Genève : pour un verre refusé, il frappe plusieurs femmes

Cenator : L’agression gratuite de cinq femmes à la sortie d’une boîte de nuit à Genève* a incité d’autres femmes à témoigner et à porter plainte pour un incident semblable survenu un mois plus tôt.

La serveuse qui témoigne dans les 24 heures/Tribune de Genève dit travailler dans une boîte de nuit alternative. Nous aimerions en savoir davantage sur ce « Suisse domicilié à Genève âgé d'une vingtaine d'années ». Suisse, comment ? Naturalisé ? Avec des parents extra-européens ? Et la religion de ce « Suisse domicilié à Genève » ? Bouddhiste ? Chrétien évangélique ? Juif pratiquant ? Nous ne saurons peut-être jamais.

******

Un homme frappe plusieurs femmes en boîte

L'agresseur, un Genevois d'une vingtaine d'années, a sévi le 8 juillet. Un verre refusé l'a fait sortir de ses gonds. 

Des violences qualifiées de sexistes par les victimes ont été perpétrées dans et à l'extérieur d'un dancing genevois alternatif le 8 juillet. Vers 5 heures du matin, un client s'est montré agressif avec une serveuse. Une collègue, qui témoigne dans la «Tribune de Genève», a demandé d'arrêter de le servir. Il lui a asséné un coup de poing au visage. A l'extérieur de la boîte, le même homme a frappé, de la même façon, une seconde femme. Elle aussi témoigne. Les deux victimes dénoncent une agression sexiste: l'assaillant, un Suisse domicilié à Genève âgé d'une vingtaine d'années, n'a pas touché aux hommes et il aurait dit avoir déjà tapé des filles et «avoir la haine contre toutes ces c...»

La police est intervenue une première fois. Peu après, l'énergumène s'en est pris à une quatrième femme, devant une autre boîte de nuit. Il l'aurait aussi frappée. Cette fois, les policiers ont interpellé l'intéressé. Au moins trois plaintes ont été déposées, relate le quotidien genevois. Les victimes y déplorent le peu d'empressement des forces de l'ordre pour les enregistrer. […]

Suite : 20min.ch

*Rappels :
10.08 : Agression à Genève : «C’était de la violence purement gratuite, pas une bagarre!»
11.08 : Agression de Genève : Des suspects recherchés en France
12.08 : Agression de Genève : Le Blick donne la description de l’assaillant « C’est un jeune d’origine maghrébine. »
16.08 : Yvan Perrin : l’agression de Genève a été un révélateur de l’hypocrisie de gauche
17.08 : Après l’agression de Genève, les femmes socialistes vont faire « une campagne de prévention » mais refusent d’évoquer la nationalité des agresseurs.

3 commentaires

  1. Posté par Osiris le

    Pourquoi nous n’expulsons pas tous ces malfrats ? Que pouvons -nous faire en tant que citoyens?
    Je suis désespéré de voir des gens condamnés, récidivistes, et qui continuent à maltraités nos filles, nos petits enfants, nos valeurs, …lisez la feuille des avis officiels …c’est révélateurs
    que faire ?
    Philbur

  2. Posté par miranda le

    Laurent Obertone relatera peut-être un jour, toutes les violences commises en Europe. En n’oubliant pas de noter l’origine des agresseurs. Ca permettra aux Européens d’aller devant les tribunaux, pour MISE EN DANGER des citoyens par l’U.E.. Ca commence à « bien » faire, n’est-ce pas?

  3. Posté par aldo le

    TOUT DE MÈME CURIEUX. Il y a 2 AFFAIRES DE VIOLENCES PÉNALES A GENÈVE OÙ DES BÉQUILLES-CANNES-ANGLAISES SERVENT D’ARMES A DES AGRESSEURS. L’affaire des quatre femmes agressées https://lesobservateurs.ch/2018/08/11/agression-de-geneve-des-suspects-recherches-en-france/ et l’affaire du match de foot kosovare https://www.20min.ch/ro/news/geneve/story/hhh-31253956?httpredirect

    CE N’EST PEUT-ÊTRE PAS UN HASARD. DES KOSOVARES PRIS POUR DES MAGRÉBINS ? UNE DIVERSIONS ORCHESTRÉE POUR INDUIRE EN ERREUR ? Avec ces protégés de la socialiste Calmy-Rey ou du PDC Darbellay tout est possible dans notre pays, même l’arbitraire le plus totalitaire avec l’aide des  » journalistes » à la botte, qui n’ont tout simplement pas remarqué ce « détail ».

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.