L’alliance entre la gauche mondialiste et l’islam supra-nationaliste et conquérant

L’alliance entre la gauche mondialiste et l’islam supra-nationaliste et conquérant

 par Dominique Schwander, 3.8.2018 

 

Voyons un peu comment cela se trame entre la gauche mondialiste et l’islam supra-nationaliste. L’expression islamo-gauchistes désigne les intellectuels, journalistes, militants, élus, responsables politiques, responsables religieux, angéliques et idiots utiles qui se refusent à dénoncer l’islam radicalisé-fanatisé, le djihad et leurs musulmans pratiquants, sous prétexte de ne pas stigmatiser l’islam et d’apaiser cette idéologie totalitaire et meurtrière vieille de XIV siècles. La gauche internationaliste adepte du communautarisme ethnique, en particulier celui de l’oumma, cette communauté supra-nationaliste musulmane qui exerce pour la gauche la fonction qu’assurait autrefois, pour le parti communiste et les partis socialistes, l’existence d’un prolétariat. Ce faisant, en oubliant la corruption régnant dans tant de pays, les élites de la gauche expliquent que l’immigration serait due avant tout au chômage élevé, la misère sociale et la peur du déclassement, pas à des gouvernants et des entrepreneurs corrompus jusqu’à la moelle. Ainsi la gauche et l’oumma, cette nouvelle nébuleuse mondialiste rouge-verte militante, a remplacé la défense des ouvriers par la défense des immigrés musulmans et/ou africains victimisés, ce nouveau prolétariat de substitution. La Grande Bretagne, la Belgique, la France, l’Allemagne, l’Espagne et la Suède semblent être les pays d’Europe où cette alliance islamo-gauchiste reste la plus forte.

 

Comme un peu partout en Europe, la gauche helvétique courtise les suffrages des musulmans et les divers ostentatoires étendards musulmans (voile, indélicate burka, burkini tape-à-l’oeil, femmes mal emballées et sans gêne, barbe criarde, prière ostentatoire et tapageuse dans la rue, abattage rituel, viande halal, etc,) et fait élire, au sein du parti socialiste et des partis traditionnels qui se soumettent à la gauche, des candidats musulmans qui ont de l’influence sur leurs condisciples idéologiques et des autochtones islamo-collabos, ce qui est une stratégie payante pour la gauche (électorat plus grand) et pour la propagation de l’islam-idéologie et sa conquête de l’Occident. Cela n’empêche pas que les musulmans et des ex-musulmans d’Occident soient hostiles aux Etats-nations démocratiques et aux citoyens-contribuables qui les ont accueillis ou même qui leur ont donné une double nationalité. Ils nous qualifient de mécréants, dévoyés, pervers et ennemis héréditaires des musulmans et de l’islam. La gauche et les mass médias qui lui sont soumis ont beaucoup contribué à importer en Suisse le radicalisme et le fanatisme musulmans, l’antisémitisme arabe, les conflits nationaux et ethniques d’autres nations (Syrie, Turquie, pays balkaniques, etc,) et une toute autre conception de la société, du respect des autorités, de l’éducation, de l’instruction publique, de l’illégalité et du droit.

 

En Europe et aux USA, l’islamophilie et le pro-islamisme, sont aujourd’hui essentiellement représentés par la gauche et l’extrême-gauche tiers-mondistes, anti-sionistes, anti-occidentales et anti-judéochrétiennes, auxquelles il faut ajouter des oligarques comme Soros, Hillary Clinton, etc. Pour cette gauche, les musulmans pratiquants ne sont jamais responsables de leur manière de croire et de pratiquer le coran et les hadiths, comme le terroriste musulman n’est jamais pleinement responsable de ses actes; ce serait la société occidentale capitaliste, colonisatrice et exploiteuse qui serait la véritable responsable de tout ce qui arrive de mauvais à l’islam et aux pays du tiers-monde. La grande majorité de nos élus occidentaux de gauche se sont laissés manipuler et convaincre que la lutte contre la dite islamophobie serait la meilleure tactique pour calmer la colère et apaiser les terroristes, les fanatisés et les radicalisés musulmans. De tels élus et la majorité des mass medias ou enemedias (terme désobligeant contractant medias et « enema » ou lavement) nous désinforment pour nous manipuler. En réalité, à l’image de ce qui se passe avec des adolescents, c’est le contraire qui se passe: plus on cède aux revendications des musulmans pratiquants et de n’importe quelle idéologie totalitaire plus ils y voient de la faiblesse et plus ils accroissent leurs exigences.

