Agression à Genève : «C’était de la violence purement gratuite, pas une bagarre!»

« Ça, c'était de la violence purement gratuite, des garçons contre des filles qui n'avaient rien fait. C'était hyper choquant. En sortant, vers 4h30 du matin, elle descendait les marches qui mènent place des Trois-Perdrix quand tout à coup les jeunes garçons, qui marchaient derrière elle, lui ont mis un coup. Comme ça, pour rien.» Les affaires de la victime s'éparpillent parterre. »

Selon Julie, quand la première patrouille arrive sur place, les agresseurs sont «juste un peu plus haut dans la rue avec leur voiture», direction Rive.

20 Minutes.ch

Nos remerciements à Info

 

A lire également :

Rassemblement d'indignation après l'agression

 

14 commentaires

  1. Posté par Jules le

    La fille s’est faite enrichir à la mode « déséquilibré ». Pas d’amalgame, mademoiselle.
    Avec un peu de chance pour le système collabo vous ne vous réveillerez pas, ainsi il n’y aura pas de polémique. De toute manière votre vie vaut 3 ans de taule ferme au pire des cas, si le juge n’est pas de gauche (ce qui est plus rare qu’un éléphant d’Afrique avec ses deux défenses).
    Mais rassurez-vous, vous aurez droit à une marche blanche de féministes et de demi mâles gauchistes avec dépôt de peluches, de fleurs et de bougies à la vanille à l’endroit de votre calvaire. Tout sera nettoyé par la voirie le lendemain matin car il faut bien que les affaires continuent.
    Au mieux, vous mangerez sous forme liquide avec une paille, dans une chaise roulante électrique « CO2 free ». Ah non, les pailles vont être interdites par la gauche…
    Et bonne chance pour vous faire rembourser la chaise par l’AI qui se demandera tout de même pendant 5 ans de montage de dossier et de recours si vous n’avez pas un peu provoqué cette victime du racisme ambiant.
    Je suis cynique car c’est tout ce qui me reste. Je n’ai plus d’émotion pour mon prochain, il est beaucoup trop con pour cela.
    Mes vœux les plus sincères à la famille de cette fille pour la suite: leur fille brisée mais surtout le système qui va vous broyer et vous prendre tout ce que vous avez durant 7 ans minimum sous forme d’avocats de merde au sourire de requin qui se feront passer « pour des amis », cela pour un résultat quasi nul.
    Moi j’investirais d’une autre manière, mais la loi m’interdit d’en évoquer la teneur. Pour le même prix on peut obtenir un résultat à la hauteur de ses espérances.

  2. Posté par Tommy le

    A Un Ours@
    Effectivement, lorsque l’ on peut détecter une contrefaçon dans les vêtements portés par son agresseur, mais que l’ on est  » incapable » de fournir une description ethnique de ce dernier, force est de constater à quel point même les victimes sont contaminées par la bien-pensance.

  3. Posté par UnOurs le

    C’est marrant.
    Quand nos frontières étaient gardées, nos portes étaient ouvertes.
    Maintenant que nos frontières sont ouvertes, nous devons fermer nos portes.

  4. Posté par UnOurs le

    Surtout pas d’amalgames.
    Ok, alors du plomb…

  5. Posté par Yolande C.H. le

    Ce qu ‘il y a d’insupportable avec ceux qui veulent profiter de l’ouverture des frontières, c’est qu’ils sont les premiers à les utiliser pour se protéger, en se mettant du côté où il est très ardu de les poursuivre en justice.

  6. Posté par Christian Hofer le

    @ Tommy

    J’étais aussi parti pour faire un joli commentaire sur ce point. Mais à mon humble avis, les journalistes ont également censuré une partie des témoignages, pour éviter les « amalgames ».

    Nous aurons donc « des Français avaient agressé gratuitement 5 femmes ». Le même subterfuge utilisé par la presse française depuis des décennies… avec les mêmes conséquences (harcèlements de rue, zones de non droit à la sauce charia, déni, hyperviolences ethniques jamais condamnées, accusations de racisme à sens unique et… marches blanches avec en filigrane l’accusation contre le mâle blanc).

    D’ailleurs pour la petite histoire, lorsqu’un cambriolage de bijouterie s’est déroulé dans ma rue, les journalistes se sont empressés de demander si la voiture portait des plaques françaises. Ils savent très bien qui fait quoi. Les journalistes sont les rois des hypocrites.

