Les fonctionnaires peuvent sortir de leur réserve… quand ils défendent l’immigration !

post_thumb_default

 

Les « sages » du Conseil d’Etat peuvent sortir de leur réserve... quand ils défendent l'immigration !
Les « Sages » du Conseil d’Etat - et tous les fonctionnaires en général - peuvent s'affranchir de leur devoir de réserve... mais uniquement lorsqu'ils défendent l'immigration !

 

Extrait de: Source et auteur

Suisse shared items on The Old Reader (RSS)

4 commentaires

  1. Posté par SD-Vintage le

    C’est effrayant ! C’est 1984 d’Orwell !

  2. Posté par Vautrin le

    Ben padine ! Les fonctionnaires collaborent/au bonheur de l’humanité/et quand un jour on les décore/soyez sûr qu’ils ne l’ont pas volé.
    Bref : fini le mythe de l’impartialité des fonctionnaires : ils sont ouvertement ce qu’ils ont toujours été secrètement : de zélés serviteurs du pouvoir.

  3. Posté par UnOurs le

    Rappelons que le Conseil d’état français, soit la plus haute autorité juridique du pays, est dirigée par Laurent Fabius qui estimait que les égorgeurs et mangeurs de bébés d’Al-Nosra « faisaient du bon boulot ». On n’en dira pas plus…

  4. Posté par miranda le

    Et oui, encourager l’arrivée de jeunes africains bien musclés qui constitueront le « gros » de l’armée quand la troisième guerre mondiale sera déclarée. Divagation? non, peut-être pas.
    Si on a le courage de lire l’imposant article  » Derrière l’image et le discours de Trump, les prochaines guerres américaines », 16 july 2018 – sur riposte laique, on pressent que tout ce qui se passe n’est pas le fait du hasard et que bien des choses semblent programmées.

    Etrange, alors qu’il n’y a pas de travail pour des millions de français et européens, pourquoi « faire venir une main-d’oeuvre d’ailleurs » qui n’en trouvera guère plus et qui sera dépendante des années entières de l’assistanat?

    Logique de leur offrir la nationalité, presque à la descente du bateau? Il faut être citoyen français ou européen pour être enrôlé dans l’armée ou non?

    Les chefs d’Etat Africains seront heureux d’encourager « cette épopée vers l’Europe ». Cette démographie qu’ils n’ont jamais voulu maîtriser et qui devient encombrante par ces soudaines et nombreuses révoltes.

    Les faire venir, juste pour diluer les blancs européens, afin que nous ayons un jour l’apparence de tous ceux qu’ils prennent pour les « dociles »de la terre ? Bien sûr, c’est une réalité.
    Mais ça ne suffisait pas à tout expliquer. Car tout esprit pervers a le talent d’utiliser toute situation afin que celle-ci serve PLUSIEURS INTERETS. Ainsi agissent les êtres pervers.

    Et après la guerre, se demander ce que deviendront les armes que nos gouvernements laxistes risquent de laisser s’échapper dans la nature. Au service de qui et pour quel programme?
    Est-ce que l’Europe fait « la reconquête » des armes qui circulent dans les cités? Connaissons nous la raison de cette complaisance? Car il y a sûrement « raison » pour qu’un tel danger persiste.

    Comment se sentent ceux qui sont « proches » sans en être forcément complices, de ces pervers qui, si on ne les arrête pas dans leur course, vont faire subir un immense châtiment à l’humanité. L’humanité, elle, se souviendra d’eux.

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.