Cent personnalités contre l’initiative UDC, débat entre Jean-Luc Addor et Bernard Rüeger

RTS/Forum, 29 juillet 2018

Plus de cent personnalités romandes signent ce dimanche un appel contre l'initiative de l'UDC pour l'autodétermination, dite aussi "contre les juges étrangers". Débat entre Bernard Rüeger, vice-président d'Economiesuisse, et Jean-Luc Addor, conseiller national UDC valaisan.

https://www.rts.ch/play/radio/forum/audio/cent-personnalites-contre-linitiative-udc-debat-entre-jean-luc-addor-et-bernard-rueeger?id=9728544

******

Cenator : Initiative UDC « contre les juges étrangers » : les débats faussés commencent comme nous pouvions nous y attendre, le combat sera très rude.

Les médias ont bien sûr choisi le camp du NON et agissent en conséquence, d’une manière un peu voilée pour la RTS qui se doit de garder une position "équilibrée"… comme pour No Billag ! Grâce au débat d’aujourd’hui entre Jean-Luc Addor et Bernard Rüeger, nous avons déjà un avant-goût du déroulement de cette campagne, qui verra les partisans de l’initiative privés d’un temps de parole équivalent à celui accordé aux opposants. Et, suprême surprise, Bernard Rüeger nous apprend que cette initiative est « populiste » et « électoraliste ». Parions que ce trait de génie et d’originalité va nous être resservi jusqu’à plus soif.

******

 

Rappel : lire aussi: https://www.arcinfo.ch/articles/suisse/des-personnalites-romandes-se-mobilisent-contre-une-initiative-de-l-udc-773657

27 commentaires

  1. Posté par aldo le

    Correctif aldo le 31 juillet 2018 à 15h13. Il s’agit du 20 minutes papier pdf du 31 juillet 2018. Un tout petit article pour ne pas alarmer les observateurs… On verse des millions à l’U€RSS et une partie revient pour soutenir la propagande anti-Suisse.P.5 à droite en haut.
    https://epaper.20minuten.ch/?locale=fr#read/646/Gen%C3%A8ve/2018-07-31/5

  2. Posté par Anton le

    Les Français sont des c… (voir élection de Micron): les Suisses sont-ils en passe de le devenir ?

  3. Posté par Rébellion le

    Y a pas du peuple souverain en Suisse si longtemps si les autorités ordonnent ou tolèrent que des expériences destructrices soient faites sur ses citoyens et également non-citoyens. J’en suis un de ces cas-là.

  4. Posté par aldo le

    ATTENTION LA MACHINE TOTALITAIRE ANTI-UDC EST EN MARCHE ! Lisez le 20 minutes papier pdf du 31 août. Sans en avoir l’air, L’EUROPE S’IMMISCE DANS NOTRE PROCESSUS DEMOCRATIQUE SUISSE POUR IMPOSER LES JUGES ETRANGERS. COMMENT ?

    Lisez la page 5, « Esprit d’indépendance »…. C’est la réédition de l’arosage-corruption initié lors de l’affaire Erasmus au profit de multiples officines de propagande et dénoncée par la Basler Zeitung http://lesobservateurs.ch/2014/03/06/dominik-feusi-seuls-20-derasmus-servaient-aux-echanges-universitaires-audio/

    1,7 millions reçus du Conseil Européen de la Recherche au profit du Prof. Holger HERZ et de son groupe à l’UNIVERSITE DE FRIBOURG pour tenter de comprendre ce qui motive le BREXIT, LA CATALOGNE à choisir l’indépendance au prix de gros sacrifices… Vous pensez bien que vu la similarité du thème choisi avec l’initiative contre les juges étrangers et contre le maintien des accords-menottes, cet argent ira directement pour faire le tamtam et corrompre des « journalistes », toujours à la botte pour quelques « peanuts » bienvenus dans leur besace, afin de soutenir le statu quo et faire chavirer l’UDC.

  5. Posté par Marc le

    Plus faux-cul que ça on trouve pas.
    Premièrement le nom « Économie Suisse » c’est plutôt « traîtrise Suisse » SVP
    Deuxièmement, quel est la relation entre les juge étranger et l’économie Suisse ? C’est pathétique au plus haut niveau
    Troisièmement faire le lien entre les droit de l’homme à la sauce Mondialiste dirigé par un Saudi envers les droit de l’homme Suisse. Nous sommes tellement en avance que c’est un mensonge aussi gros que « Arbeit macht frei »
    Et enfin, croire que notre Suisse ne va plus pouvoir faire de business après cette lois est bien naïf. C’est comme la peur de l’an 2000, l’arrivé des extra-terrestre et autres canular pathétique.
    Si cette initiative viendrais des Socialistes, les 100 personnalités aurait voté massivement pour. Des hypocrites vendu $ la cause mondialiste et à l’élite

  6. Posté par combattant le

    C’est très simple,NE VENDEZ PAS LA SUISSE A L’UE DIRIGEE PAR DES GUIGNOLS,DONT LEUR SEUL BUT EST FAIRE DU FRIC SUR LES DOS DES CITOYENS TRAVAILLEURS;RESPECTUEUX DES LOIS,CES MÊME PATRIOTES QUI FONT A EUX SEUL LA PROSPERITE DU PAYS PAR LEUR SAVOIR,NE COMPTEZ SURTOUT SUR NOS CHANCES,LE VIVRE ENSEMBLE AVEC NOS ENVAHISSEURS N’EXISTERA JAMAIS ! OU UNIQUEMENT DANS LA TOUTE PETITE CERVELLE DE NOS DIRIGANTS MALFAISANTS.VOTEZ UDC !

