Migrants: Bruxelles saisit la Cour de justice de l’UE contre la Hongrie

La Commission européenne a décidé aujourd'hui de former un recours contre la Hongrie devant la Cour de justice de l'Union européenne pour non-conformité de sa législation en matière d'asile et de retour avec le droit de l'UE. L'exécutif européen a également envoyé une lettre de mise en demeure à la Hongrie concernant une nouvelle législation hongroise qui érige en infractions pénales les activités de soutien aux demandes d'asile et de séjour, précise un communiqué de la Commission.

La Commission avait déjà formé un recours contre la Hongrie devant la justice européenne en décembre 2017 au sujet de ses lois relatives au financement étranger d'universités et d'organisations non gouvernementales (ONG).

3 commentaires

  1. Posté par ribellu le

    Je pense que le mieux serait que la Hongrie et les autres récalcitrants donnent le signal de départ de la grande insurrection contre bruxelles . Dans tous les pays européens les peuples attendent un signe pour bouger, un leader qui ouvrira le chemin . Mis à part quelques exceptions comme les catalans, les basques , les corses……les autres attendent qu’on les prenne par la main pour avancer . Ce rôle peut sans doute être celui des non alignés et si en plus la Russie nous offre son aide……..là c’est que du bonheur.

  2. Posté par SD-Vintage le

    La Commission montre une incroyable opposition au peuple hongrois, c’est de la haine pure.

  3. Posté par SD-Vintage le

    La Commission = La France et l’Allemagne : Macron et Merkel
    La Commission essaie d’imposer des immigrés qui n’ont pas le droit d’être là, et de supprimer les lois sur l’immigration. Ca devient soviétique.

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.