Un réfugié statutaire afghan de 18 ans est recherché pour viol par la police hongroise

Dans la nuit de samedi à dimanche (9.9.2018), à 3heures du matin, au centre de Budapest, une femme a été violée dans les toilettes d’un restaurant self-service.

Cette nouvelle a été diffusée ce matin par les médias hongrois, avec NOM et PHOTO du violeur pour attraper ce réfugié statutaire résidant en Hongrie.

En ce moment, nous ignorons si l’enrichissement en question a déjà été attrapé mais nous suivons avec intérêt les réactions du peuple hongrois.

En Suisse, face à une telle situation, la presse parlerait d'un ado, ne publierait pas la photo et ne parlerait peut-être même pas de viol. Quant à son nom, son origine, son statut de réfugié statutaire, nous n'en entendrions jamais parler...

Cenator

source:

5 commentaires

  1. Posté par Léo C le

    Je pense que les Hongrois vont avoir un humour beaucoup plus limité que le nôtre.
    Avec des mesures en accord. Fort bien.

    Si ce statutaire rencontre malencontreusement un projectile genre 9 mm, ça n’en sera que mieux

  2. Posté par Ildikò le

    Quand il sera appréhendé et je gage qu’il le sera, il regrettera son Afghanistan natal !

  3. Posté par Esska le

    Les Hongrois qui ont vécu 150 ans sous l’occupation ottomane ont de bonne raisons de ne pas beaucoup aimer les Musulmans. Il viennent d’en avoir une de plus pour ne pas les accueillir chez eux!

  4. Posté par Marcassin le

    Je pense qu’après quelques années d’incarcération, il va avoir le privilège de retrouver l’Afghanistan.

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.