  7. Posté par toyet le

    Ben oui maintenant les patrons ont pris le pouvoir à la place du PLR, vous votez pour vos patrons trop drôle.

  8. Posté par bigjames le

    J’espère que si M. Rueeger a parmi ses clients des sympathisants UDC, que ceux-ci iront voir ailleurs.
    Combien de frontaliers occupe-t’il dans sa PME M. Rueeger ?
    Question que le journaleux aurait pu lui poser.
    Tous ces signataires vendraient leurs mères si ça pouvait leur rapporter.

  9. Posté par Liberté le

    Ne croyez pas à ces gens, ce sont des mortes vivantes, ils nous veulent faire peur. Nous devons les combattre car dans la vie il faut tenter des choses et surtout pour notre liberté.

  10. Posté par Pour Que Vive la Suisse Libre le

    La Suisse ne doit jamais ressembler à la France. Surtout pas ! Un peuple souverain, s’il veut garder sa démocratie, son autonomie, et sa force, doit impérativement se prononcer pour l’autodétermination. N’oubliez pas que la Suisse a déjà rejeté l’Union Européenne et l’Euro. Elle doit poursuivre dans la même voie et redire sa détermination, son autodétermination.

  11. Posté par Marie-France le

    Monsieur Hofer, vous avez très bien traduit mon ressenti..

  12. Posté par Christian Hofer le

    @ Marie-France

    Vous avez trouvé les bons mots.

    Le but étant de perturber l’esprit des Suisses en prétendant que cette consigne de vote est patriote alors qu’elle se trouve aux antipodes. Ainsi les Suisses pensent défendre leur pays, leur histoire et leurs libertés alors que dans la réalité, des juges étrangers vont pouvoir imposer leur dictat. La technique étant de pourrir la logique du simple pékin en la remplaçant par des sophismes abrutissants et clinquants.

    La gauche use exactement des mêmes subterfuges pour tromper les populations autochtones :

    – « la diversité est enrichissante » (l’islam véhiculé par les migrants restreint justement nos libertés).

    – « il faut combattre la blochérisation des médias pour préserver la diversité » (alors qu’il n’existe que des médias de gauche en Suisse Romande).

    – « combattre la hausse d’impôt c’est du populisme » (en réalité, c’est le pouvoir d’achat du peuple qui est pris en otage par des oligarques)

  13. Posté par SD-Vintage le

    « après commune délibération et d’un accord unanime, nous avons juré, statué et décidé que nous n’accepterons et ne reconnaîtrons en aucun cas dans les dites vallées un juge qui aurait payé sa charge de quelque manière, soit en argent soit à quelque autre prix, ou qui ne serait pas de chez nous et membre de nos communautés. »
    Pacte fédéral, 1291

  14. Posté par Marie-France le

    Protégeons nos acquis et nos droits pour une Suisse forte et fiable
    Quand j’ai lu cet « appel à la population » dans Le matindimanche, j’ai cru à une page signée par l’UDC ; ce n’est qu’en lisant la suite que j’ai compris… et j’ai trouvé cela ignoble car c’est bien un slogan de l’UDC détourné..

  15. Posté par Christian Hofer le

    Vous noterez la contradiction de leur slogan (je n’ai guère eu le courage d’écouter un mondialiste anti-Suisse) :

    « Le peuple suisse est souverain. »

    Et que restera-t-il de cette souveraineté si les Suisses laissent des juges étrangers décider ?
    Ah oui : rien!

  16. Posté par Antoine le

    Ce que l’on observe malheureusement c’est une bipolarisation, tous contre l’UDC !
    Il faut être un tout petit peu plus intelligent pour s’élever au-dessus de ce combat !
    La question est d’importance ! Nous sommes une vieille démocratie avec des lois très justes et bien adaptées.
    En réfléchissant 3 minutes, il est ÉVIDENT que les juges étrangers n’ont rien à faire chez NOUS !
    Nos lois et notre mode de vie sont enviés par le monde entier !
    Notre économie donne d’excellents résultats !
    Nous sommes respectueux des droits de l’Homme (ainsi que des DEVOIRS de l’Homme qui sont systématiquement oubliés !).
    Cette volonté de combattre à tout prix l’UDC, alors que celle-ci nous démontre par A+B que les juges étrangers vont nous mener à notre PERTE !
    Soyons forts et vigilants !
    Discutons avec nos familles , amis et voisins, n’hésitons pas à nous frotter à un ENNEMI de la PATRIE !
    NON aux juges étrangers !

