de l’Etat. Des lieux d’habitation devraient être procurés aux migrants, et la migration devrait être gérée de façon globalisante.
On prétend maintenant que toutes ces dispositions  seraient non contraignantes.  Pourquoi alors notre Département des affaires étrangères écrit-il que le Pacte de l’Onu sur les migrations sera plus qu’une déclaration d’intention? Et il ajoute: « Aujourd’hui, la vision de la migration est incontestablement positive ». Mesdames et Messieurs, sur quelle planète vivent donc nos fonctionnaires?
Notre ministre des affaires étrangères Ignazio Cassis a reconnu lui-même qu’il pourrait résulter de ce pacte un droit international, droit que nos instances judiciaires pourraient placer au-dessus de notre Constitution. Et du coup, en opposition à notre loi actuelle sur l’asile et les étrangers, nous aurions un droit à l’immigration pour tous.
Notre représentant auprès de l’Onu Jürg Lauber a participé à l’élaboration du texte du Pacte. Et ce Pacte contrevient clairement aux intérêts internationaux et à la souveraineté de la Suisse.
L'article 267 du Code pénal suisse stipule (citation): « Celui qui, en sa qualité de représentant de la Confédération, aura intentionnellement conduit au détriment de celle-ci des négociations avec un gouvernement étranger, sera puni d’une peine privative de liberté d’un an au moins. »
Au cas où le Conseil fédéral signerait ce Pacte sur les migrations sans que le Parlement ni le peuple ne puissent se prononcer, je peux vous assurer que nous de l’UDC veillerons à ce que le représentant auprès de l’Onu Jürg Lauber soit dénoncé pour manquement à notre Code pénal, pour ses négociations au détriment de la Confédération.
Tout ceci à propos de cet innommable Pacte sur les migrations.

6 commentaires

  1. Posté par S. Dumont le

    Voici l’avant-projet des discussions concernant le Référendum obligatoire pour les traités internationaux ayant un caractère constitutionnel: mise en œuvre de la motion 15.3557 Caroni: Lien:
    https://www.ejpd.admin.ch/dam/data/bj/aktuell/news/2018/2018-08-15/vn-ber-f.pdf

    Pour le pacte mondial de l’immigration, le Conseil fédéral vient de l’approuver: Lien:
    https://www.admin.ch/gov/fr/accueil/documentation/communiques.msg-id-72452.html

  2. Posté par Peter K le

    Si l’initiative pour la primauté du droit suisse contre les gesslers etrangers est rejetée, l’Udc doit prendre ses responsabilités et quitter le conseil federal en bloc, et faire une vraie politique d’opposition au systeme, pure et dure!

  3. Posté par Jean Durand le

    Etant donné qu’il s’agit ici d’un traité international, est-ce que ça doit passer d’office par la case « référendum obligatoire »?

  4. Posté par Fab le

    Notre représentant auprès de l’ONU
    J Ü R G L A U B E R
    a participé à l’élaboration du texte du Pacte migratoire suicidaire :
    https://migrationspakt-stoppen.info/wp-content/uploads/2018/10/kennst-duSW.jpg

    –> –> –> Merci de signer ces trois pétitions:

    a) N O N au pacte migratoire suicidaire !
    1. https://migrationspakt-stoppen.info/
    (au Représentant permanent de la Suisse auprès des Nations Unies Jürg Lauber)

    2. https://www.patriotpetition.org/2018/07/26/globalen-migrationspakt-der-uno-stoppen-nationale-souveraenitaet-erhalten/#.W5S_S0jE_SE.link
    (au Président de la Confédération Alain Berset)

    b) N O N à la construction d’une grande mosquée turque à Schaffhouse!

    3. https://www.patriotpetition.org/2018/09/20/baubewilligung-fuer-erdogan-moschee-in-schaffhausen-rueckgaengig-machen/
    Défendez-vous!
    Agissez contre l’injustice !

  5. Posté par Icing le

    Et un argument de plus pour voter oui à l’initiative de l’UDC sur le juges étrangers !

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.