Bataclan : la justice rejette le recours de victimes contre les « défaillances » de l’Etat

Le recours déposé par une trentaine de victimes des attentats du 13 novembre 2015 concernant les « défaillances » de l’État, notamment sur la détection des djihadistes et la sécurisation du Bataclan, a été rejeté mercredi par le tribunal administratif de Paris.

« Les éléments produits par les requérants ne permettent pas d’établir (…) que l’État aurait engagé sa responsabilité du fait d’un défaut de surveillance » des auteurs des attaques, indique le tribunal dans un communiqué de presse. Par ailleurs, « aucune faute ne peut être imputée aux services de police pour n’avoir pas mis en œuvre un dispositif de sécurité particulier autour de la salle de spectacle du Bataclan après le mois d’août 2015 », poursuit le texte.

Me Maktouf, à l’origine du recours, avait énuméré les « dysfonctionnements liés au défaut de surveillance et de vigilance des services de sécurité de l’État français », et la circulation des djihadistes au sein de l’espace Schengen.

Europe1

7 commentaires

  1. Posté par robin des bois le

    l alfrance n est plus un pays de culture pas de musique pas de théâtre pas de libertés c est pas étonnant avec un gouvernement lâche et aveugle et très dangereux pour un jugement pareil , Quelle honte pour l’image de la France….. a vomir! » .

  2. Posté par Mains Propres le

    Les « juges » sont aux ordres des politicards élus par les français , donc . . . . . La prochaine fois aux Européennes , surveillez dépouillements et résultats publiés dans vos bureaux de vote .

  3. Posté par Vautrin le

    Ben voyons ! L’État glouton et prodigue n’est plus capable d’exercer les rôles régaliens qui seuls justifient son existence. Conséquence : des atrocités sont commises pas des djihadistes musulmans (pléonasme voulu !). Mais bien sûr, il se trouve une juridiction pour laver l’État de toute responsabilité; ou plutôt de blanchir son personnel de traîtres et d’incapables. Rappelons que le tribunal administratif est une institution saugrenue, héritée de l’Ancien Régime tant décrié par les républicains, comme le soulignait Tocqueville. Au lieu d’être déféré devant une juridiction civile, comme n’importe quel malfaiteur, l’État se trouve être à la fois juge et partie. Les naïfs seuls seront convaincus que la justice existe en France. Mais pour notre Peuple, il ne fait aucun doute que les gouvernants sont pleinement responsables des massacres, par leur laxisme et leur politique immigrationniste. Le tout est de les châtier !

  4. Posté par the end le

    c est normal au pouvoir il n y a que des irresponsables c est au peuple de prendre des décisions, tout est permis même de tuer, pauvre alfrance.

  5. Posté par Hotch le

    En résumé, l’état français peut impunément laisser des terroristes identifiés comme tels se baguenauder en toute liberté sur le territoire et commettre des attentats, tout en empêchant -il faut le rappeler- les militaires (armés et entraînés) qui étaient présents sur les lieux d’intervenir.
    Et ce sont les mêmes dégénérés qui entendent restreindre la détention d’armes légales par les citoyens honnêtes.
    Du coup, au risque de se faire emm… en cas de contrôle, il vaut mieux prendre son flingue pour aller dans ce shithole, ou mieux (pour ceux qui souhaitent un minimum de sécurité) de ne pas s’y rendre du tout.
    Ces cons viennent de tuer le tourisme qui représentait un part non négligeable de leur PIB.

  6. Posté par pepiou le

    État irresponsable et lâche. La France est indigne et cela va s’accentuer avec les années à venir.

  7. Posté par Marie-France le

    Ca, fallait s’y attendre. Je souscris totalement aux propos que tient un commentateur dans le lien « Europe1 » que vous donnez comme source, et qui conclut : quand on est juge et parti, il est évident que la balance de la Justice n’est plus équilibrée !

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.