Ils essaient de renvoyer Tommy Robinson en prison

Par  Ezra Levant

Tommy Robinson m'a téléphoné.

Il est censé passer des vacances tranquilles avec sa famille. Mais il ne peut pas. Il a dû aller à l'hôpital deux fois, à cause des sévices physiques qu'il a subis en prison. Ils l'ont affamé. Il a perdu 40 livres en deux mois.

Tommy m'a dit de mauvaises nouvelles: ils veulent le renvoyer en prison.

Dans trois semaines, le 4 septembre.

C'est scandaleux.

La semaine dernière, la cour d’appel a confirmé que Tommy avait été mal jugé, condamné à tort, condamné à tort et emprisonné indûment. C'est pourquoi ils l'ont libéré. C'était une confirmation totale de tout ce que Tommy avait dit.

Mais maintenant, le gouvernement britannique veut tout recommencer. Ils n'ont pas fini avec Tommy.

Ils veulent lui faire passer un deuxième essai - pour la même chose, son livestream Facebook en mai, à Leeds.

Ils veulent le mettre à nouveau en prison. Cela va probablement le tuer.

Vous l'avez vu après deux mois en isolement cellulaire. Maintenant, imagine-le après 13 mois.

Tommy est en danger. Alors Tommy m'a téléphoné et m'a demandé de l'aider une fois de plus. Jusqu'à ce qu'il soit mieux.

Et je lui ai dit que je le ferais.

Il a besoin d'aide pour payer les avocats, car ils doivent se préparer pour l'audience de septembre. J'ai donc parlé aux avocats. Ils y travaillent déjà.

Et j'ai à nouveau mis en place une page de financement participatif. Vous pouvez contribuer ci-dessous ou cliquer ici pour faire un don en dollars canadiens .

Le gouvernement britannique dispose de fonds illimités. Je pense qu'ils essaient de briser Tommy - physiquement, psychologiquement et maintenant financièrement.

Il n'y a aucun moyen de le faire tout seul. Mais si nous sommes assez nombreux avec lui, nous avons une chance.

Nous commençons également une pétition massive , que nous remettrons personnellement au nouveau procureur général, exigeant qu'ils suspendent leur persécution de Tommy.

Tommy a déjà servi deux mois de prison de manière irrégulière - il est stupéfiant que le gouvernement britannique veuille qu’il purge plus de temps. Veuillez signer notre pétition ici .

Je pensais que nous avions terminé la semaine dernière avec la victoire de la Cour d’appel. Mais nous ne sommes pas Le gouvernement britannique veut se battre avec Tommy - maintenant qu’il pense qu’il est affaibli. Eh bien, ils ont oublié une chose - ils nous ont oubliés, n'est-ce pas?

S'il vous plaît aider avec les frais juridiques de Tommy. Ses avocats doivent se préparer immédiatement à l'affaire. Vous pouvez contribuer sur cette page maintenant - aidons notre ami une dernière fois.

 

 

 

The Rebel et Reseau-Actu

 

Nos remerciements à Victoria Valentini 's back

 

Rappels :

Tommy Robinson libéré : on sait à présent ce qu’il a subi en prison…

Tommy Robinson a été libéré sous caution.

L’ambassadeur de Trump aurait fait pression pour que le Royaume-Uni offre un meilleur traitement à Tommy Robinson

 

 

 

 

 

 

Un commentaire

  1. Posté par UnOurs le

    « Mais maintenant, le gouvernement britannique veut tout recommencer.  »

    Rappelez-moi, le gouvernement britannique est censé être de droite ?

    Voilà ce qui arrive quand on préfère le « Canada Dry » à l’alcool. On peut ici rappeler que le parti de Nigel Farage avait été « monté » à l’origine pour détourner les droitards naïfs de la vraie droite représenté par le BNP de Nick Griffin.

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.