Italie : Oliviero Toscani et la « gauche caviar » contre Salvini

 

salvini
« Mon père a photographié Mussolini sur la place Loreto, qui sait où je photographierai à mon tour Salvini ? ». Une phrase d’un goût douteux, qui se commente toute seule ! Elle est évidemment d’Oliviero Toscani, le photographe des Benetton et leur défenseur après l’effondrement du pont Morandi à Gênes. Après ses divers expressions sur la bonté d’esprit […]

Extrait de: Source et auteur

Suisse shared items on The Old Reader (RSS)

4 commentaires

  1. Posté par miranda le

    Ah oui!!! cette phrase se commente d’elle-même.
    C’est tout ce que ce Monsieur peut opposer comme argumentation face au programme de Monsieur SALVINI? Quelle médiocrité!

    IL ne fait peut-être pas de photographie dans le domaine social, celui des oubliés, des exclus, des sans grades, des demandeurs de repas parce qu’ils n’ont plus les moyens de s’en payer, des sans logis parce qu’on loge d’abord les autres et pas eux.

    Il est vrai qu’il fait de la photo « textilisée », ça rapporte et ça chatouille le porte-monnaie des coquets et coquettes tout en remplissant le compte bancaire du « créateur ».

  2. Posté par combattant le

    RESTEZ-VOUS MÊME SIGNORE SALVINI,GENTIMENT MAIS SÛREMENT nous apperçevons une montée de révolte d’une PARTIE de la population et quelques dirigeants REMARQUABLES eux aussi se mettre à travers de cette DICTATURE ET SOUMISSION EUROPEENNE ! VIVE LES PATRIOTES VIVE LA DROITE !

  3. Posté par Bussy le

    Le toutou défend son maître….

  4. Posté par Michel le

     » Les fascistes de demain s’appelleront eux-mêmes antifascistes  » W Churchill
    Tous ces salauds qui vendent leur patrie et leurs concitoyens à l’envahisseur auront bien de la chance de ne pas se retrouver, eux-mêmes, pendus pas les pieds .
    Viva Salvini !

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (259'163 commentaires retenus et 79'280 articles publiés, chiffres au 1 décembre 2020), un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.