Tariq Ramadan ne parvient pas à faire annuler ses mises en examen pour viol

post_thumb_default

 

L'islamologue reste mis en examen pour viol dans le cadre de la plainte de Henda Ayari. L'avocat de Tariq Ramadan, Maître Emmanuel Marsigny, avait écrit au juge le 15 juin, afin de faire une demande de démise en examen de Tariq Ramadan.

 

Extrait de: Source et auteur

Suisse shared items on The Old Reader (RSS)

7 commentaires

  1. Posté par Françoise le

    Léo,
    Avez-vous remarqué qu’aucun journaliste, absolument aucun, n’a fait remarquer que les victimes de M. Ramadan dont le nom était connu ayant toutes été menacées et devant être protégées en permanence, ceci laisse supposer que le nombre de victimes réelles est bien plus important mais que ces femmes ne veulent pas voir leur existence encore plus bouleversée qu’elle ne l’a déjà été. De plus, personne (et bien évidemment aucun journaliste) n’a relevé le fait qu’aucune victime de MM. Weinstein et Strauss-Kahn n’a été menacée de mort et que, contrairement à celles de M. Ramadan, elles ont été soutenues par leurs milieux respectifs, en particulier les femmes (artistique et politique versus musulman).

  2. Posté par leone le

    La justice française est plus indépendante que je ne le pensais. J’étais certain qu’il ne resterait pas 15 jours en mise en examen.

  3. Posté par bombe x le

    il va finir par sortir plus vite que l on pense et le voir trainer en alfrance , et hop un petit cul par ci et un autre par la et rebelote, la solution la plus radicale est le paradis des 72 vierges la bas il est possible de faire preuve de ses talents.

  4. Posté par Léo C le

    Ce n’est pas faute d’essayer. Tapez le nom du bonhomme sur moteur de recherche, vous y verrez la défense des victimes mise à mal.
    Je ne serais pas plus étonné si celles-ci faisaient l’objet de menaces.

    Je vous fiche mon billet qu’il finira par sortir. Les victimes se rétracteront par miracle.

    Islamologue, titulaire d’une chaire d’études islamiques….. De la fumée.
    Études islamiques, déjà c’est antinomique pour moi. Lorsque certains vous soutiennent encore que la Terre est plate, je me mets en boule.

  5. Posté par combattant le

    Hé les gars une petite bavure,sur cet individu PERSONNE NE LE REGRETTERA,il sera vite OUBLIE,par nos patriotes autochtones.Arrêtons de JOUER au BON DIEU !Devenons à notre tour MECHANTS avec ces sinistres bipèdes!

  6. Posté par Antoine le

    Encore 15 à 20 ans de taule !
    La France est tellement accueillante ! Ses plages, son climat, sa gastronomie (dans le porc tout est bon …)
    Surtout ne le sortez pas de prison pour nous le ramenez en Suisse, on n’en veut pas !

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.