Mondial 2018 : Vous avez gagné, votre laideur a triomphé. Vous êtes la Nouvelle-France

C’est bon, on a compris : vous avez gagné, racailles – et nous avons perdu. Vous êtes la Nouvelle-France, et nous sommes les Vieux-Français. Ce pays, il est à vous : faites-en ce que vous voulez, dépouillez-le, pillez-le, videz-le, ce n’est jamais qu’un supermarché qui vous a donné une carte d’identité. Volez, violez, saccagez, attaquez à huit contre un : vous n’êtes bon qu’à ça – vous avez la razzia dans l’âme. Allez-y : servez-vous, blédardisez-le, faites-en le tiers-monde d’où vous venez, brûlez-le, et ruinez jusqu’à ses ruines. Vous êtes la Nouvelle-France, nous sommes les Vieux-Français : avant vous, nous ne criions pas quand nous étions heureux, notre musique n’était pas vos youyous, nos jeûnes n’étaient pas les vôtres. Nous aimions les visages, et nous aimions les regards ; nous représentions Dieu, et nous représentions les femmes ; nos joies n’étaient pas vos cris et vos pillages n’étaient pas dans nos mœurs ; nous aimions la beauté, et vous êtes laids.

Mais c’est fini : votre laideur a triomphé, vous êtes la Nouvelle-France. Chaque voiture brûlée, chaque attaque de pompier, chaque insulte, chaque viol, a été une défaite de plus. Nous avons eu le tort de confier notre destin à des salauds qui vous ont encouragés à nous envahir. Maintenant, c’est trop tard : vous avez gagné – plus rien n’est à nous. (...)

Nous avions une patrie, nous vous avons laissé la prendre. Trop de points-retraite, trop de vie à crédit, trop de confort, de mesquinerie et de compromis petit-bourgeois : nous avons été vaincus sans combattre – il est trop tard, désormais, tant pis pour nous. (...)

Source : brunolafourcade.wordpress.com

 

Nos remerciements à Patrick Payerpacher

9 commentaires

  1. Posté par Alberto Da Giussano le

    [Pubblicato da Tirano / Italia]

    Merci à M. Bruno Lafourcade pour cette belle écriture pleine de lucidité.
    Enfin … même notre propre lucidité (la mienne y comprise) a forcément ses limites.
    C’est un fait et cela ne la remet généralement pas en cause … sauf dans certains cas !
    Je me suis enthousiasmé pour ce texte jusqu’à ce qu’un tout petit passage, quatre mots entre deux virgules, ait suffi à tout inverser, à tout renverser.
    Un peu comme la carte foireuse qui tout d’un coup fait s’écrouler toutes les autres, pourtant bien assurées, d’une admirable construction ; comme la gloire trop assurée des troyens chérissant en leurs murs en trophée de victoire un cheval de bois abandonné par un ennemi et qu’ils ne croyaient pas être la cause première, seconde et finale de leur ruine passée et à venir.
    Que ceux qui ont encore des yeux pour voire ; voient !

    « Dieu se rit des hommes qui se plaignent des effets dont ils chérissent les causes. »
    Jacques-Bénigne Bossuet.

    PS : En Italie l’immigration peu et sera inversée, c’est à présent la volonté claire et affichée d’une grande majorité d’Italiens du nord et du sud !
    Sauf si … nos faux amis et vrais traîtres de l’intérieur (toujours les mêmes ici comme en France) finissent par retrouver du poil de la bête (avec l’aide des puissants réseaux internationaux qu’ils ont construit) en feintant de ‘’vouloir notre bien’’.

  2. Posté par clean up le

    racailles , on vous attends avec plaisir continuer a foutre le bordel plus tôt sera le mieux .

  3. Posté par Marcassin le

    Il est à peu près certain qu’ils vont en faire le tiers-monde d’où ils viennent, il n’y a pas de raison qu’ils fassent mieux. Notre civilisation est perdue de par la faute de nos dirigeants cupides navigant à très court terme, la tête dans le sable et pratiquant un soigneux lavage de cerveau avec la complicité des médias et des idiots utiles de gauche. Le peuple est anesthésié, déjà presque mort, il ne réagit plus, adieu !

  4. Posté par maury le

    Super mais dommage de transformer tant de beauté en désert!!! »ON VA PAS LEUR LAISSER ON VA FAIRE COMME NOS ANCÊTRES, LES BOUTER HORS DE FRANCE!!! »

  5. Posté par Louis le

    Ouch, voilà qui est envoyé !

  6. Posté par Christian Hofer le

    @ Lafourcade

    Bien entendu vous avez les remerciements à l’auteur.

    Lorsqu’on spécifie en bas de page les remerciements d’usage, c’est en réalité à ceux qui nous ont transmis l’information.

    Mais évidemment l’auteur est remercié implicitement avec son lien.

  7. Posté par Bussy le

    Comment ça….. « Nous, c’est fini, nous retournons à nos jardins » !!!!
    Pas possible ça, nous les racailles, d’accord on vous salope votre pays, mais vous devez quand même continuer à travailler dur pour nous payer nos Allok-Akbars !!!!
    Allez, au boulot, et en bus parce qu’on vous a cramé votre bagnole sales kouffars de racistes !

  8. Posté par Lafourcade le

    « Nos remerciements à Patrick Payerpacher », et pas à Bruno Lafourcade ?

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.