 

Philosophiquement, la gauche, l’église catholique du pape Francisco et l’islam-idéologie partagent un universalisme conquérant semblable et la croyance en la venue d'un libérateur qui mettrait fin à un ordre présent considéré comme mauvais et injuste et instaurerait un ordre nouveau dans la justice, la paix et le bonheur universels. Tous les trois ont un messianisme au sujet des pauvres. Ce qui plaît dans l’islam-idéologie, tant à ce jésuite de la théologie de la libération et représentant du fort courant de l’Église catholique post-conciliaire éprise d’œcuménisme à tout vent, qu’à la gauche, c’est l’égalitarisme de l’oumma, que les exigences des musulmans sont un levier pour déstabiliser l’État bourgeois et capitaliste et propager la mondialisation sans frontières et fabriquer des consommateurs uniformisés soumis aux oligarques tel que Soros et aux enemédias. La gauche, des chrétiens angéliques, les idiots utiles et les immigrants extra-européens, à tant écouter les mass-médias et le pape, ne comprennent toujours pas que l’asile n’est pas seulement recevoir des papiers et des allocations sociales mais faire allégeance au contrat social de vivre, de remplir ses devoirs et de travailler dans une société humaniste du XXI ème siècle, de s’assimiler vraiment  dans un Etat-nation démocratique et d’apporter quelque chose à cette société endettée mais si généreuse. N’oublions pas que se faufiler ou entrer illégalement dans un pays ne fait pas de vous un immigrant, pas plus que de faire irruption dans une maison vous fait membre de la famille. De plus, choisir d’appeler en novlangue un étranger illégal un immigrant sans papiers ou un un-documented immigrant, c'est comme appeler un trafiquant de drogue, un pharmacien sans diplôme ou un un-licensed pharmacist.

 

Ce sont ces mêmes faiseurs d’opinion et historiens de la gauche radicale pro-palestinienne et antisioniste, de l’extrême-droite antisémite et des religions chrétiennes qui ont fait renaître le mythe du soit-disant multiculturalisme pacifique et tolérant et du doux nationalisme de l’al-andalus musulman en Espagne et qui plaident pour la « reconquista » musulmane à rebours de la péninsule ibérique, le muliculturalisme et le grand remplacement des populations des Etats-nations occidentaux.

 

Sans oublier que depuis mai 68, notre société dérive et met au centre de la nouvelle « morale » le couple soumission-irresponsabilité  de l’enfant-roi (tant de  feuilletons et de publicités à la TV pour les lessives en sont une illustration tragico-comique) soit précisément les « valeurs » cardinales soumission-irresponsabilité de l’islam-idéologie et de son inch’allah. Ces « valeurs » soumission-irresponsabilité sont prescrites dans le coran: celui qui tue au nom d’allah n’est ni responsable, ni coupable puisque ce serait cette divinité des musulmans qui agit à travers le geste de l’assassin musulman qui tue l’horrible mécréant, depuis XIV siècles évidemment. Voila la raison pour laquelle la Suisse oppose bien trop peu de résistance à l’expansionnisme musulman conquérant, au grand remplacement et à l’islam-idéologie et pourquoi la majorité de nos élus ont fait de l’islam-idéologie un nouvelle soit-disante religion de l’Etat alors que cet ersatz de religion n’est qu’une idéologie totalitaire et barbare.

 

A cause de tels élus, la Suisse fonctionne dans un vaste bouleversement civilisationnel de remplacement avec inversion des valeurs et se prépare à passer d’une culture qui avait pour fondement la liberté et la responsabilité individuelle (bible et culture greco-romano-judéo-chrétienne) à une « culture » ou plutôt une inculture fondée sur la soumission et la déresponsabilisation (coran, hadiths de Mahomet et autres textes sacro-saints). C’est pourquoi, les citoyens ne devraient jamais faire l’erreur d’élire des élus, comme Dreifuss, Sommaruga, Leuthard, Merkel, Macron et tant d’autres qui n’ont pas pas fait la preuve qu’ils avaient été capables d’éduquer avec succès des enfants responsables.

 

En conclusion, comme depuis un siècle pour la gauche, faire de la politique c’est toujours faire la guerre à tous ses opposants, manipuler, désinformer, mentir et s’associer aux ennemis de ces opposants, soit de se rapprocher de la combative islam-idéologie suprémaciste fondée sur le règne de la charia et du califat mondial et bien évidemment imiter sa taqyia. Le danger est grand pour la Suisse, parce que l’histoire montre que les minorités organisées, disciplinées et violentes comme le nazisme, l’islam-idéologie ou le communisme ont toujours su influencer, intimider et dominer des majorités pacifiques et non organisées.

 

Nous avons le droit de choisir comment doit être notre pays dans lequel nous vivons. Ne donnons pas notre pays aux autres; ce sont nos concitoyens que nous devons aimer et respecter et à qui nous devons toujours donner la préférence.

 

 

12 commentaires

  1. Posté par Philippe l le

    Très belle analyse des probleme. Elle devrait servir de base aux cours d instruction civique des écoles.

  2. Posté par pepiou le

    Les mondialistes qui ne sont pas tous de gauche et de loin, ont besoin de l’islam pour casser la démocratie et instaurer un nouvel ordre mondial régi par la finance supranationale.