  17. Posté par Arnold le

    Si vous regardez la page d’économiesuisse, sous votation populaire, ils sont contre toutes les initiatives proposées. Normal, chaque règle ou loi à suivre est une barrière à leur business. Des mondilistes en puissance, donc l’ennmi des peuples. Entre les corrompus de politicards, les bolcheviks, les journalopes, les idiots utiles du grand capital et les moutons, cela en fait des ennemis à combattre.
    Est-ce que quelqu’un à la liste complète des signataires, je n’ai pas réussi à la trouver.

  18. Posté par Jean Durand le

    Vivement l’arrivée d’une Weltwoche romand. Il y aurait à nouveau un début de diversité.

  19. Posté par Claude Haenggli le

    Au moins on connaît le nom de ceux qui veulent collaborer avec l’Union européenne. Ils se désignent eux-mêmes comme responsables.

  20. Posté par Socrate@LasVegas le

    Je crois qu’il faut effectivement s’opposer à la cour européenne des droits de l’homme car parfois celle-ci s’oppose à la légalité, comme le dit M.Salvini.
    Les jugements biaisés de la CEDH étants contraignants, il faut donc dénoncer la convention européenne des droits de l’homme pour garantir notre souveraineté. Il est bien évident qu’il ne s’agit pas de renoncer à l’esprit des droits de l’homme d’ailleurs nous resterions signataires de la déclaration universelle des droits humains.

  21. Posté par Piccand Michel le

    Merci Mr Addor. Economiesuisse ko debout. Ils n’ont pas d’arguments, si ce n’est la sempiternelle évocation du danger pour les PME qui est totalement contredite par les faits et la théorie économique.
    Ce que les Rüeger & co n’ont toujours pas compris c’est que le modèle d’ultra concurrence qu’ils servent a des effets délétères qui ne se voient que sur le long terme. Voyez encore récemment la fermeture des fonderies de Von Roll et d’autres qui en sont les prémices annonciateurs.
    Pour faire court il y a un mécanisme que ces PME ne pourront jamais contrer (hors politique de protection nationale) et qui est relativement simple, c’est celui de la concentration : plus un marché devient concurrentiel plus les prix de productions doivent baisser si l’on veut rivaliser avec les concurrents. Et qui l’emporte à ce jeu là ? Ce sont les plus gros et les plus grands, qui peuvent se priver de bénéfices durant des années pour tuer et acquérir un marché. Et d’où viennent les plus gros et les plus grands ? Ils viennent des grands pays qui durant des années leur ont réservé leurs marchés intérieurs et nationaux pour leur permettre de devenir des mastodontes, et le font encore, cf. la Chine.
    Les fonderies Von Roll ont fermé, croyez-vous que la Suisse n’ait plus besoin de fonte, plus besoin de plaques d’égout etc. Regardez bien sur les trottoirs les noms des plaques sur lesquelles vous marchez, von roll, fasa, etc. vos enfants marcheront sur des plaques de fonte d’un autre nom. Des français comme saint-gobain sont déjà en train de tuer le marché des fondeurs helvétiques.
    Les gens comme Mr Rüeger sont en politique extrêmement dangereux, ils ne sont motivés que par la politique du cochon à gagner. Pour eux les charges et les intérêts bancaires courent, leur seule motivation est de vendre et de faire rentrer l’argent le plus vite possible, les considérations globales sur l’économie nationale de la Suisse sur le long terme est le cadet de leur souci. Et là on a déjà tout dit.

    Quant aux prétendues 100 personnalités présentées, ça se passe de tout commentaires, ce sont tous des politiciens pro UE et leurs apparatchiks. Là on a aussi déjà tout dit.

  22. Posté par UnOurs le

    Avec Bernard Rüeger, on n’aurait pas pu mieux choisir pour représenter cette droite « économique » dont les intérêts convergent parfaitement avec les plus mondialistes parmi les gauchistes. A la Libération, ils partageront les mêmes baraquements.

  23. Posté par Josy le

    Oui c est tellement mieux que des juges européens viennent mettre le nez dans nos affaires !
    Presse gauchiste de m… Le pire, c est qu elle arrive désormais à faire voter le peuple comme elle l entend.
    Espérons que les Suisses Allemands qui ont eux, une presse de gauche et de droite , puissent faire pencher la balance !!

  24. Posté par JeanDa le

    C’est ainsi que l’on constate quelle est la priorité de ces gens : combattre l’UDC à tout prix. La protection de la Suisse devient tout-à-fait secondaire, négligeable.
    Notez bien ces cents noms pour être bien certain de NE JAMAIS VOTER POUR EUX OU LEUR PARTI.

  25. Posté par aldo le

    Et ce sont quoi d’autre que DES IDIOTS UTILES ces signataires qui ne représentent qu’eux-même et leurs compromissions lucratives pour continuer de FAIRE DE LA SUISSE UNE PROSTITUEES DE LEUR INTERETS PERSONNELS? Le coup de torchon est une nécessité absolue difficile à imposer à cause du monopole total de censure médiatique. On y revient toujours, rien ne sert de d’aboyer dans le désert médiatique imposé. Les millions dilapidés à chaque votation ou élection devraient avant tout être injecté pour faire croître une presse libre de l’emprise des socialo-crypto-communistes.

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.