Steve Bannon débarque en Europe pour booster les populistes et contrer Georges Soros

Le conseiller de l'ombre souhaite implanter son «Mouvement» à Bruxelles...

Steve Bannon, le sulfureux ex-conseiller du président américain Donald Trump, va créer une fondation en Europe afin de mener une révolte populiste de droite sur le continent,écrit le site américain Daily Beast. Proche de l’alt-right, l’extrême droite américaine, Steve Bannon a confié au site ses ambitions, avec comme première étape les élections européennes de 2019.

Tout un symbole, le quartier général de son organisation baptisée « Le Mouvement » devrait être implanté à Bruxelles, capitale de l’Union européenne. Avant les élections de 2019, il prévoit l’embauche de dix employés avec notamment un expert opinion. « Le Mouvement » pourra fournir des sondages, du conseil et de la réflexion à des personnalités à la droite de l’échiquier politique qui ne disposent pas forcément d’organisations bien rodées pour les soutenir, rapporte le Daily Beast.

A Londres au moment de la visite de Trump

L’objectif de Steve Bannon est clair : rivaliser avec la fondation du milliardaire américain George Soros, Open Society, plutôt classée à gauche. « Soros est brillant », lâche Steve Bannon, « c’est le diable mais il est brillant ».

L’ancien patron du site d’extrême droite Breitbart était à Londres au moment de la visite de Donald Trump en Europe selon plusieurs médias, installant son quartier général dans un hôtel cinq étoiles et recevant des représentants des mouvements de droite en Europe. « C’était un tel succès que nous allons commencer à recruter du personnel », se vante-t-il au site américain.

« L’Italie est le cœur battant de la politique moderne »

Les dernières échéances électorales en Europe, la réélection de Viktor Orban en Hongrie, l’arrivée au pouvoir en Italie du mouvement d’extrême droite la Ligue – aux côtés des populistes du Mouvement cinq étoiles —, semblent galvaniser Steve Bannon. « L’Italie est le cœur battant de la politique moderne, dit-il. Si ça marche là-bas, ça peut réussir n’importe où. »

Et le très controversé théoricien populiste de Donald Trump, surnommé le « président Bannon », quand il conseillait le locataire de la Maison Blanche, de faire une prédiction : « Vous allez avoir des Etats-nations individuels avec leurs propres identités, leurs propres frontières ».

Source

4 commentaires

  1. Posté par miranda le

    DE L’OXYGENE EN LA DEMEURE.
    Comment s’appelle son mouvement et sur quel site va-t-il s’exprimer et nous l’espérons dans plusieurs langues européennes.
    Autour de moi, des personnes souhaitent déjà le soutenir. Alors, on attend impatiemment.

  2. Posté par Tillaume Guell le

    C’est une très bonne nouvelle que le « Mouvement » de Bannon débarque à Bruxelles. Ce migrant-là, on l’accueille à bras ouverts. La résistance s’organise pour lutter contre la sinistre idéologie à la mode : faire de l’Europe une dictature ingérable cosmopolite fourre-tout à dominance africano-musulmane où le désordre et l’anarchie prendront inévitablement le dessus. Ce sera le laboratoire des mondialistes qui imaginent une planète à race unique dirigée par Soros et compagnie.

  3. Posté par ROL DE SAVOIE le

    Comment le rejoindre ?!

  4. Posté par Antoine le

    Allons ENFIN retrouver notre intégrité territoriale ?
    Que nos 2 Conseillers Fédéraux de l’UDC et les 2 représentants PLR prennent exemple !!
    Je rêve, nos représentants au gouvernements sont en vacances et se dorent la pilule au soleil !!

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.