  3. Posté par UnOurs le

    @Aware: oui 😉

  4. Posté par Bussy le

    Ce qui m’étonne, c’est que la gauche n’a pas compris que les musulmans ne voteront plus pour elle quand ils auront atteint un nombre suffisant pour créer leurs propres partis, dont le but sera de supprimer la démocratie et instaurer la charia…… donc la gauche est suicidaire.
    Idem pour les grands patrons qui veulent remplacer des peuples éduqués par des analphabètes férus de tribalismes ou d’arriérations mentales tous au social… leurs affaires seront finies car plus personne n’ayant les moyens de payer leur camelote.
    Par contre, ceux qui doivent déjà rigoler, ce sont entre autres les Chinois, Japonais, Indiens, qui perdront des concurrents et pourront s’étendre à l’ouest…. les Chinois le font déjà en Afrique…

  5. Posté par Françoise le

    Que la gauche soit islamolâtre, c’est une évidence mais vous oubliez quand-même d’expliquer comment, dans un pays qui est et a TOUJOURS été gouverné par une nette majorité de droite (idem au parlement), l’islam a pu prendre une telle ampleur (avec un nombre record par habitant de mosquées salafistes selon Saïda Keller Messhali), comment des enfants musulmans ont pu obtenir le droit de ne pas serrer la main de la maîtresse (la droite mettrait-elle une majorité d’hommes de gauche dans les Tribunaux ?!), et je ne vous parle pas du nombre très important de musulmans non intégrés, sans la moindre formation professionnelle et bénéficiant d’aides financières diverses qui ont été naturalisés par des exécutifs à majorité de droite…
    Quant à l’accueil de réfugiés, qui sont à 80% des jeunes hommes musulmans, la Suisse (à forte majorité de droite donc) s’est toujours montrée fort généreuse et je suis prête à parier que nous avons l’un des plus forts taux de réfugiés par habitant en Europe.

  6. Posté par Aware le

    Il me semble que M. Schwanter n’est pas un expert en MMA de gallinacés, n’est-ce pas UnOurs ?

  7. Posté par UnOurs le

    Et un peu plus de brouillard de guerre.
    L’islam s’engouffre en Europe par des portes qui ont été ouvertes.
    Qui a ouvert les portes ?
    Qui met en prison ceux qui veulent fermer ces portes ?

  8. Posté par SD-Vintage le

    Enfin, l’église catholique du pape Bergoglio n’obéit pas (plus ?) à un universalisme conquérant (« catholique » voulant pourtant dire « universelle »), contrairement à la gauche, et à l’islam-idéologie.
    Elle est dans le « dialogue », « l’échange », le discours pseudo social etc depuis le décret Vatican II.
    La hiérarchie est obsédée par la reconnaissance sociale et la fréquentation des officiels.
    Ce sont des « idiots utiles » obsédés par leur image, comme les gauchistes narcissiques : ils sont tellement bons, et ils combattent le mal et l’obscurité.

  9. Posté par SD-Vintage le

    Mai 68, c’est aussi jouir à tout prix, surtout sexuellement : c’est la révolution sexuelle ou la libération sexuelle, qui finalement correspond à la polygamie musulmane où un homme peut avoir quatre femmes qu’il peut quitter comme il veut, très jeunes, jusqu’à l’âge de 9 ans, ce qui est encore pratiqué dans certaines culture islamiques (Yemen etc). Or la gauche des années 70 était pro pédophilie….
    La gauche c’est aussi des enfants gâtés qui cassent pour casser.

  10. Posté par SD-Vintage le

    La dimension antichrétienne est à mon avis essentielle : la gauche s’est bâtie sur l’anti christianisme historiquement, notamment le catholicisme (« Ecrasons l’infâme » : Voltaire, qui terminait ses lettres avec cette sentence). C’est ce qu’elle partage avec l’Islam qui maudit les « associateurs », les chrétiens : Coran : Sourate 2-191. « Et tuez-les, où que vous les rencontriez ; et chassez-les d’où ils vous ont chassés : l’association est plus grave que le meurtre » (souvent cité par les islamistes pour justifier le meurtre).
    « l’association [le christianisme] est plus grave que le meurtre » : or dans le Coran et dans d’autres cultures, la peine pour le meurtre, c’est la peine de mort !
     » L’islam est il une religion d’intolérance ? : Tout chrétien est il considéré comme un traître dans un pays musulman ? »
    https://answers.yahoo.com/question/index?qid=20090805083116AAlxwsX
    « Oui, l’Islam ordonne de tuer »
    https://ripostelaique.com/oui-lislam-ordonne-de-tuer.html

  11. Posté par SD-Vintage le

    Bonjour,
    Très bon texte :
    Vous écrivez : « Cela n’empêche pas que les musulmans et des ex-musulmans d’Occident soient hostiles aux Etats-nations démocratiques ». Je pense que vous voulez écrire :
    « nouveaux musulmans d’Occident » au lieu de « ex-musulmans d’Occident » ?

  12. Posté par Rébellion le

    Il n’y a pas de démocratie en Suisse. Just an illusion . Ils s’en foutent de tous les esclaves. Il y a que le pouvoir du fric. Après les idéologies utilisés ne sont que des emballages. Dans peu de temps la chanson va changer mais le pouvoir du fric y va rester. That’s all the story . À very sad one. Réveillez-vous

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.