La Fondation Soros porte plainte contre la Hongrie devant la Cour européenne des droits de l’homme

La fondation Open Society (OSF) du milliardaire américain George Soros a annoncé aujourd'hui avoir porté plainte devant la Cour européenne des droits de l'homme en raison des mesures prises par Budapest pour entraver ses activités humanitaires en Hongrie. Cette décision intervient après l'adoption en juin d'un ensemble de lois intitulé "Stop Soros", frappant les ONG d'aide aux migrants d'une taxe de 25% sur leurs revenus et prévoyant une peine d'un an de prison pour l'assistance à l'entrée illégale en Hongrie. Farouchement opposé à toute immigration, le Premier ministre national-conservateur Viktor Orban a présenté cette législation comme une mesure supplémentaire contre l'arrivée de demandeurs d'asile dans le pays.

Mais "il n'y a qu'une chose que cette législation va stopper, c'est la démocratie", a estimé l'OSF dans un communiqué. L'organisation estime que ces lois contreviennent aux conventions européennes sur la liberté de parole et d'association, et exposent "toute une série d'activités légitimes au risque de poursuites pénales". L'OSF, qui finance de nombreuses ONG en Hongrie et dans le monde, avait annoncé en août transférer son siège régional depuis Budapest à Berlin, dénonçant les mesures "répressives" instaurées par M. Orban.

Le dirigeant, confortablement réélu pour un troisième mandat consécutif en avril après avoir multiplié les attaques contre M. Soros et axé sa campagne sur la lutte contre l'immigration, estime que sa politique a été légitimée dans les urnes. Dans un vote inédit à forte portée symbolique, le Parlement européen a activé le 12 septembre l'article 7 pouvant conduire à des sanctions contre la Hongrie, notamment pour ses atteintes aux valeurs de l'UE en matière de libertés publiques et de droits des migrants. George Soros, 88 ans, qui a multiplié les actions philantropiques après avoir fait fortune dans la finance, est lui-même d'origine hongroise.

Le Figaro

10 commentaires

  1. Posté par AMBETJOS le

    JE NE COMPREND PAS GRAND CHOSE MAIS UE EST UNE MERDE NOUS PAYONS PAYONS TOUJOURS . BRUXELLES NOUS DIRIGE PAS NORMAL NOUS SOMMES CHEZ NOUS .

  2. Posté par aldo le

    Voilà une cour directement sous influence des milliards de Soros. Peut être même dont tous les membres sont liés à la fondation Open Society. SOROS JUGE ET PARTIE, VOILA CE QU’ON PROPOSE AUSSI A LA SUISSE: UNE MISE SOUS TUTELLE D’UN DICTATEUR AUX ASPIRATIONS FASCISTES dont les dons peuvent être assimilés à de la corruption.

  3. Posté par PHILIPS le

    Il fallait tout de même si attendre ! L’union européenne et la racaille à Soros c’est la même chose, une mafia faite pour nous voler de l’argent et préparer un peuple qui sera sous-payé. Il faut quitter l’union européenne qui dépend des marchés financiers. Elle n’a rien fait d’autre pour les peuples que d’inventer toujours et encore de nouvelles normes de plus en plus draciques pour s’emparer de l’argent de la classe moyenne, elle n’a eu de cesse que de diminuer le pouvoir d’achat des plus pauvres. Augmenter le pouvoir d’achat des plus riches et de nous demander maintenant de la solidarité pour nos futurs assassins. Il faut savoir dire STOP. Nous ne voulions pas de l’Europe , elle nous a été imposée malgré notre refus. L’union européenne devait être un miracle pour tous et surtout nous éviter des guerres. Rien de toutes les belles promesses n’a été tenu et nous ne pourrons pas éviter une guerre. Alors à part enrichir ses nombreux députés qui n’y vont que pour pointer et toucher des sommes fabuleuses. Dites moi, à quoi sert l’union européenne. Certains pays veulent s’en retirer pour cela on leur demande de payer de milliards d’amendes et si on y reste on paye aussi pour y rester. STOP STOP. L’union européenne telle qu’elle nous a été annoncée aurait pu être une bonne chose. Mais l’appât du gain l’a emporté et ils ont préférés s’allier avec les plus riches former une mafia dont le seul but est de détruire l’europe car nos salaires sont trop chers. Alors que de plus en plus de personnes fouillent les poubelles ou dormennt avec un travail au mig dans leur voiture. Ils vont se servir du Coran (dont bien entendu aucun croit) pour asservir un peuple musulman et trouver le moyen d’avoir un peuple soumis et peu payé. Pour cela il faut détruire les sales blancs que nous sommes et que les imans incitent à tuer avec des peines on ne peut plus clémentes puisque l’argument est tout trouvé, ces assassins ne sont que de pauvres déséquilibrés.

  4. Posté par Anna le

    Qu´il porte plainte… la soi-disante victime est un fouteur de merde comme l´était McCain! Le temps joue contre lui. Il ne vivra pas indéfiniment.

  5. Posté par World War Z le

    Est-ce qu’on se rend bien compte en Europe de l’ouest que La Fondation Soros porte plainte contre la Hongrie, un pays courageux qui rejette les hordes d’envahisseurs judéophobes, christianophobes et racistes anti-blancs?
    Il est décidément temps de construire l’Union des Nations Démocratiques Européennes (ou quelque chose de similaire avec un autre acronyme). En effet, rien ni personne ne peut stopper un démocrate de droite déterminé, même pas Adolf Hitler et Mohammed Amin al-Husseini auquel l’illustre Benjamin Netanyahu a osé faire allusion au grand dam de la chienlit gauchiste bien pensante.
    Soros, lui, n’est qu’un reliquat post-soixante huitard, une insulte à l’intelligence humaine, au génie judéo-chrétien (à qui l’on doit mille et une inventions); c’est un espèce de dinosaure idéologique qui se sert du sentiments chronique, omniprésent de culpabilisation infestant la majorité des esprits occidentaux. Mais une minorité vigilante veille désormais et observe, dénonce, expose les dérives issues du fanatisme antiraciste, des excès féministes et de l’endormissement pacifiste.

  6. Posté par fabiola le

    Crapule aux mille visages, de son vrai nom György Schwartz. C’est facile de multiplier les actions philantropiques à ses fondations présentes dans plus de 30 pays. Qui peut encore donner du crédit à des …. comme lui.

  7. Posté par miranda le

    :LA MEILLEURE IDEE : Mr ORBAN, quittez l’U.E. et soyez patients en attendant que les autres vous suivent. Ca prendra une ou deux années, le temps que les autres pays s’aperçoivent ce qu’est vraiment « la DEMOCRATIE dans l’Union Européenne. Ce n’est pas « la mer à boire » tout de même.

  8. Posté par miranda le

    Comme dans la chanson : et ça continue encore et encore, ce n’est que le début d’accord, d’accord.
    Bon, Marine et son parti son au bord du gouffre, Mr Salvini se voit lui aussi attaqué au niveau des finances de son parti et maintenant c’est le Hongrois Mr ORBAN que Sa majesté mondialodieuse ose attaquer. Il ne va plus rester grand monde dans l’opposition Européenne si ça continue.
    C’est l’affolement dans les hauteurs mondialistes!!!.
    Ca ne nous empêchera pas de « savoir bien voter ». Même si les « marchés » disent qu’ils vont nous apprendre à bien voter. On leur dit m….!

  9. Posté par Vautrin le

    Ce sont les soros qui pourrissent tout, ces salauds.

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.