Paris : « Allah akbar ! » Un homme barbu en djellaba menace et hurle au djihad

Le quartier a été bouclé plus de deux heures, pour permettre l’intervention de policiers casqués et portant de gilets pare-balles.

La police a mené un spectaculaire déploiement pour interpeller lundi matin à Paris un homme barbu en djellaba vociférant et menaçant depuis sa fenêtre, selon une source policière, des témoins rapportant qu’il avait notamment parlé de djihad.

« Il a dit allah akbar », a raconté Yann Chantrelle, boulanger dans un établissement situé à proximité de l’immeuble dans le XIe arrondissement. « Ça a commencé vers 9h30. Il a gueulé pendant une heure quand la police est arrivée ça s’est vite calmé. Il est sorti une première fois puis il est rentré. Il a jeté ses clés par la fenêtre. Ils lui ont redonné ses clés. Il a fini par ressortir. Ils l’ont plaqué par terre. Ils l’ont emmené », a-t-il raconté.

(...)

Un autre voisin, qui n’a pas souhaité que son nom soit divulgué, a expliqué avoir d’abord entendu un homme hurler vers 9h30 au niveau de la rue Oberkampf. « Dans le quartier on n’appelle pas la police pour ça donc ça a duré », a expliqué ce riverain, qui vers 10h l’a « entendu dire djihad et Allah akbar à plusieurs reprises », avant que la police n’intervienne.

Le Parisien

Via Suavelos.eu

5 commentaires

  1. Posté par Zabloo le

    Colère, la colère monte

  2. Posté par aldo le

    Preuve s’il en est que l’ISLAM EST UNE MALADIE PSYCHIQUE DONT CET EXEMPLE EST AU DERNIER STADE DÉVOLUTION. POUR JUGULER CES ÉPIDÉMIES, PROPOSONS QUE LES PAYS ISLAMIQUES SOIENT CONVERTIS EN HOPITAUX PSYCHIATRIQUES DE MASSE. Au lieu de lieu de nous imposer cette immigration de masse, NOS TRAÎTRES DÉJÀ EN PRIMO-INFECTION devraient rapidement y être expulsés, car en réalité CETTE ÉPIDÉMIE et le tourisme médical de masse qui en découle , EST CAPABLE DE RUINER TOUTES LES COUVERTURE SOCIALES, PIRE QUE LE SIDA. Allah n’est pas un suppositoire contre cette maladie, mais la cause réelle. S’il le faut, plantons leur des croix chrétiennes dans le fion, pour tenter de les immuniser.

  3. Posté par JeanPaul le

    Tiens, tiens, il a dit Heil Hitler dans le nouveau langage des terroristes ? On devrait publier, comme aux Etats-Unis, son nom, sa photo et toutes ses coordonnées. Mais on protège toujours les malfrats.

  4. Posté par Vautrin le

    Ne vous en faites pas, ce n’est qu’un « dérangé » ! Notons que ces provocations et agressions deviennent journalières. Ce qui signifie que les musulmans ont atteint une masse critique et se sentent assez forts pour mener le djihad sur le territoire. Et Macron, second couteau de l’Allemagne merkélienne, continue à se poser en champion de l’invasion.

  5. Posté par Diablotin le

    Encore un déséquilibré 😉 Euh, si ce que les medias et les autorités appellent des déséquilibrés sont tous des envahisseurs islamistes, il va falloir construire beaucoup d’asiles psychiatriques…

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.