  7. Posté par fanny flibustier le

    Je me fais peur à moi-même,il ne m’était pas venu à l’idée de chercher ailleurs que de l’autre côté de la frontière. Soyons honnêtes, il est difficilement concevable que ce soient des ados de passage originaires des Grisons ou de Schwyz.
    Enfin, c’est la rengaine habituelle, avec le sublime « smash patriarchy », il y a de plus en plus de jours où j’ai honte de mes contemporaines.

  8. Posté par Antoine le

    Ce genre de manifestation rappelle celle juste après les attentats (Bataclan, etc …) avec bougies, nounours, et discours aussi beau qu’inefficace !
    – Rétablissons les contrôles aux frontières et les visas
    – Remigration de TOUS les migrants illégaux
    – Remigration immédiate de TOUS les migrants violents
    – Diminution de 80-90% des allocs après un séjour d’un an en Suisse pour TOUS les migrants
    – PAS de regroupement familial
    – Dénonçons les accords de Schengen, Schengen est mort en 2015 suite aux actions irresponsables de Mme Merkel la bolchévik
    – NON aux juges étrangers, sauvons notre indépendance !

  9. Posté par UnOurs le

    Je vous fais le scénario probable de l’agression: mademoiselle Bobo sort de boîte et se fait siffler à la façon de la rive sud de la Méditerranée par un groupe d’allogènes (variante: la béquille pourrait évoquer du « djobi djoba »). Mademoiselle Bobo réagit comme si elle avait affaire à un Blanc émasculé depuis le berceau par le système et se chope une bonne trempe façon « société traditionnelle » (Migrants Welcome), comme ce n’était pas le « patriarcat masculin indigène » qui traînait en l’occurrence dans la rue. Le lendemain, manifestation sur ce mode: « femmes et hommes ont manifesté leur opposition aux violences de genre. » Réaction de bibi: rien à battre de ces « elois » (Wells, La Machine A Remonter Le Temps), qu’ils se fassent bouffer par les « Morlocks », ils ne sont tout simplement plus « sauvables ».

  10. Posté par UnOurs le

    Lu dans 20 minutes que les femmes agressées ont remarqué que leurs agresseurs portaient « des vêtements de contrefaçon » (sic).
    Désolé, mais c’est fini pour moi de me sentir solidaire de compatriotes qui sont incapables, même après une agression, de nommer la réalité.
    Comme disait Péguy, « le courage, c’est de voir ce que les yeux voient. »

  11. Posté par Socrate@LasVegas le

    LOL…ces bobos-gauchos font en plus un « rassemblement d’indignation » après l’agression…Vraiment, ces gens méritent ce qui leur arrive!
    Ces crétins pensent donc que de sourire à un crocodile le dissuadera de les manger…

    Au lieu de sortir jusqu’à 4h30 du matin, investissez votre temps à vous renseigner par vous-mêmes sur les conséquences de la politique du vivre ensemble qui est tout bonnement impossible avec des immigrés musulmans qui ne désirent pas s’intégrer mais nous DOMINER!

    Il n’y aura donc que 2 solutions:
    1) Cela vous convient et les FEMELLES resteront à la maison, voilées de préférence.
    2) Soit on vote TOUS ET UNIQUEMENT UDC pour évincer la peste gauchiste du pouvoir et de la « justice », contre l’accord cadre ue, pour résilier schengen et retrouver le contrôle des frontières.

    Plus le temps passe, plus c’est la première option qu’on choisie pour vous le cf et les politiciens islamo-collabos-euroturbos (pdc et plr compris)
    Les Français lors de la deuxième guerre ont du choisir entre la honte et la guerre, au début ils ont choisi la honte…Mais ils ont eu les 2!

  12. Posté par Tommy le

    Dans les communiqués de la police, on passe comme chat sur braise sur la description des auteurs.
    La gauche semble ne pas réaliser que, malgré son effroi face aux  » amalgames », c’est bien elle qui en est le terreau.
    Les citoyens savent lire entre les lignes…

  13. Posté par Marc le

    Les années de politique socialiste montre leurs effets. Ouverture des frontière, interdiction de réprimander son enfant (je ne dis pas frapper et le blesser), politique laxiste envers les « racailles », idéologie humanitaire pour tous même les plus violents, acceptation des dealer de drogues, remise en liberté de gens dangereux, libre circulation etc…
    Les gens paie cette politique. d’un côté je souhaite que ces dames s’en sortent sans séquelles, et de l’autre c’est un mal nécessaire pour éventuellement faire bouger les Suisses qui sont encore à croire que « tous le monde est beau et gentil ».

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.