Suisse : un Turc, rentier à l’AI, violeur et délinquant multirécidiviste, sera enfin expulsé.

Justice » Un ressortissant turc ayant accumulé les condamnations ces vingt dernières années a recouru en vain jusqu’au Tribunal fédéral pour éviter son expulsion. Il avait notamment violé une quinquagénaire souffrant d’un handicap mental.

Arrivé en Suisse à l’âge de 7 ans en bénéficiant d’un regroupement familial, un ressortissant turc né en 1985 va devoir quitter le pays. Ni son permis C obtenu en 2001, ni sa fille de nationalité suisse née deux ans plus tard, ni ses troubles psychiques n’auront pesé assez lourd face à son casier judiciaire XXL dans la balance de la justice helvétique.

L’homme a été condamné une première fois par le Tribunal des mineurs à l’âge de 13 ans. Depuis, il a multiplié les sorties de route: vol, lésions corporelles simples, tentative de brigandage, brigandage, extorsion par brigandage, recel, injures, menaces, violation de domicile, dommage à la propriété, infractions à la loi sur les armes, contravention à la loi sur les stupéfiants...

(...)

Source

Nos remerciements à Info

10 commentaires

  1. Posté par Peter K le

    Simple question: la Turquie ne fait pas partie de l’UE, heureusement, alors comment est-il possible que nous en « recoltions »helas autant, libre circulation? On ferme les yeux? Ces gens n’ont rien a faire chez nous.

  2. Posté par EauClaire le

    Je prends le pari que suite à un futur recours à la CEDH (Cour Européenne des Droits de l’Homme), il restera à l’AI en Suisse.

  3. Posté par Léo C le

    Juste 20 ans pour foutre dehors ce nuisible…

  4. Posté par combattant le

    Criant de vérité sur cette photo,l’écusson métallique SUISSE en état gentilment mais sûrement de DECOMPOSITION.Cela représente ce pays et d’autres pays de L’UERSS,aux mains de ces BARBARES,FOUTEURS DE MERDE,PILLANT DANS NOS CAISSES SOCIALES,AVS,LAMAL,AI,TAXES RADIO TV TELEPHONE,et d’autres !

  5. Posté par pépé le moko le

    Les rentes ai lui seront t elles versées en Turquie ?
    Si il a des enfants en Suisse je pense qu’il ne sera jamais expulsé.

  6. Posté par UnOurs le

    « …n’auront pesé assez lourd … »
    On sent presque les regrets du journaliste.

  7. Posté par Sergio le

    Encore un voleur de pommes échappé du protectorat de notre pisseuse fédérale.

  8. Posté par Tommy le

    Probablement issu du cousinage de deux analphabètes consanguins.
    A part cela, de quelle naïveté criminelle faut-il faire preuve pour songer un seul instant arriver à intégrer un demeuré pareil…
    A moins d’être de gauche.

  9. Posté par Blaise le

    C’est bien mais c’est trop tard. Pour que des gens comme ça respectent nos lois, il faut que la sanction tombe à la première ou au pire à la deuxième infraction. Pour certains il n’ y a que la peur de la sanction qui les fait respecter autrui. C’est comme ça qu’ils fonctionnent. Les lois suisses ont été conçues pour des Suisses, pas pour des gens venant de pays où la police est crainte car quand ils arrivent ici ils ont le sentiment que tout est permis. Si la justice met trop de temps à réagir, la pédagogie ne passe pas, et il y a beaucoup de victimes inutile. Les juges sont trop timorés il ne faut pas avoir trop d’état d’âmes quand on est juge.

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.