Les États-Unis renforcent leur présence militaire en Syrie, selon la presse

Se référant à des sources sur place, une agence de presse turque énumère les sites militaires américains dans le nord de la Syrie, dont le nombre continue d’augmenter, et explique que cela témoigne de l’intention de Washington de se maintenir dans ce pays proche-oriental.

Les militaires américains installent de nouveaux centres opérationnels et bases dans le nord de la Syrie, informe l'agence turque Anadolu.

Plus tôt, la Turquie a accusé à plusieurs reprises les États-Unis de livrer des armements aux forces d'auto-défense kurdes qu'Ankara qualifie de terroristes liés au Parti des Travailleurs du Kurdistan, interdit dans ce pays.

Se référant à des sources locales, l'agence précise que lancée en août, la construction de nouveaux sites américains témoigne du désir de Washington de maintenir une présence à long terme dans la région. Ces sites se multiplient dans des agglomérations de l'est et de l'ouest de Qamishli, dans le nord-est de la Syrie. Quant à la base américaine dans la province de Deir ez-Zor, elle est située près du plus important gisement pétrolier du pays.

L'agence note que les États-Unis ont commencé à créer des bases militaires en Syrie en octobre 2018. Alors, deux bases aériennes ont apparu près de Hassaké (capitale du gouvernorat du même nom) et huit centres opérationnels à Raqqa (capitale du gouvernorat portant le même nom) et à Manbij (gouvernorat d'Alep). Depuis le mois de juillet 2017, les États-Unis ont construit en Syrie cinq autres nouveaux centres opérationnels et bases, dont deux dans le gouvernorat d'Alep et deux autres dans le nord de celui de Raqqa. En outre, Washington a mené à bien la construction d'une autre base dans le gouvernorat de Deir ez-Zor, où sont concentrés la plupart des gisements pétroliers du pays.

Selon les informations d'Anadolu, une autre base américaine est déployée près du champ pétrolifère de Saban, dans le nord-est du gouvernorat de Deir ez-Zor, et à dix kilomètres à l'est de l'Euphrate. En outre, les Américains agrandissent un site situé dans le nord de Raqqa et utilisé comme aérodrome.

Source

2 commentaires

  1. Posté par Vautrin le

    Personne, sauf les djihadistes, n’a invité ces crétins de Yankees en Syrie, que je sache ? Alors qu’ils fichent le camp, fissah ! Les monopoles de Wall-Street, décidément, veulent la guerre qu’il s’imaginent pouvoir gagner contre les 2/3 de la planète. Pauvres fous !

  2. Posté par Diablotin le

    Hey, c’est pour la démocratie et les droits de l’Homme… Giga mega lol Et il y en a qui n’ont toujours pas compris qui fout le bordel sur notre planète… Allez creuser du côté de la Fed…

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.