Motion anti-hongroise : Budapest dénonce une «petite vengeance des pro-immigration», Paris applaudit

Budapest a condamné ce 12 septembre le vote d'une motion punitive du Parlement européen contre la Hongrie, y voyant une «petite vengeance des politiciens pro-immigration». La France s'est félicitée du «signal très fort» envoyé par les eurodéputés.

Le vote historique du Parlement européen, qui a dénoncé ce 12 septembre la menace «systémique» contre les valeurs de l'Union européenne (UE) que représenterait le gouvernement hongrois et activé une procédure exceptionnelle contre Budapest, n'est qu'une «petite vengeance des politiciens pro-immigration», a réagi le ministre hongrois des Affaires étrangères, Peter Szijjarto.

«Cette décision de condamner la Hongrie et le peuple hongrois a été prise alors que nous, Hongrois, avons prouvé que la migration n’est pas un processus nécessaire et qu'il est possible de stopper l'immigration», a ajouté le chef de la diplomatie magyare, lors d'une conférence de presse. Pour la première fois, le Parlement européen a usé de son droit d'initiative pour demander au Conseil européen de se prononcer sur la situation de l'Etat de droit d'un pays membre. La résolution votée par le Parlement invite à constater s'il existe «un risque clair de violation grave» des valeurs de l'UE en Hongrie où le Premier ministre Viktor Orban, en poste depuis 2010, est accusé de porter atteinte aux libertés et à l'équilibre des pouvoirs.

Cette décision de condamner la Hongrie et le peuple hongrois a été prise alors que nous, Hongrois, avons prouvé que la migration n’est pas un processus nécessaire et qu'il est possible de stopper l'immigration

Peter Szijjarto a également estimé que le vote des eurodéputés était «l'ultime preuve» que le Parlement européen comptait «une très grande majorité de politiciens pro-immigration» ayant pour but «de former une coalition après les élections [européennes] de mai prochain entre les libéraux, la gauche et le PPE [Parti populaire européen]». Le PPE, formation de droite à laquelle appartient le parti de Viktor Orban, le Fidesz, a en effet voté la résolution.

La France salue «un signal très fort»

La France a de son côté salué la position du Parlement européen, y voyant «un signal très fort». Paris se félicite de ce vote à «une large majorité», qui a permis «une clarification au sein des partis européens, en particulier au sein du PPE», comme l'avait espéré le président français Emmanuel Macron la semaine dernière. Selon Paris, le clivage entre progressistes et nationalistes est désormais au cœur du débat dans l'optique des élections européennes de mai 2019. Selon l'Elysée, le vote «montre qu'il peut y avoir un rassemblement sur les valeurs» qui dépasse les partis.

Il est à noter que tous les députés français membres du PPE n'ont pas voté pour la résolution anti-hongroise, certains ayant voté contre tandis que d'autres se sont abstenus.

RT

10 commentaires

  1. Posté par SD-Vintage le

    « Sebastian Kurz a appelé à voter en faveur de l’article 7 contre la Hongrie pour non-respect de l’État de droit »
    Sebastian Kurz c’est la droite molle. Quand l’UE aura puni la Pologne et la Hongrie, elle s’attaquera à l’Autriche.
    Les électeurs votent pour des gens qui se présentent de droite mais qui n’ont pas de parole

  2. Posté par SD-Vintage le

    et derrière il y Merkel

  3. Posté par poulbot le

    combattant : Macron est un freluquet qui n’a aucuns respect pour le peuple Français , il travail uniquement pour ses amis les banquiers d’affaires ; pour lui nous simple citoyens sommes que des microbes qui un jour vont lui faire payer sa traitrise, car il y a traitrise .

  4. Posté par SD-Vintage le

    Apparemment l’énorme majorité des droites européennes a condamné la Hongrie : y compris visiblement la droite française.

  5. Posté par combattant le

    ATTITUDE DEPLORABLE DE CE MACRON PRESIDENT AMATEUR SANS VALEURS.IL DOIT CERTAINEMENT OUBLIER 39-45 ET LA RESISTANCE QUI A OEUVRE A LA LIBERATION DU PAYS DE L’ENNEMI ! VIVE LE GENERAL DE GAULLE .HONTE A CE PRESIDENT PRO MIGRATION ET CRIMINELS.IL N’ETAIT PAS AU BATACLAN CE JOUR LA LUI ?

  6. Posté par Dumoulin Georges-André le

    Macron, le larbin de l’oligarchie européiste-mondialiste, est un incompétent notoire. Les Français devraient enfin se rendre compte que la France doit sortir au plus vite de l’Union Européenne, selon l’art. 50 du Traité de l’UE et également sortir de l’OTAN qui est sous le contrôle anglo-américano-sioniste !

  7. Posté par Vautrin le

    Tu vas voir, Macroute, si c’est « un signal très fort » ! Nous allons t’en envoyer d’autres, contre ta politique et celle des traîtres européâstres, dans quelques mois !

  8. Posté par solfin le

    c est pas étonnant de la part des parigots c est bien pour ça qu ils envoient la racaille en Bretagne .

  9. Posté par Cenator le

    Les agences de presse traduisent « petite vengeance », mais Szijjarto a dit « vengeance mesquine ».

  10. Posté par Antoine le

     »La France salue «un signal très fort» »
    M. Micron ne se rend pas compte que ce vote signifie la FIN de l’Europe et le début d’une très longue scission (EST-OUEST) …
    – Brexit : en cours
    – Visegrad : en préparation et négociation
    – Pologne et la Hongrie : condamnation de pays démocratiques
    – etc …
    Et dire que les socialos M. Berset et Mme Sommaruga font des pieds et des mains pour que la Suisse se soumette à Bruxelles !! A n’y rien comprendre.
    Y aurait-il des places bien rémunérées à repourvoir ?

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.